Il était évidemment le mieux placé pour en parler. Présent en conférence de presse, au lendemain de l'arrivée des Bleus à Clairefontaine, Raphaël Varane a donc été, en toute logique, mitraillé de questions portant sur le retour de Karim Benzema. Sans surprise, le joueur de 28 ans s'est réjoui de retrouver celui qu'il a toujours côtoyé depuis son arrivée au Real Madrid, en 2011.
"Bien sûr que je suis très heureux", a-t-il d'abord lâché dans un large sourire, ce jeudi. D'autant que pour lui, la longue mise à l'écart de l'attaquant était un peu plus difficile à vivre. "Pendant cinq ou six ans, j'étais dans une situation un peu délicate quand on me posait des questions sur lui, a avoué le défenseur. Entre un ami et le sélectionneur avec qui j'ai vécu toutes mes sélections…"

Mbappé, Benzema, Griezmann ? "Plus belle promesse de l'Euro, plus grand danger pour les Bleus"

Qualif. Coupe du monde
Chantier Mbappé, Tchouaméni, système : Grandes et petites leçons d'une rentrée mouvementée
08/09/2021 À 17:41
Si "KB9" a passé cinq années sans les Bleus, Varane a, d'une certaine manière, maintenu le lien : "Karim a toujours eu l'équipe de France dans son cœur. Il regardait nos matches. Il a toujours été attentif à la vie du groupe et à toutes les rencontres qu'on a jouées en son absence." Malgré cela, il était bien loin d'imaginer rejouer avec le buteur en équipe de France. "Pour moi la situation était assez figée donc je n'avais pas d'attente particulière", a-t-il admis. Une nouvelle preuve qu'aucun joueur n'a motivé la décision de Didier Deschamps, comme le sélectionneur l'avait déjà souligné à plusieurs reprises.
On est tous un peu excités à l'idée de voir du beau football
S'il a visiblement facilité sa (ré)intégration, comme semblent le démontrer des images diffusées par la 3F sur les réseaux sociaux, Varane n'a pas eu à forcer les choses. "Il y a une bonne entente, une bonne ambiance, a-t-il assuré. Ce n'est que du positif." La réalité du groupe compte. Celle du terrain tout autant. Les deux matches de préparation de l'équipe de France, face au pays de Galles le 2 juin puis la Bulgarie six jours plus tard, serviront en grande partie à créer une nouvelle osmose sur le plan offensif.

Comment intégrer Benzema dans le onze des Bleus ?

"Karim ne va rien bouleverser, a certifié l'international tricolore. L'objectif sera de trouver l'équilibre entre notre puissance offensive et la solidité défensive. Ce sera aussi le rôle du coach. On a des joueurs de grande qualité, très complémentaires. On sait jouer, on sait gagner. Trouver l'équilibre n'est pas facile." Mais à lire entre les lignes, Varane pense lui aussi que l'attaquant madrilène peut redonner un second souffle à une animation offensive quelque peu balbutiante ces derniers mois.
"Sa plus grande qualité est de faire jouer les autres, créer des mouvements et des espaces, a noté le vice-capitaine des Bleus. Il a de la qualité technique pour mettre du liant. Il vient pour faire ce qu'il sait faire. Avec un joueur de cette qualité, on est tous un peu excités à l'idée de voir du beau football et de créer des occasions." Voilà pour la promesse. Plus que quelques jours avant d'apercevoir les premiers actes.

Chronologie : Benzema et les Bleus, une interminable parenthèse en 20 dates

Qualif. Coupe du monde
Les Bleus ? L'équipe de Griezmann, pour le meilleur et pour le pire
08/09/2021 À 12:54
Qualif. Coupe du monde
"Je préfère que Kylian soit là, il n’y a pas photo" : Deschamps n’imagine pas la vie sans Mbappé
07/09/2021 À 22:39