C'est un curieux paradoxe. L'équipe de France sort d'une semaine bien fade en dépit d'un début d'éliminatoires qui lui déroule le tapis rouge jusqu'au Qatar. Pourtant, ces trois matches ont fait avancer la réflexion de Didier Deschamps autour de la construction de sa liste, qui pourraient être élargie, avec des options qui s'imposent à lui désormais. Tout n’est pas à jeter même si les performances de Kylian Mbappé jettent un léger voile sur l’été à venir.

C'est moche mais est-ce que c'est grave ?

Lemar-Dembélé, évidemment

Euro 2020
Vingt-six Bleus à l'Euro : à qui va profiter l'élargissement de la liste ?
04/05/2021 À 17:36
Ce sont les deux grands gagnants de ce rassemblement. Revenu après des années d'absence, le duo a démontré que les Bleus pouvaient toujours compter sur eux. Sur un côté gauche où le bricolage reste de mise, ils apportent de la variété dans des styles différents. En Serbie, Thomas Lemar a mis de l'huile dans les rouages. Au Kazakhstan, Ousmane Dembélé a mis un grand coup de pied dans la fourmilière.
Si Adrien Rabiot restera sans doute le remplaçant naturel de Blaise Matuidi à l'Euro, surtout face à des nations aussi puissantes que l'Allemagne et le Portugal en phase de poules, les deux hommes offrent des solutions différentes et permettent à cette équipe de changer de visage au cours d'une même rencontre. A droite, Kingsley Coman reste un élément central du groupe. Son temps de jeu conséquent en ce mois de mars le prouve.

Dembélé décisif et dans l'esprit… contrairement à Mbappé

Au milieu, Moussa Sissoko et Tanguy Ndombélé, s'ils n'ont pas brillé, peuvent profiter du forfait de Corentin Tolisso et des méformes d'Eduardo Camavinga et de Steven Nzonzi. Mais leur avance sur la concurrence est beaucoup moins nette. Derrière, tout est clair. Léo Dubois, Kurt Zouma, Clément Lenglet et lucas Digne ont leur destin en main. Ferland Mendy, qui n'a pas joué la moindre minute, est en retrait mais il pourrait profiter de l'élargissement de la liste. Jules Koundé, excellent en Liga, semble être le mieux placé pour menacer l'ordre établi. La priorité a été donné aux Espoirs en mars. En sera-t-il de même en juin ? Rien n'est moins sûr.

Un onze clair et net

Aucune révolution à attendre dans le onze des Bleus. Les titulaires de la finale du Mondial 2018 ont la main même si deux d'entre eux ne sont plus là. Presnel Kimpembe a remplacé avec autorité Samuel Umtiti et Adrien Rabiot a pris la succession de Blaise Matuidi avec une vraie aisance notamment lors du match le plus important depuis le sacre russe, au Portugal en octobre.

Adrien Rabiot (France) face à l'Ukraine

Crédit: Getty Images

Même s'il a démarré le dernier match sur le banc, la présence d'Olivier Giroud fait assez peu de doute puisque Kylian Mbappé n'en a pas suffisamment montré dans l'axe pour pouvoir déloger le deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus. Ce printemps a rappelé qu’Antoine Griezmann, buteur face à l’Ukraine et en Serbie, restait le patron de cette équipe. Il forme avec Hugo Lloris, Raphaël Varane, N’Golo Kanté et Paul Pogba l’épine dorsale des Bleus. Bien sûr, Lemar, Dembélé voire Coman ont marqué des points mais ils restent à bonne distance des titulaires.

L'interrogation Mbappé

Si la présence de Kylian Mbappé dans le onze de départ face à l'Allemagne en juin prochain fait assez peu de doutes, ce rassemblement de mars a rappelé les difficultés du Parisien en sélection. Déjà emprunté à l'automne, il est complètement passé à côté au printemps, qu'en sera-t-il cet été ? Quel est son meilleur poste ? A gauche a priori.
Mais Rabiot ne peut pas être baladé à droite. Le champion du monde devrait donc démarrer sur l'aile droite du onze, devant Benjamin Pavard. Il lui faut de la vitesse, de l'espace, de la profondeur et le match en Serbie a encore une nouvelle fois prouvé que le titulariser en pointe, ce n'est pas forcément lui rendre service. Plus globalement, Mbappé n'a pas franchement progressé depuis une Coupe du monde 2018 qui devait le lancer. Il n'a pas encore pris le pouvoir alors que son talent et son statut l'exigent. Au PSG, il a chassé les doutes au mois de février. Mais pas encore en sélection.

Pas de progrès depuis le Mondial : Mbappé tout près du blocage chez les Bleus

Euro 2020
Deschamps annoncera sa liste pour l'Euro le 18 mai
03/05/2021 À 14:46
Equipe de France
C'est moche mais est-ce que c'est grave ?
31/03/2021 À 23:38