42,8% sur penalty, ça fait tâche. C’est pourtant le taux de réussite des Bleus sur leurs sept dernières tentatives à 11 mètres. Si le ratio sur les dernières compétitions internationales a été plutôt bon (4/4 sur Euro 2016 et Coupe du monde 2018), c’est plus compliqué dans les matches avec moins d’enjeu. De là à déjà s’inquiéter pour la suite ? "L’échantillon reste faible et il ne faut pas le 'suranalyser'. Je ne dirais pas que c’est un réel problème à ce stade", tempère Ben Lyttleton, journaliste britannique spécialiste des penalties et auteur du livre Twelve Yards : the art and psychology of the perfect penalty. "Mais il est évident que marquer le plus de penalties possibles est une bonne habitude à prendre, car ça enlève le doute et augmente la confiance au sein de l’équipe."

Dembélé décisif et dans l'esprit… contrairement à Mbappé

Ce qui peut nuancer les conclusions hâtives à ce sujet, ce sont aussi les conséquences relatives de ces échecs : les Bleus ont toujours gagné dans les rencontres de ces quatre derniers penalties manqués, et n’ont donc pas souffert de ces ratés. "Il est possible que la concentration des tireurs s’effrite contre les petites équipes, ou quand la victoire est déjà acquise", explique Lyttleton. En effet, les adversaires contre lesquels Antoine Griezmann et Kylian Mbappé ont échoué étaient tous menés au score au moment du penalty, et n’étaient pas au coup d’envoi d’ordre à faire trembler les Bleus (Albanie, Andorre, Suède et Kazakhstan). Mis à part le cas de la Suède, adversaire plus relevé mais contre lequel le penalty fut tiré dans les derniers instants de la rencontre, avec la victoire déjà assurée (1-0).
Euro 2020
DD préféré à ZZ sans condition: "On continue comme si rien ne s'était passé, or..."
09/07/2021 À 17:16

Kylian Mbappé, en échec au Kazakhstan ce dimanche - 28/03/2021, victoire de la France (0-2)

Crédit: Getty Images

Davantage un "problème Griezmann" qu’un "problème Bleus" ?

Ce qu’il faut espérer, c’est avant tout que les Bleus ne fléchissent pas à ce point lors de l’Euro, face à des nations de plus gros calibre : "Contre les grandes équipes où les marges seront plus faibles, ce sera crucial de ne pas trembler". Pour Ben Lyttleton, le problème des Français est avant tout un problème individuel : "C’est surtout lié aux problèmes d’Antoine Griezmann sur penalty, lui qui a manqué trois de ces quatre tentative". Le numéro 7 français reste en effet sur cinq ratés consécutifs dans cet exercice, club et sélection confondus. Lui qui a été si clinique en 2018 n’arrive plus à marquer depuis le point de penalty, même en ayant tenté différentes stratégies, comme l’explique Lyttleton dans un article sur la méforme du Barcelonais.

Griezmann après son penalty raté en Suède

Crédit: Getty Images

Sans s’affoler, Didier Deschamps avait trouvé une explication pour justifier le problème de son attaquant : "Le problème, c'est qu'il ne les tire pas en club, alors il ne s'entraîne pas à ce geste technique particulier". Le tir au but envoyé en tribunes par "Grizou" avec le Barça face à la Real Sociedad en Supercoupe d’Espagne ne peut malheureusement pas confirmer les déclarations du sélectionneur, qui devra pourtant faire un choix important au moment de l’Euro, si jamais une faute dans la surface adverse venait à être sifflée.
"Si j’étais Deschamps, je garderais Griezmann loin des tirs de penalties pour encore un petit moment, et resterais avec Mbappé (et Giroud, ndlr) en tireurs principaux, avoue Lyttleton. Mais de ce que j’ai pu lire et qui m’a inquiété, Deschamps ne semble pas avoir particulièrement entraîné son groupe à cet exercice spécifique lors de la Coupe du monde 2018, donc je ne suis pas sûr que ce soit quelque chose auquel il accorde beaucoup d’attention". A vérifier à l’avenir, mais il est sûr que tous les suiveurs de l’équipe de France seraient rassurés si les prochains coups de pied de réparation finissaient tous au fond des filets. Même contre les nations les plus modestes.

France - Lloris sur Griezmann : “Son pénalty manqué ne remet rien en cause”

Euro 2020
Les tirs au but, tout sauf une "loterie" : "Mbappé a imité Bolt, c’est un signe de nervosité"
08/07/2021 À 16:47
Euro 2020
Benzema : "Merci d'avoir accueilli mon retour avec autant de bienveillance"
04/07/2021 À 20:24