"Beckham, Beckham, Beckham". Samedi, le stade Santiago Bernabeu a scandé le nom de son milieu de terrain anglais. Histoire de remercier le Spice Boy, qui a eu un rôle déterminant lors de la victoire madrilène sur le Deportivo La Corogne (3-1). Infatigable sur la pelouse merengue, l'ancien mancunien a ébloui de toute sa classe le choc de la 36e journée de Liga. Ses passes, son sens du jeu et ses centres millimétrés ont déstabilisé la défense du club galicien et ont permis au Real de garder la tête de la Liga à deux journées de la fin. "Beckham joue comme jamais ", a déclaré Fabio Capello. "Il est dans une condition physique extraordinaire. Il est bien dans sa tête et très optimiste. Ses centres sont précis et rapides".

Un bel hommage de l'entraîneur italien du Real. Surtout quand l'on connait l'historique des rapports entre les deux hommes. Petit rappel : En janvier, l'annonce de la signature de "Becks" aux Los Angeles Galaxy avait entraîné la fureur de l'ancien boss de la Juventus. Enervé et déjà déçu par ses prestations, Capello avait écarté son Anglais expliquant "ne pas pouvoir faire confiance à un joueur qui s'est engagé avec un autre club ". Conclusion : le chouchou de l'Angleterre reste 33 jours sans porter le maillot blanc. Une longue mise à l'écart. Mais son comportement à l'entraînement et le so1utien du public poussent Capello à le relancer. Pour le plus grand bonheur de l'Italien !

Liga
Jimenez succède à Ramos
27/10/2007 À 11:26

Il veut le titre

Depuis son retour sur les pelouses, David Beckham est au sommet de son art. Ironie du sort, il a presque sauvé la tête de Capello en relançant le Real contre la Real Sociedad. Replacé à son poste de prédilection à droite, il enchaine les prestations de haut niveau jusqu'à signer son "meilleur match sous les couleurs merengues" depuis son arrivée en 2003 selon le quotidien El Pais. "Il joue comme il n'a jamais joué durant les deux dernières années. Il est dans une condition physique extraordinaire et à la tête sur les épaules", ajoute encore Capello. Une vraie "groupie". Aujourd'hui, le temps des discordes est révolu. Le technicien italien est sous le charme de l'ex-superstar du foot anglais. Et on le comprend...

L'ex-capitaine de la sélection anglaise apporte une fluidité dans le jeu madrilène que Capello recherchait depuis le début de la saison. Son engagement sur le terrain, son charisme, sa vision du jeu et sa patte légendaire sont des atouts indéniables. Tout comme son entente avec les attaquants et notamment Ruud Van Nistelrooy. Il est redevenu l'arme fatale de Manchester United. Avec six passes en seulement 20 matches, "Becks" est tout simplement le meilleur passeur du Real cette saison.

Entre son retour en sélection et sa démonstration contre La Corogne, Beckham a connu une semaine formidable. Mais il ne veut pas s'arrêter là. Avant sa "pré-retraite" dorée aux Etats-Unis et alors que son épouse semble impatiente de rejoindre Beverley Hills, il veut offrir aux Merengue le titre de champion qui leur échappe depuis quatre ans. "Je veux dire au revoir depuis Cibeles" , nom de la place et de la grande fontaine du centre de Madrid où le Real célèbre ses titres. On est bien loin de l'image de la star des journaux people. Le milieu anglais compte bien marquer l'histoire du Real. Histoire de rendre un peu de l'amour que lui porte les fans de Santiago Bernabeu.

Glenn CEILLIER

Liga
Messi incertain
14/09/2007 À 22:21
Liga
Robben d'accord avec le Real
18/07/2007 À 12:48