AFP

Tirage au sort de l'Euro 2016, Deschamps (France) : "Ça pouvait être pire, c’est vrai…"

"Ça pouvait être pire, c’est vrai…"

Le 12/12/2015 à 20:36Mis à jour Le 12/12/2015 à 23:01

EURO 2016 - Didier Deschamps n'a pas fait la fine bouche à l'issue du tirage au sort. Tomber sur la Roumanie, l'Albanie et la Suisse n'est pas un programme indigeste (sur le papier). Même prudent dans ses propos, le sélectionneur national ne l'a pas caché.

Didier Deschamps a bien essayé de se réfréner. Mais il n’a pu contenir un léger rictus de satisfaction quand il est arrivé devant caméras et micros, samedi à l’issue du tirage au sort de l’Euro 2016. Oui, la France a été épargnée. Ça ne fait aucun doute et le sélectionneur de l’équipe de France, qui dirigera les Bleus pour la première fois en Championnat d’Europe, n’a pas cherché à le cacher outre-mesure, même s’il a fait preuve de prudence. Suisse, Roumanie et Albanie : la France a déjà été plus mal lotie.

"Les Français aiment bien nous faire du mal"

“C’est toujours difficile de commenter un tirage au sort”, a débuté l’ancien capitaine des Bleus. Mais DD s’est rapidement mis en marche, se réjouissant surtout d’une chose : les Bleus avancent en terrain connu. “On connait nos trois adversaires, deux plutôt bien, même très bien. Notamment les Suisses puisqu’on les avait observés avant la Coupe du monde et qu’on les a joués au Brésil, même si un peu de temps a passé”. Un temps qui n’a pas effacé le 5-2 du Mondial, comme s’en est souvenu Vladimir Petkovic, sélectionneur des Helvètes : “Jouer la France, c’est un privilège mais c’est aussi très difficile de jouer une telle équipe. Les Français aiment bien nous faire du mal. On l’a vu au Brésil.”

Un nul et une défaite contre l’Albanie depuis 2014

“L’Albanie, on les connait aussi très bien. On ne sera plus surpris par la qualité de cette équipe”, a ajouté Deschamps, se rappelant que les Tricolores ont affronté deux fois l’Albanie ces deux dernières années, pour un nul (1-1) et une défaite (1-0). Quid des Roumains ? “On les connaît beaucoup moins”. Et Didier Deschamps est d’autant plus méfiant. “On a vu leur parcours et leur défense, qui est la meilleure des qualifications… Avec mon staff on va se pencher sur leurs matches des deux dernières années.”

Albanie France

Albanie FranceAFP

Irait-il jusqu’à parler d’un tirage aisé, comme l’a laissé entendre Patrick Kanner, Ministre des sports ? Quand même pas. “Je ne sais pas, chacun à son avis. Tout le monde a droit de dire ce qu’il veut, lance-t-il. Il faut analyser, ce n’est pas tout de dire qu’on va jouer contre des équipes avec peu d’expérience.” Ça pouvait être pire, non ? “Ça pouvait être pire, c’est vrai… mais ça pouvait être mieux aussi”. Sur le papier, difficilement quand même.

0
0