MARCO VAN BASTEN, votre succès spectaculaire face à l'Italie (3-0) fait-il des Pays-Bas un des favoris de cet Euro ?
M. V B. : Non, pas du tout. Ca nous a juste donné beaucoup de confiance. C'est vrai que nous avons fait un très bon match face à l'Italie mais ça n'est qu'un match. Il faut vite revenir les pieds sur terre et continuer à travailler. Ce qui va changer, c'est que désormais tout le monde sait que l'on est assez bons. Donc tous les matches vont être différents maintenant car notre situation a changé. Il faut maintenir le niveau. Ce que nous nous attacherons à faire contre la France. Les joueurs en sont capables. Mais les conclusions quant à notre statut de favori, on les tirera après.
Avez-vous été déçu par la prestation de la France face à la Roumanie (0-0) ?
Euro 2020
Vingt-six Bleus à l'Euro : à qui va profiter l'élargissement de la liste ?
04/05/2021 À 17:36
M. V B. : Non. Nous avons l'expérience de la Roumanie. C'est une équipe très difficile à jouer, très défensive. Ce n'est pas facile de se créer des occasions face à eux. C'est une équipe excessivement difficile à bouger. C'est un vrai bloc La dernière fois que nous les avions affronté (lors des éliminatoires, ndlr), nous avions perdu donc nous savons ce que c'est.
Les joueurs de l'équipe de France estiment que ce sera plus facile face aux Pays-Bas car ils auront plus d'espaces...
M. V B. : Nos situations sont différentes car nous avons remporté notre premier match. Les Français vont forcément devoir être offensifs car ils ont besoin d'un résultat positif. Donc, si une équipe doit attaquer, c'est plutôt la France. Après, c'est vrai que notre mentalité, c'est l'attaque... Je pense que la vérité se trouvera entre les deux... Mais ce sera difficile car c'est un adversaire de grande qualité avec de grandes individualités.
Quelles sont les nouvelles concernant Arjen Robben ?
M. V B. : Il sera prêt pour jouer face à la France. Le staff médical a fait un super boulot. Ce matin (jeudi), il a fait un très bon entraînement. Nous en sommes forcement très heureux. Il est vrai que ce ne sera pas forcément évident de l'intégrer dans une équipe qui a battu les champions du monde 3 à 0. Mais je ne l'exclus pas. J'ai récupéré Robben et Van Persie. Je vais avoir un problème de luxe en attaque !
Vous pouvez également compter sur le retour en grande forme de Ruud Van Nistelrooy...
M. V B. : Oui. Rudd a retrouvé son meilleur niveau. Nous en sommes tous très heureux. Sa blessure à la cheville, c'était seulement il y a deux mois. Mais il travaille beaucoup. Il est au top. On ne peut pas dire qu'il est de retour. Il est toujours là, tout simplement.
Pouvez-vous nous parler d'Orlando Engelaar et Weisley Sneijder qui ont également l'air en grande forme ?
M. V B. : Engelaar est un joueur intelligent. Il joue un rôle très important dans notre équipe à l'heure actuelle. C'est lui qui assure l'équilibre de l'équipe. Il fait le relais entre notre attaque et notre défense. Quand à Sneijder, ce n'est pas vraiment un attaquant, ni vraiment un milieu de terrain. Il profite bien de sa liberté de jeu En général, nos adversaires ont beaucoup de problèmes face à lui.
Le fait que votre équipe soit très jeune peut-il être un handicap ?
M. V B. : Je ne pense que pas que notre équipe soit très jeunes. Regardez Edwin (Van der Sar, assis à côté de lui, ndlr) ! Nous possédons plusieurs joueurs d'expérience. Donc je ne pense pas que ce soit un réel problème pour notre équipe.
Vous avez été critiqué aux Pays-Bas pour avoir renoncé au 4-3-3. Cela vous a déçu ?
M. V B. : Je n'ai rien contre les débats d'idées. Mais j'espère que notre succès face à l'Italie aura mis fin à certaines critiques. Si la tactique avait été mauvaise, aurait-on gagné 3-0 ?
Quel est votre avis global sur ce début de la compétition ?
M. V B. : Il y a du spectacle. Beaucoup de matches sont très intenses à l'image de Suisse-Turquie hier (mercredi). Les meilleurs joueurs répondent présent. C'est bien pour le spectacle.
Euro 2020
Deschamps annoncera sa liste pour l'Euro le 18 mai
03/05/2021 À 14:46
Equipe de France
Une liste claire, un onze en place et une ombre : Les Bleus avancent malgré tout
01/04/2021 À 10:50