2020 a livré son verdict. Pas celui auquel on s'attendait. A l'issue des derniers matches internationaux, et à sept mois du grand rendez-vous, les rédactions italienne, espagnole, anglaise, allemande, suédoise et française d'Eurosport ont établi leur classement des favoris du prochain Euro en établissant, chacune, leur top 5. Et les Bleus dominent assez largement les suffrages. Toujours citée parmi les cinq meilleurs prétendants, la France est la seule nation à rafler trois fois la première place et trois fois la deuxième. Aucun de nos voisins ne la place au-delà. "C'est la meilleure équipe du monde", s'enthousiasme notre collègue suédois.

"La France produit des talents en quantité industrielle, remarquent nos voisins italiens. Quelle équipe peut se permettre d'associer Mbappé, Pogba, Kanté, Griezmann, Varane et Rabiot ? Et il y a encore beaucoup de joueurs de valeur contraints de rester sur le banc ou à la maison." "Ce réservoir infini de talent" peuplé de "joueurs de classe mondiale à chaque poste ou presque" reste la principale force de l'équipe de France si on en croit nos confrères des quatre coins de l'Europe et la prémunit d'éventuelles blessures.

Premier League
Giroud encore au pied du mur : "Il faudra que je prenne une décision en janvier"
22/11/2020 À 12:00

Les Italiens soulignent aussi le rôle capital de Deschamps "qui sait gagner et, plus difficile encore, gagner à nouveau". "La force de la France réside dans la capacité qu'ont ses hommes clés (Pogba, Griezmann, Kanté) , en difficulté en club, à jouer totalement libérés et exprimer leur meilleur football en sélection", conclue-t-on en Suède.

Le Rabiot de Pirlo, la pièce manquante du puzzle des Bleus

La France, "difficile à arrêter"

Restent deux limites aux yeux des Européens. "Sont-ils prêts à tout donner à chaque match après avoir remporté la Coupe du monde ou se reposent-ils un peu trop sur leur force ?", s'interrogent nos confrères allemands. Du côté des Anglais, les réserves portent sur la défense "un peu inquiétante". Avant de continuer : "Mais il y a tellement de talent devant qu'ils seront difficiles à arrêter."

Assez loin derrière les Bleus, très largement sollicités, la Belgique est un solide dauphin qui conserve une grande avance sur le reste de la meute. "Ils étaient très proches du titre en 2018, ils sont meilleurs aujourd'hui, commentent les Allemands qui en ont fait, comme les Espagnols, leur favori. Et surtout, ils ont très faim." La génération dorée des Hazard, Lukaku, De Bruyne est toujours vierge de grands titres internationaux et fait figure de très sérieux outsider. Reste une interrogation pour les Italiens : "Toujours excellents en qualifications, peuvent-ils enfin se distinguer dans les matches qui comptent vraiment ?"

Belgium celebrate Youri Tielemans' (R) opener

Crédit: Getty Images

L’Angleterre vote pour… l’Angleterre

Derrière, le peloton est groupé et aucune tête ne dépasse vraiment. L'Espagne, l'Angleterre, le Portugal et l'Italie se tiennent en deux points. La Roja complète le podium. "Bien sûr, ce n'est plus l'Espagne qui a enchanté pendant dix ans le monde entier mais les hommes de Luis Enrique savent comment faire pour imposer le respect à l'Europe", préviennent les Italiens.

Comme souvent avant les grands tournois, les Anglais croient dur comme fer à leur sélection dont ils font leur favori : "Aucune équipe exceptionnelle ne se dégage alors pourquoi pas l'Angleterre ? s'interrogent-ils. Son attaque (Kane, Sancho, Rashford) peut faire mal à tout le monde et cette jeune équipe a encore quelques mois pour grandir." Le Portugal, 5e de notre classement est, lui aussi, un vrai candidat. Nos journalistes anglais résument l'avis général : "Même en enlevant Ronaldo, le Portugal reste une grande menace. Joao Felix est une brillante deuxième option."

Mason Mount of England celebrates with Harry Maguire after scoring their team's second goal during the UEFA Nations League group stage match between England and Iceland at Wembley Stadium

Crédit: Getty Images

L'Italie, absente de la dernière Coupe du monde, séduit aussi les journalistes européens et notamment son coach Roberto Mancini : "La Nazionale joue un grand football. Mancini n'a pas seulement construit quelque chose d'emballant, il a aussi reconquis le peuple", note les Suédois. "Il a su renouveler l'équipe en valorisant les jeunes", se félicitent les Transalpins. Plus loin, l'Allemagne, 6e, pâtit de sa Coupe du monde ratée et de la rouste infligée par l'Espagne mardi (6-0). "Ne sous-estimez jamais les Allemands", préviennent nos voisins d'Outre-Rhin en se classant cinquièmes de leur top 5. Pleine de promesse, la sélection néerlandaise, 8e du classement manque encore de référence mais pourrait jouer les trouble-fête. Les Pays-Bas sont en reconstruction et n'apportent pas les garanties d'autres grandes nations. Comme… l'équipe de France.

Le classement final des rédactions d'Eurosport

(5 points attribués au premier de chaque top, 4 points au deuxième, trois points au troisième etc.)

1. France : 27 points
2. Belgique : 17 points
3. Espagne : 9 points
4. Angleterre : 9 points
5. Portugal : 8 points
6. Italie : 7 points
7. Allemagne : 5 points
8. Pays-Bas : 3 points

Classement par pays :

  • Angleterre :

1. Angleterre
2. France
3. Belgique
4. Espagne
5. Portugal

  • Espagne :

1. Belgique
2. France
3. Portugal
4. Pays-Bas
5. Espagne

  • Italie :

1. France
2. Allemagne
3. Italie
4. Belgique
5. Espagne

  • Suède :

1. France
2. Italie
3. Belgique
4. Espagne
5. Portugal

  • Allemagne :

1. Belgique
2. France
3. Espagne
4. Angleterre
5. Allemagne

  • France :

1. France
2. Belgique
3. Portugal
4. Angleterre
5. Pays-Bas

Football
"Avec la génération 1987, ça a toujours été tout noir ou tout blanc"
19/11/2020 À 07:13
Ligue des Nations
Non, 2020 n'aura pas servi à rien
18/11/2020 À 22:08