Souvenez-vous. Eté 2018. La France vient de battre l'Argentine en 8e de finale de l'Euro et baigne dans une douce euphorie. Après ce succès fondateur et arraché avec panache, alors que, dans la résidence des Bleus à Istra, Benjamin Mendy et une partie de la joyeuse bande tapent aux portes et retournent les chambres, Adil Rami attend le convoi dans sa chambre armé d'un extincteur. "J'ai dégoupillé l'extincteur et quand ils sont rentrés, ghostbuster. Sincèrement, j'ai eu peur, car quand j'ai vu l'ampleur de cette bêtise, je me suis dit : ''je vais me faire virer''", racontera-t-il plus tard sur le plateau de TF1.
L'hôtel est évacué dans la nuit mais Didier Deschamps passera l'éponge et les Bleus iront au bout de leur aventure russe. "Pour envoyer des bonnes ondes et remercier" ses anciens coéquipiers, Adil Rami a décidé d'envoyer aux 26 Bleus sélectionnés à l'Euro un petit extincteur personnalisé. "J'avais à cœur de leur faire ce petit cadeau pour les avoir dérangés jusqu'à à 5 heures du matin", a-t-il confié sur RMC. Porteront-ils encore chance à l'équipe de France ? Réponse dans un peu plus d'un mois.
Equipe de France
Fekir ne sait pas comment reconquérir Deschamps : "J’ignore sur quoi il se base"
IL Y A 21 HEURES
Ligue des Nations
Deschamps : "Kylian Mbappé est Français, ça me va"
HIER À 16:55
Coupe du monde
Deschamps sur le "sujet sensible" du Qatar : "Chaque personne aura sa liberté d'expression"
HIER À 16:48