AFP

Pour le Portugal comme pour la Pologne, l'occasion est trop belle

Pour le Portugal comme pour la Pologne, l'occasion est trop belle

Le 30/06/2016 à 00:29Mis à jour Le 30/06/2016 à 00:33

EURO 2016 - L'un a l'expérience mais a beaucoup de pression, l'autre est novice mais ne manque pas d'arguments. Le quart de finale entre la Pologne et le Portugal, jeudi soir à Marseille (21h00), s'annonce très ouvert.

Le contexte

Entre le Portugal et la Pologne, il n'y a pas match sur le plan de l'expérience en championnat d'Europe. Les Portugais sont des habitués des phases finales et n'ont plus raté les quarts de finale depuis 1996. De son côté, la Pologne a signé ses premières victoires dans un Euro en... 2016. Mais malgré ce déficit criant de vécu à ce niveau côté polonais, ce quart de finale entre les deux pays, jeudi sur la pelouse du Stade Vélodrome (21h00), s'annonce particulièrement indécis.

Il y aura très gros à jouer pour les deux équipes. Dans une partie de tableau ouverte, aller en finale est à la portée des deux formations. Gagner ce match est bien évidemment la première étape à franchir et les deux peuvent y croire très fort. Les Polonais, conscients de l'enjeu, ont pris bien soin de reporter la pression sur les épaules de leurs adversaires, logiquement plus attendus en raison de leur expérience lors des compétitions internationales. Pour la Pologne, cette campagne 2016 est déjà historique et, si elle continue de rêver tout haut, elle a déjà réussi sa compétition. Le Portugal cru 2016 n'a aucune raison de l'impressioner.

Pour le Portugal, l'attente est grande depuis la finale déchirante perdue à domicile en 2004 et l'explosion de Cristiano Ronaldo, qui partage le titre de meilleur joueur du monde avec Messi depuis plusieurs années. Comme l’Argentin, la star de cette équipe portugaise court toujours après un trophée avec le maillot de sa sélection. Le joueur du Real Madrid s'est montré plus en forme depuis le début de l'Euro (2 buts) que son homologue polonais (0 but pour Lewandowski). Leur duel à distance sera d'ailleurs une des clés de ce match.

L'équipe du Portugal après le nul contre l'Autriche

L'équipe du Portugal après le nul contre l'AutricheAFP

Le joueur à suivre : Jakub Blaszczykowski (Pologne)

La Pologne attendait Lewandowski, elle a pour le moment surtout vu Blaszczykowski. Le milieu de terrain du Borussia (prêté à la Fiorentina cette année) a été dans tous les bons coups de son équipe depuis le début du tournoi. Il a marqué deux buts (face à l'Ukraine et la Suisse) et a signé une passe décisive (face à l'Irlande du Nord). Sachant que la Pologne a mis trois buts, le calcul est vite fait : Blaszczykowski a été impliqué sur toutes les réalisations de son équipe. Les Portugais devront particulièrement le surveiller.

Blaszczykowski - Suisse-Pologne - Euro 2016

Blaszczykowski - Suisse-Pologne - Euro 2016Eurosport

Ils l'ont dit

  • Nani (Portugal)
" Notre ambition, c'est d'aller le plus loin possible et je pense que maintenant, nous sommes très confiants sur notre capacité à atteindre la finale."
  • Milik (Pologne)
" Pour les bookmakers, je pense que ce serait plutôt une surprise si c'est la Pologne qui se qualifie. On les respecte, mais je pense qu'il est surtout important de rester concentré car on peut le faire."

Trois stats à avoir en tête

643. Lewandowski avait marqué un but pour son premier match lors d'un Euro (face à la Grèce en 2012). Depuis, l'attaquant polonais ne s'est plus jamais montré décisif lors d'un match de championnat d'Europe (0 but, 0 passe décisive). L'attente dure donc depuis 643 minutes.

6. La régularité du Portugal a de quoi faire pâlir d'envie tous les cadors européens. C'est la seule équipe à avoir atteint les quarts de finale à chaque édition depuis 1996. Soit six compétitions d'affilée de présence dans le top 8 continental. Le problème, c'est qu'il n'a jamais signé une victoire finale.

9. Recordman du nombre de buts marqués à l'Euro, Michel Platini en a inscrit neuf. Avec deux buts depuis le début de la compétition, Cristiano Ronaldo en est désormais à 8 et pourrait donc rejoindre, voire dépasser, le Français, jeudi soir. Sauf qu'il aura mis quatre éditions à y parvenir quand l'ancien numéro 10 des Bleus à mis ses buts lors de la seule campagne 1984.

Portugal's forward Cristiano Ronaldo celebrates after scoring a goal during the Euro 2016 group F football match between Hungary and Portugal at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu, near Lyon, on June 22, 2016.

Portugal's forward Cristiano Ronaldo celebrates after scoring a goal during the Euro 2016 group F football match between Hungary and Portugal at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu, near Lyon, on June 22, 2016.AFP

Notre avis

Parce que l'enjeu est grand et parce que les deux équipes s'avancent avec des blocs compacts et prudents, le spectacle et les buts pourraient se faire attendre au Vélodrome. Ce match sera âpre, disputé. Le Portugal a réussi à se sortir de situations compliquées depuis le début de la compétition. Mais face à une Pologne particulièrement solide (un seul but - d’anthologie - encaissé), la marche s'annonce plus haute. La combativité que les Portugais ont affiché ces dernières semaines pourrait ne pas suffire à les tirer d'affaire.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0