La "Battle of Britain" n'a pas tenu ses promesses. Très attendu, le choc entre Anglais et Ecossais s'est soldé par un match nul et vierge, vendredi à Wembley (0-0). Malgré une certaine hargne, les deux voisins sont restés trop prudents et n'ont jamais su réellement emballer un match fermé. Le résultat fait malgré tout les affaires des deux équipes car l'Angleterre revient à hauteur de la République tchèque en tête de ce groupe D (4 points) pendant que l'Ecosse ouvre son compteur et reste en vie avant de défier la Croatie.
Avec une belle ambiance d'avant-match assurée en tribunes par la Tartan Army, qui s'était déplacée en nombre à Londres, et une entame mordante de la part des deux équipes, ce duel entre voisins semblait prometteur. A l'entame pleine de vigueur des Ecossais, les Anglais ont répondu sur corner et Stones, curieusement oublié aux six mètres, a placé sa tête sur le poteau d'un Marshall soulagé (12e).
Qualif. Coupe du monde
La Pologne freine l'Angleterre
08/09/2021 À 20:43

Des Anglais timides

Sauf qu'après ce premier quart d'heure intense, les Three Lions, qui alignaient leur plus jeune onze de départ en tournoi majeur, sont devenus très timides et ont évolué sur un petit rythme, avec des défenseurs et des milieux qui n'ont pas soutenu leurs attaquants. Foden et Sterling n'ont rien pu faire sur les côtés et Kane est demeuré invisible en pointe, comme contre les Croates.
Face à ces adversaires hésitants, l'Ecosse a pu prendre confiance et Tierney a tenté sa chance sans trouver le cadre (23e). Le piston droit O'Donnell, lui, a parfaitement placé sa volée au second poteau sur un centre de Robertson venu la gauche et Pickford a dû s'employer (30e). Après une première période au rythme peu soutenu, l'Angleterre s'est secouée à la reprise et Mount, peu influent lui aussi, a chauffé les gants de Marshall (48e).

Kane de nouveau impuissant

Sous les yeux de David Beckham et de son ancien coach Sir Alex Ferguson, les débats sont même devenus disputés car les Ecossais de Steve Clarke se sont accrochés et ont répondu. Kane s'est même enfin montré et a centré pour James, qui a raté la cible de peu (55e). Le latéral droit anglais a aussi repoussé la dangereuse reprise de Dykes à la suite d'un corner (62e).
Malgré l'entrée intéressante de Grealish à la place de Foden (63e), le rythme du match est pourtant de nouveau retombé. Celle de Rashford à la place de Kane (75e) n'a pas permis d'enflammer le dernier quart d'heure. Sterling n'a pas obtenu le penalty qu'il cherchait (80e), puis n'a pas su profiter d'un dernier cafouillage devant la cage de Marshall (90e+1). L'Angleterre devrait être au rendez-vous des 8es de finale. Mais elle ne fait clairement pas peur pour le moment, malgré son armada de talents.

Marcus Rashford

Crédit: Getty Images

Qualif. Coupe du monde
L'un s'épanouit en sélection, l'autre en club : Kane-Lewandowski et les deux chemins du bonheur
07/09/2021 À 22:04
Qualif. Coupe du monde
5 sur 5 : L'Angleterre poursuit son sans faute
05/09/2021 À 17:53