Roumanie et Albanie comptaient beaucoup sur leur bloc pour exister à l'Euro 2016: mais c'est maintenant l'heure de vérité pour les deux derniers du groupe A qui s'affrontent directement, et il faudra forcer leur nature pour marquer et rêver des 8e, dimanche à Lyon (18h).

La troisième place en jeu

"Si nous marquons, ce que nous n'avons pas su faire contre la France ou la Suisse, nous pouvons prendre les trois points et probablement nous qualifier. L'équipe est arrivée jusque-là et a démontré qu'elle peut bien jouer, mais il faut concrétiser les occasions. On ne peut pas se contenter de résister défensivement", convient le sélectionneur des Albanais, l'Italien Gianni de Biasi. "Nous connaissons l'engagement des Albanais, l'impact physique qu'ils mettent dans leurs matches, nous devrons être plus malins, plus roublards contre eux, sinon ce sera problématique pour nous", lui répond à distance le buteur roumain Bogdan Stancu.
Série A brésilienne
50 ans après, revoilà l'Atlético Mineiro au sommet
IL Y A 36 MINUTES
Une place parmi les meilleurs troisièmes pour les deux équipes est en jeu, mais les Roumains (3es, 1 point), invaincus contre les Albanais en match officiel (6 victoires, 2 nuls), peuvent même envisager terminer deuxièmes si la Suisse (2e, 4 points) perd dans le même temps contre la France, déjà qualifiée. En cas de qualification avec la 3e place, Roumains ou Albanais affronteront soit le premier de la poule B (Angleterre, Slovaquie, pays de Galles) soit celui de la poule C (Allemagne, Pologne, Irlande du Nord) en 8e de finale.

Blaise Matuidi lors de France - Albanie à l'Euro 2016

Crédit: Panoramic

Tricolorii, meilleure défense des qualifs

Les Tricolorii, qui avaient la meilleure défense des qualifications (2 buts encaissés), se sont inclinés face aux Français (2-1) en match d'ouverture avant d'obtenir un résultat nul (1-1) avec la Suisse. Leurs deux buts dans la compétition ont été inscrits sur penalty par Bogdan Stancu, traduisant leurs carences en attaque. Offensivement, les Roumains, avec seulement onze buts affichaient le deuxième plus faible total des éliminatoires (avec la Hongrie et le pays de Galles) des équipes de cet Euro, derrière... l'Albanie (10 buts). Une élimination serait néanmoins vécue comme une déception pour la Roumanie. "Nous serions tristes de ne pas nous qualifier", reconnaît l'attaquant Claudio Keseru.

La Roumanie court après son passé

Crédit: Eurosport

Le sélectionneur roumain, Anghel Iordanescu, qui fêtera sa 100e apparition sur le banc de la Roumanie, dont 57 comme entraîneur principal, doit gérer les incertitudes concernant l'arrière gauche Razvan Rat et le milieu Mihai Pintili, victimes de blessures et qui n'ont pas joué contre la Suisse. Battus par la Suisse (1-0) et la France (2-0), les Albanais retrouveront leur défenseur central Lorik Cana, exclu contre la Suisse et suspendu face à la France. En revanche, le milieu Burim Kukeli purgera une suspension après deux avertissements.

L'Albanie dispute son premier Euro

Crédit: Eurosport

Copa del Rey
La parade qu'il faut : Zidane a soulagé le Rayo
IL Y A UNE HEURE
Ligue 1
"Bien sûr que ça m'inquiète" : Jusqu'où peut tenir Bosz, principal responsable de la crise à l'OL ?
IL Y A 9 HEURES