0 : A partir du deuxième tour, les champions d'Europe espagnols n'ont pris aucun but. Bien aidée par un solide milieu de terrain, la défense dirigée par Carles Puyol est restée imperméable aux assauts de l'Italie, de la Russie et de l'Allemagne. En 2004, la Grèce avait également réussi à n'encaisser aucun but à partir des quarts de finale de la compétition. Sur l'ensemble du tournoi, les joueurs d'Aragones n'ont pris que trois buts.

1 : S'il n'en reste qu'un, ce sera Andres Iniesta. Le petit milieu de terrain est le seul joueur de la sélection espagnole à avoir été titularisé à toutes les rencontres du Championnat d'Europe. De la Russie à l'Allemagne, le Barcelonais a été de tous les combats et a passé 424 minutes sur le terrain (70 minutes par match en moyenne). A noter que Cesc Fabregas a également disputé les six rencontres. Mais le joueur d'Arsenal a débuté le tournoi en tant que remplaçant.

Euro 2008
L'Espagne n'a plus à rougir
30/06/2008 À 06:00

2 : Comme le nombre d'Euros remportés par l'Espagne. Les joueurs de Luis Aragones succèdent aux partenaires de José María Pereda qui avaient décroché le titre européen en 1964. C'était au stade Santiago-Bernabeu de Madrid et les Rouge et Or avaient terrassé l'Union Soviétique (2-1). La Furia Roja rejoint ainsi la France, qui a également remporté deux fois le Championnat d'Europe des Nations (1984, 2000), et n'est plus qu'à un succès de l'Allemagne, titrée en 1972, 1980 et 1996.

4 : David Villa a marqué quatre buts durant l'Euro. L'Espagnol termine meilleur buteur de l'édition 2008. A noter que le Valencian les a tous inscrits lors du premier tour. Un triplé face à la Russie (4-1), suivi d'une réalisation face à la Suède (2-1), et puis... plus rien. A sa décharge, le porteur du numéro 7 s'est blessé en demi-finale et n'a pu disputer la finale. Depuis le passage à seize équipes (1996), c'est la première fois qu'un "pichichi" marque aussi peu de buts. En 1996 (Shearer), 2000 (Kluivert, Milosevic) et 2004 (Baros), les meilleurs buteurs avaient fait trembler les filets à cinq reprises. A noter que le record appartient toujours à Michel Platini (9 buts en 1984).

8 : Le numéro du maillot porté par Xavi Hernandez lors de l'Euro 2008. Le milieu de terrain du FC Barcelone a été élu meilleur joueur de la compétition par l'UEFA. "C'est lui qui donne le tempo de son équipe", a justifié le directeur technique de l'UEFA, l'Ecossais Andy Roxburgh. Le joueur du Barça a été à l'origine du but de Fernando Torres dimanche soir face à l'Allemagne. A 28 ans, Xavi compte 63 sélections (8 buts dont un durant l'Euro).

12 : L'équipe d'Espagne, sacrée championne d'Europe dimanche soir, a inscrit douze buts durant la compétition. Aucune équipe n'a fait mieux. La Roja est également la formation qui a le plus tiré au but (117 fois). Son triomphe est amplement mérité et récompense le jeu offensif et l'audace. On est loin de 2004 et de la démonstration défensive des Grecs d'Otto Rehhagel.

44 : Cela faisait quarante-quatre ans que l'Espagne attendait cela. Après avoir remporté l'Euro en 1964, la sélection ibérique a traversé un long désert de près d'un demi-siècle. Pour comparaison, l'équipe de France n'avait patienté que seize ans entre ses deux titres. L'Allemagne, elle, avait laissé passer huit ans entre ses deux premiers sacres et seize années entre le deuxième et le troisième.

69 : Si la valeur n'attend pas le nombre des années, il est parfois bon de patienter. Luis Aragones ne dira pas le contraire. Titré à 69 ans (un record), celui qu'on surnomme le "Sage" de l'autre côté des Pyrénées tient enfin sa revanche. Le sélectionneur de l'équipe d'Espagne a traversé vents et marées avant d'atteindre le Graal. Décrié après l'élimination en huitièmes de finale lors du Mondial 2006, conspué pour ses choix et la mise à l'écart de Raul, Aragones a travaillé dans l'adversité. Dimanche soir, il a savouré les applaudissements qui l'ont précédé en conférence de presse.

214 000 : Chacun des vingt-trois joueurs sacrés avec l'équipe d'Espagne va toucher une prime de victoire de 214 000 euros. Cette prime avait été décidée avant le début de la compétition. La sélection pourra financer cette dépense grâce aux 23 millions que l'UEFA va lui reverser.

Coupe du monde
Attention les yeux : voici les maillots vintages pour le Mondial
06/11/2017 À 10:17