C'est une histoire qu'il connaît par cœur. L'équipe de France a su faire le dos rond mardi en Allemagne et Didier Deschamps n'a pas été étonné par les garanties apportées par ses hommes. C'est ainsi qu'ils sont allés chercher la deuxième étoile à Moscou en 2018 et c'est ainsi qu'ils ont démarré avec succès leur campagne européenne face à la Mannschaft (1-0). "Quand il faut souffrir, on est là", a reconnu le sélectionneur en conférence de presse ce mardi à Munich. "On a été plus efficaces. On aurait pu se mettre à l'abri pour être plus tranquille. Les joueurs ont répondu présents, c'était un combat de titan. On y était."

Ces Bleus sont-ils invincibles ?

Face à l'immense défi physique proposé par Rüdiger et ses coéquipiers, parfois limite, l'équipe de France, pourtant privée de ballon, a finalement concédé assez peu d'occasions. Hugo Lloris a vécu une soirée tranquille grâce à la grande maîtrise d'un bloc défensif impénétrable.
Euro 2020
DD préféré à ZZ sans condition: "On continue comme si rien ne s'était passé, or..."
09/07/2021 À 17:16
"Quand vous prenez le bloc défensif, ce sont les mêmes qu'en Russie. Il y a des habitudes, des automatismes. Le trio offensif a fait beaucoup d'efforts aussi, a continué Deschamps. Le foot, c'est être efficace. On l'a été dans les deux camps. On n'a pas fait de fautes irrémédiables, on n'a rien donné. Il faut qu'on garde cette force collective, c'est la base, le socle solide."

Le choc entre Robin Gosens et Benjamin Pavard

Crédit: Getty Images

Mieux faire avec le ballon
"Ne rien donner", le mantra répété en boucle avant chaque match par Didier Deschamps a été suivi à la lettre par ses soldats disciplinés. Réglée comme du papier à musique, menée par un Raphaël Varane injouable dans les duels, cette équipe de France est indéboulonnable. Reste un point net de progression : l'utilisation du ballon. Alors qu'on attendait monts et merveilles du trio d'attaquants, le manque de justesse dans les sorties de balle a non seulement renforcé l'étreinte des Allemands mais elle a surtout diminué le pouvoir de nuisance de Karim Benzema, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé.

"France-Allemagne 2021, plus fort que France-Belgique 2018"

"On est capable de mieux faire avec le ballon, a reconnu sans mal Didier Deschamps. On ne va pas gagner les matches en défendant mais on a cette capacité. On doit améliorer l'animation offensive. Il faut plus de justesse, quelques déplacements aussi." Ainsi le duo Adrien Rabiot - Paul Pogba devait "maîtriser et imposer à l'adversaire" mais ce fut "moins le cas que ce que je pensais", a avoué Deschamps.

"En première période, il y avait 21 joueurs et Pogba au-dessus"

Les deux hommes ont surtout "assuré l'équilibre" de l'équipe. Même si les éclairs de génie du milieu de Manchester United ont aussi déstabilisé les Allemands. Et c'est même l'un d'entre eux qui a fait basculer la rencontre. De la solidité et du génie, il semblerait que les Bleus aient retrouvé leur bonne vieille recette.

Lucas Hernandez et Antoine Griezmann jubilent après le csc de Mats Hummels lors de France-Allemagne

Crédit: Eurosport

Euro 2020
Les tirs au but, tout sauf une "loterie" : "Mbappé a imité Bolt, c’est un signe de nervosité"
08/07/2021 À 16:47
Euro 2020
Benzema : "Merci d'avoir accueilli mon retour avec autant de bienveillance"
04/07/2021 À 20:24