Il n’avait rien demandé à personne. Mais pourtant Olivier Giroud a vu son destin tricolore intimement lié à Karim Benzema. Parce que l’absence de l’un pendant plus de cinq ans avec les Bleus a ouvert les portes du paradis à l’autre. Sans KB9, "Oliv" a empilé les buts au point de devenir le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus. Et empoché un titre de champion du monde qu’il n’a volé à personne.
Dans ce laps de temps, l’ancien Gunner aura tout vécu avec les Bleus, des sifflets au titre suprême mais aussi des critiques quant à sa légitimité à la pointe de l’attaque quand Benzema était laissé de côté. Alors, forcément, le retour surprise de Karim Benzema pour l’Euro a de nouveau braqué indirectement les regards sur Giroud. Et face à cela, Didier Deschamps a rappelé que les deux hommes, avant d’être opposés, avaient un passé commun en Bleu.

Les 26 Bleus en quête d'un sacre continental

Euro 2020
Le Graët a rassuré Mbappé après l'Euro... et lui conseille de rester au PSG
27/08/2021 À 12:38
"Je ne suis pas aveugle et sourd, j’ai bien conscience que ça a été à l’excès pour Olivier Giroud qu’on a tenu responsable alors qu’il ne l’était pas puisqu’ils ont été, pendant plus de trois ans, ensemble. Il ne faut pas l’oublier, ils ont même joué ensemble, a avancé le sélectionneur. Certes, ils sont tous les deux attaquants axiaux mais en tout sincérité, l’un n’empêchait pas l’autre...".

Recoller les morceaux ? "C'est mon travail"

Benzema a-t-il été rappelé parce que l’attaquant de Chelsea tourne à vide du côté de Londres ? "Dire qu’Olivier se trouve dans une situation difficile avec son club depuis le mois de février, c’est la vérité, a admis DD. Mais un joueur en difficulté dans un club, j’en ai eu d’autres, certains de très importants à un certain, ils sont impactés".
Reste que le retour de l’un risque bien de renvoyer l’autre sur le banc. "Je ne vais pas me plaindre d’avoir l’embarras du choix", a glissé Deschamps. En dehors du terrain, la relation Benzema-Giroud devrait être scrutée avec attention, surtout après la comparaison automobile du premier. Comment DD compte-t-il s’y prendre pour recoller les morceaux ? "C’est mon travail, a-t-il simplement rétorqué. Ils se sont peut-être croisés avant même de se croiser quand ils seront en stage. Je veux dire une chose claire, nette et précise : je n’ai jamais impliqué les joueurs dans la sélection ou la non-sélection d’un joueur. Ce n’est pas leur rôle. J’ai eu une première vie et c’était déjà le cas et c’était très bien. Les joueurs sont joueurs. C’est moi qui prend la décision". Et les conséquences qui vont avec.

Deschamps : "C’est offenser Karim Benzema de penser qu’il pouvait ne pas être dans les 23"

Euro 2020
"Que chacun fasse un peu plus pour l'équipe" : Lloris fait l'autocritique des Bleus après l'Euro
25/08/2021 À 07:49
Euro 2020
L'UEFA remet un prix aux personnes qui ont secouru Eriksen, dont Kjaer
24/08/2021 À 14:33