Didier Deschamps devait s'en douter au moment de rappeler Karim Benzema : de nombreuses questions sur l'intégration du Madrilène dans le onze des Bleus allaient lui être posées. Et ça n'a pas loupé. Depuis le début du rassemblement à Clairefontaine, le sujet est revenu sur la table, que ce soit en conférence de presse ou auprès de différents médias. Lundi, le sélectionneur des Bleus s'est exprimé au micro de RMC Sport dans l'émission Top Of The Foot.
L'animation offensive ne dépendra pas que des trois ou quatres joueurs, ça implique les milieux et les latéraux
Interrogé sur la possibilité de voir un trio Mbappé-Benzema-Griezmann débuter les prochaines rencontres des Bleus, Didier Deschamps a rapidement rétorqué : "Donc ça veut dire que les cinq autres que j'ai offensivement (Olivier Giroud, Ousmane Dembélé, Kingsley Coman, Marcus Thuram et Wissam Ben Yedder, ndlr), sont à la cave ?". Mais le sélectionneur a vite enchainé pour détailler ses intentions. "Il y aura une animation pour faire en sorte d'avoir tous les joueurs dans la meilleur position (...) Je choisirai forcément une option de départ, qui peut être modifiée. Mais je ne peux pas les déconnecter des autres (...) l'animation offensive ne dépendra pas que des trois ou quatres joueurs, ça implique les milieux et les latéraux."
Euro 2020
Un supporter anglais condamné à 10 semaines de prison pour injures racistes
03/11/2021 À 15:19
Interrogé ensuite sur la relation technique que pourraient entretenir Mbappé et Benzema, Didier Deschamps a encore tenu à intégrer tout son groupe à la discussion : "Avec Antoine ça se passe bien (pour Benzema, ndlr), avec Ousmane, Marcus, Kingsley aussi... ça se passait bien avec Olivier Giroud, même si ils n'ont pas tout le temps évolué ensemble. Il y a une complémentarité à trouver avec des profils différents."
Au-delà des joueurs choisis par Didier Deschamps pour débuter les rencontres, un doute existe sur le dispositif choisi par le sélectionneur. Et "DD" n'a pas l'air enclin à empiler les attaquants devant : "A la Playstation, vous pouvez aligner dix attaquants et gagner. Après, il y a la réalité du football moderne." Mais il a aussi concédé que les systèmes de jeu mis en place dépendraient sans doute de ceux de l'adversaire. "Tout dépend de contre qui on joue et des équilibres (...)"Ce n’est pas en ayant plus d’attaquants que vous marquez le plus de buts ou que vous êtes le plus dangereux." Le premier match de préparation des Bleus, face aux Pays de Galles mercredi, donnera de premiers indices sur les choix offensifs de DD pour l'Euro.
Euro 2020
Le retour de Benzema en Bleu a "créé un déséquilibre tactique" selon Giroud
15/10/2021 À 15:51
Euro 2020
Le Graët a rassuré Mbappé après l'Euro... et lui conseille de rester au PSG
27/08/2021 À 12:38