Karim Benzema s'exprime enfin au sujet de sa non-sélection en équipe de France pour l'Euro 2016 . Et, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne mâche pas ses mots. L'avant-centre du Real Madrid a accordé un entretien coup de poing au quotidien sportif espagnol Marca dans lequel il donne son point de vue sans le moindre détour. "Deschamps a cédé à la pression d'une partie raciste de la France", lance notamment Benzema, emboîtant le pas d'Eric Cantona ou Jamel Debbouze qui se sont notamment élevés contre sa non-sélection ces derniers jours, non sans s'attirer les critiques ou les railleries.
Une interview qui constitue un caillou de plus dans la chaussure du sélectionneur national, qui n'avait pas besoin de cela. Mais qui pose aussi de vraies interrogations sur l'avenir à moyen ou long terme de Benzema en Bleu.
Liga
Un triplé pour Benzema, un premier but pour Camavinga : les Français portent le Real
12/09/2021 À 20:53

"Dire que les gens ne veulent pas de moi, c'est ridicule"

Tout juste sacré champion d'Europe avec le Real Madrid, Karim Benzema a attendu la fin de la saison pour se livrer et n'y va pas par quatre chemins. "ll faut savoir qu'en France, le parti extrémiste a atteint le deuxième tour dans les deux dernières élections, explique le joueur. Je ne sais pas, par conséquent, si c'est réellement une décision de Didier. Je me suis toujours bien entendu avec lui et avec le président de la fédération". Des propos qui font écho à ceux tenus récemment par Eric Cantona.
Benzema contredit ensuite la thèse d'une animosité du public qui aurait pu peser sur ses coéquipiers. "Je possède plus de 40 millions de fans sur les réseaux sociaux et dire que les gens ne veulent pas de moi, c'est ridicule, affirme-t-il. Il y a eu beaucoup de pression, bien sûr, mais c'est aussi à cause de certains journalistes qui ont dit des choses à la télévision qui ne sont pas la vérité".
Pas condamné au niveau judiciaire
"Ils ont inventé une règle pour expliquer que je n'étais pas sélectionnable, a encore avancé Benzema. Je n'ai pas été condamné au niveau judiciaire alors pourquoi l'être au plan sportif, je ne comprends pas".

"Valbuena n'a pas dit la vérité"

"J'ai eu le choc de la Coupe du Monde en Afrique du Sud en 2010, mais le championnat d'Europe à la maison c'est encore plus difficile, confie ensuite l'ancien prodige de l'Olympique Lyonnais. Il y a eu beaucoup de critiques en France à mon sujet, au sujet de ma famille et de mon environnement mais si j'étais une mauvaise personne, mal conseillée, je ne serais pas là où je suis, se défend Karim Benzema. J'ai passé cinq ans à Lyon, sept à Madrid, j'ai remporté des titres".
"Je suis maintenant calme, concentré, j'ai tout gagné avec mon club. La France va se rendre compte qu'elle a été injuste avec moi", explique le joueur madrilène qui n'exclut pourtant pas un retour en Bleu une fois que l'affaire de la fameuse sextape sera jugée.
D'ailleurs, en conclusion d'une interview qui risque de faire date, Karim Benzema n'oublie pas de remettre en cause de la version de Mathieu Valbuena dans ce scandale. "Dans cette histoire, la seule personne qui sait ce qui est arrivé, qui connaît la vérité, est Valbuena, assure le Merengue. Il a joué un rôle, il n'a pas dit la vérité, parce que tout vient de là. Je voulais aider, rien d'autre, et l'histoire s'est retournée contre moi".
Qualif. Coupe du monde
"Je préfère que Kylian soit là, il n’y a pas photo" : Deschamps n’imagine pas la vie sans Mbappé
07/09/2021 À 22:39
Euro 2020
Deschamps assume l'échec des Bleus à l'Euro : "Je suis le seul responsable"
20/08/2021 À 07:47