Comme l’Italie et les Pays-Bas avant elle, la Belgique a tenu son rang. D’abord sans imagination face à une équipe finlandaise qui a passé son temps à défendre, les Diables Rouges ont fini par trouver la faille au retour des vestiaires, grâce notamment au troisième but de Romelu Lukaku dans cet Euro 2020 (2-0). Avec ce troisième succès de rang, la Belgique termine première du groupe B, devant le Danemark, qui a étrillé la Russie (1-4). Longtemps virtuellement qualifiée, la Finlande termine troisième.
Le film du match
Assurée de rallier les huitièmes de finale au coup d’envoi, la Belgique n’avait pas besoin de forcer le talent. Mais il y avait quand même un statut de favori à confirmer, histoire de faire peur aux autres nations qui se dresseront devant elle jusqu’à un éventuel sacre le 11 juillet prochain. Face à la Finlande, les hommes de Roberto Martinez, qui a décidé de titulariser Eden Hazard, Kevin De Bruyne et Axel Witsel pour la première fois dans la compétition, n’ont pas toujours été à la fête. Ainsi, les Finlandais ont bien résisté face à des Diables Rouges parfois imprécis dans les 30 derniers mètres.
Euro 2020
Grande perte pour l'Italie : suspicion de rupture du tendon d'Achille pour Spinazzola
02/07/2021 À 22:34

La Belgique tient son rang au bout du suspense

Et puis le verrou a fini par céder, quand bien même le VAR a prolongé le suspense, sauvant un peu un terne spectacle. Il y a d’abord eu ce penalty peut-être oublié sur Hazard, poussé dans la surface (45e), puis ce but refusé à Romelu Lukaku pour un hors-jeu de quelques millimètres (66e). L’attaquant de l’Inter Milan, dans une forme olympique, s’est quand même permis de faire trembler les filets, en reprenant une passe plein axe parfaite de De Bruyne (0-2, 81e). Quelques minutes auparavant, le gardien Lukas Hradecky s’était fendu d’une faute de main sur une tête de Thomas Vermaelen, à la réception d’un corner (0-1, 74e).
Quand bien même la manière n'a pas toujours été là durant les trois premiers matches, la Belgique termine donc cette phase de groupes avec un résultat parfait, soit de quoi faire le plein de confiance avant les huitièmes de finale. Elle affrontera l’un des meilleurs troisièmes le dimanche 27 juin, à Séville. Héroïque compte tenu de son statut de novice dans une compétition internationale, la Finlande pourra nourrir quelques regrets tant le nul aurait fait ses affaires.
Euro 2020
La Belgique, encore frustrée : "C'était notre plus mauvais match de l'Euro"
02/07/2021 À 22:20
Euro 2020
L’antisèche : La prise de pouvoir d’un outsider, la décadence d’un favori
02/07/2021 À 22:11