AFP

Après France-Portugal (0-1) : Les notes du Portugal : Le mur Rui Patricio, le facteur X Eder

Les notes du Portugal : Le mur Rui Patricio, le facteur X Eder
Par Eurosport

Le 11/07/2016 à 00:57Mis à jour Le 11/07/2016 à 01:02

EURO 2016 – Très solide derrière depuis le début du tournoi, le Portugal a pu compter sur un Rui Patricio impassable et un Pepe encore taille patron. Devant, Eder a débloqué la situation alors que ses compères du secteur offensif ont eu du mal à faire la différence.

Rui Patricio : 9

J’ai aimé : Sa parade sur la tête de Griezmann (10e) suivi d’un arrêt devant Giroud puis sur une frappe de Sissoko (32e). Il sort aussi la tentative de Giroud (75e) d’une belle manchette et le tir lointain de Sissoko (83e). Irréprochable, il est accompagné par la chance sur le poteau de Gignac (90+2e).

Je n’ai pas aimé : Absolument rien.

En bref : Le Portugal peut lui dire merci.

Cédric : 5,5

J’ai aimé : Sa belle ouverture en début de match pour Nani et sa solidité défensive alors qu’il avait eu du mal dans ce secteur au début de l’Euro.

Je n’ai pas aimé : Sa nervosité. Son genou dans le dos de Payet lui a valu un jaune mérité. Son apport offensif a été limité mais, a priori, ce n’est pas ce que son équipe attendait de lui.

En bref : A l’image de son tournoi : quelconque.

Pepe : 8

J’ai aimé : Des bonnes interventions en début de match quand le Portugal n’était pas encore dans sa finale. Une présence phénoménale pour stopper les offensives françaises de la tête et une rage de vaincre qui a irradié ses coéquipiers.

Je n’ai pas aimé : Trop court sur la tête de Griezmann (10e), il s’est surtout fait effacer comme un bleu sur le crochet de Gignac. Sans dommage finalement.

En bref : Le vrai patron du Portugal, c’est lui.

Pepe et Rui Patricio

Pepe et Rui PatricioAFP

Fonte : 7

J’ai aimé : Son impact dans les duels et sa sérénité dans les airs. Aux côtés de Pepe, il a tenu la baraque et n’a pas fait de fioritures.

Je n’ai pas aimé : Ce n’est pas un artiste du ballon rond et ses relances à l’emporte-pièce en sont la preuve.

En bref : Solide.

Guerreiro : 5

J’ai aimé : Son coup franc magnifique qui s’écrase sur la barre. Et deux ou trois placements bien sentis sur des centres.

Je n’ai pas aimé : Il a été constamment dépassé par la puissance de Sissoko. Averti en prolongation pour une faute sur le joueur de Newcastle, il a souffert.

En bref : Il est tombé sur plus fort que lui ce soir mais a réalisé un tournoi de haut niveau.

Silva : 5

J’ai aimé : Son abattage. Posté en relayeur aux côtés d’un Wiliam Carvalho plus défensif, il a fait des allers-retours pour essayer de faire le liant entre l’attaque et la défense portugaise.

Je n’ai pas aimé : Sa frappe totalement ratée à la 23e minute et son impact physique limité. Il s’est fait constamment manger par Sissoko en première mi-temps.

En bref : Précieux malgré tout.

Remplacé par Joao Moutinho (67e) : 6

J'ai aimé : Il a apporté sa qualité technique pour fluidifier (un peu) les remontées de balle portugaises et obtenir le coup franc pour Guerreiro.

Je n'ai pas aimé : Son attitude pour réclamer le coup franc de Guerreiro mais c'est le jeu.

En bref : Un leader même en étant remplaçant.

William Carvalho : 7

J'ai aimé : Sa sobriété. Son sens du placement. Et sa lecture du jeu.

Je n'ai pas aimé : Il n'a pas toujours fait dans le détail quand il fallait dégager. Il a aussi commis une faute grossière sur Coman, qui permet cependant de couper l'action (98e)

En bref : Un match solide. Dans son rôle de sentinelle devant la défense, il a été précieux.

Portugal-Francia

Portugal-FranciaAFP

Joao Mario : 5

J'ai aimé : Son repli. Sa disponibilité pour ses coéquipiers. Et sa qualité technique balle au pied.

Je n'ai pas aimé : Il n'a pas souvent fait les bons choix dans le dernier geste. Et a rarement fait de différences.

En bref : Avec la sortie de Cristiano Ronaldo, ses coéquipiers l'ont plus recherché. Mais on est un peu resté sur notre faim, comme pendant tout son Euro en fait.

Renato Sanches : 4,5

J'ai aimé : Son sérieux sur le plan tactique. Et il a réussi à percuter à quelques reprises en fin de première période.

Je n'ai pas aimé : Sur son côté ou dans l'axe après la pause, il n'a jamais vraiment réussi à accélérer et à mettre cette folie qui a fait le bonheur des observateurs du Portugal dans cet Euro. La seule fois où il a pu placer sa vitesse, il s'est fait reprendre par Moussa Sissoko (72e).

En bref : On attendait beaucoup plus de lui. Il n'a jamais réussi à enflammer le jeu portugais. Et ça a manqué. Mais à 18 ans, ce n'est peut-être pas si surprenant.

Remplacé par Eder, à la 79e : 8,5

J'ai aimé : L'attaquant lillois a fait la différence. Il a apporté avec son sens du combat ou sa capacité à fixer la défense. Et après avoir placé une première tête sur corner captée par Hugo Lloris (105e), il a marqué le but du match sur une frappe sublime de 25 mètres. Le facteur X de cette finale.

Je n'ai pas aimé : RAS.

En bref : Le héros improbable de cette finale.

Eder Portugal France 2016

Eder Portugal France 2016AFP

Nani : 6

J'ai aimé : Son activité en fin de match pour donner un coup de main en défense à Cedric dans le couloir droit.

Je n'ai pas aimé : Il n'a pas pesé en pointe. Ce n'était pas ça dans le jeu en pivot mais ce n'est pas son point fort.

En bref : La sortie de Cristiano Ronaldo ne l'a pas aidé. Il s'est retrouvé trop seul devant ensuite. Avec l'entrée d'Eder, on a vu la différence. Pour le Portugal mais aussi pour lui.

Cristiano Ronaldo (Non noté)

Remplacé par Quaresma à la 25e : 5

J'ai aimé : Son retourné après le centre-tir de Nani (79e). Il a poussé Lloris à un bel arrêt.

Je n'ai pas aimé : Il a eu du temps de jeu. Mais il n'a pas réussi à mettre ce grain de folie qu'on pouvait attendre de sa part.

En bref : Entre sa coupe de cheveux pour cette finale et son retourné, ça fait peu niveau spectacle.

Par Glenn Ceillier et Cyril Morin

Eder, héros du Portugal

Eder, héros du PortugalAFP

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0