Depuis la Coupe du monde 2014 et sa première compétition internationale à la tête des Bleus, Didier Deschamps suivait un schéma classique et inamovible : deux victoires, souvent laborieuses, mais deux victoires quand même pour lancer les aventures bleues. Il aura fallu attendre une année impaire pour ce premier impair au tableau de marche de DD en grande compét'.
Samedi à Budapest, les Tricolores ont été tenus en échec par la Hongrie (1-1). Un coup d’arrêt d’autant plus inattendu qu’ils avaient fait preuve d’une maîtrise XXL, mardi en Allemagne (1-0). Bref, personne n’avait imaginé que les Bleus ne compteraient pas six points au compteur ce samedi soir et n’auraient pas les deux pieds en huitièmes de finale.
Euro 2020
DD préféré à ZZ sans condition: "On continue comme si rien ne s'était passé, or..."
09/07/2021 À 17:16
Ce n’est jamais un long fleuve tranquille
DD fait contre mauvaise fortune bon cœur. Et surtout se contente ce qu’il a, plus de ce qu’il a vu sur le pré. "En première période, on a les occasions, on n’a pas eu de réalisme. Sur une occasion, ils marquent, a-t-il regretté. On a eu le mérite de revenir. Je ne suis pas heureux mais il faut se satisfaire à un moment".
Ce point, le 4e des Bleus, devrait logiquement leur offrir un strapontin pour les huitièmes de finale. Mais c’était dans un fauteuil qu’on imaginait que s’installeraient les champions du monde. "Ce n’est jamais un long fleuve tranquille, a tempéré le sélectionneur de l’équipe de France. On n'allait pas écraser tout le monde. On est dans les temps même si l'idéal aurait été d'avoir six points".
La suite, ce sera face aux Portugais, mercredi. Avec "les cartes en main", a rappelé DD. Mais peut-être pas avec autant d’atouts que prévu. Peut-être est-il temps de piocher dans le réservoir bleu ? "Je n'exclus pas qu'il puisse y avoir un roulement entre les joueurs. La fraîcheur est un élément important. Aujourd’hui, c’était difficile pour les organismes. Les Hongrois étaient plus dynamiques que nous… (…) Globalement, tous ont été émoussés. On a tout fait pour s'adapter à cet horaire, ce n'est pas une excuse mais c'est la vérité. Les efforts étaient difficiles. On a manqué de fraîcheur et de peps".

La chaleur de Budapest a fait mal aux Bleus

Crédit: Getty Images

Euro 2020
Les tirs au but, tout sauf une "loterie" : "Mbappé a imité Bolt, c’est un signe de nervosité"
08/07/2021 À 16:47
Euro 2020
Benzema : "Merci d'avoir accueilli mon retour avec autant de bienveillance"
04/07/2021 À 20:24