"Un retrait de Munich n'est pas à l'ordre du jour". Les organisateurs allemands de l'Euro-2020, qui doivent accueillir quatre matches à Munich, ont sèchement réagi mercredi aux propos de l'UEFA, qui envisage de retirer l'organisation des matches aux villes qui ne pourront pas accueillir de public.
"Un retrait de Munich n'a jamais été et n'est pas à l'ordre du jour", déclare dans un communiqué le comité d'organisation allemand: "la Fédération allemande et la ville de Munich continuent de travailler sur différents scénarios, en ce qui concerne d'éventuels spectateurs". Évidemment, il serait préférable d'accueillir du public, poursuivent les organisateurs, "mais actuellement, ce sont les règlements sanitaires de la Bavière qui prévalent".
DFB-Pokal
Le match du Bayern reporté à cause du Covid-19, deux joueurs touchés à Dortmund
03/08/2021 À 18:51

Présentation de l'Euro 2020, en janvier 2017

Crédit: Getty Images

Un match d'ouverture contre les Bleus

Munich doit accueillir les trois matches de poule de l'Allemagne, contre la France, le Portugal et la Hongrie, et un quart de finale. L'UEFA a annoncé mercredi qu'elle ne voulait pas d'un Euro sans public. "Si une ville venait à proposer un scénario à huis clos", les rencontres qui devaient s'y tenir "pourraient" être transférées "dans d'autres villes qui ont la capacité d'accueillir des spectateurs", a indiqué l'instance européenne.
Le maire de Munich Dieter Reiter a également déploré cette annonce unilatérale de l'UEFA: "Je souhaiterais que les responsables de l'UEFA, tout particulièrement en cette période, cherchent à entrer en contact directement avec les villes hôtes afin de rechercher ensemble une solution", a-t-il dit. "Dans l'état actuel des choses", a poursuivi le maire, "il est simplement impossible de dire si le niveau d'infection de la pandémie de Covid-19 permettra d'admettre des spectateurs en juin ou non. Mais il est clair qu'avec les règlements actuellement en vigueur, des manifestations de cette nature avec spectateurs ne sont pas autorisées".
La présidente sociale-démocrate (SPD) de la commission des Sports au Bundestag (chambre basse du parlement), Dagmar Freitag, a pour sa part pris à partie l'instance européenne: "Compte tenu des défis liés à la pandémie auxquels les douze pays hôtes doivent encore faire face, la demande de l'UEFA est ignorante et irresponsable, mais c'est tout sauf surprenant pour moi", a-t-elle dit à l'agence sportive SID, filiale de l'AFP.
Football
Pour la première de Nagelsmann, le Bayern tenu en échec par l'Ajax
24/07/2021 À 17:18
Bundesliga
150 millions de perte de recettes pour le Bayern ?
05/07/2021 À 15:36