Gareth Southgate a tenté un pari, il l'a perdu. 120e minute de l'irrespirable finale face à l'Italie. Les tirs au but sont au bout du chemin. Le sélectionneur des Three Lions sort un milieu de terrain, Jordan Henderson, et son arrière droit, Kyle Walker, pour lancer dans l'arène et pour la séance de tirs au but Marcus Rashford et Jadon Sancho. Il reste alors quatre minutes avec le temps additionnel. L'attaquant de Manchester United joue les arrières droits de fortune, l'Angleterre est complètement déséquilibrée. Qu'importe, Southgate veut densifier son casting pour la séance finale avec Rashford et Sancho.
Depuis le début de la compétition, les deux hommes sont réduits à un rôle qui ne correspond pas à leur statut en club. Un déclassement sévère pour deux des stars de la liste des 26. Le Mancunien a joué seulement 25 minutes depuis les 8es de finale, Sancho a démarré l'Euro en tribunes et n'a débuté qu'une seule rencontre lors de la formidable aventure anglaise.

Rashford, Sancho et Saka ont raté leur penalty

Crédit: Getty Images

Qualif. Coupe du monde
Coup d'arrêt pour l'Angleterre
12/10/2021 À 20:40

Sortis du frigo au pire moment

Southgate les sort du frigo au moment le plus critique du tournoi et les accable d'une folle pression. Tous les yeux du Royaume sont tournés sur les deux gamins qui peuvent sauver leur été en jouant les héros. Mais le destin va les enfoncer.
A froid, et en manque cruel de confiance et de temps de jeu, le coup de poker ressemble à un suicide. Rashford, 22 ans, touche le poteau de Donnarumma. Deux minutes plus tard, Sancho, 21 ans, bute sur le géant italien. Lui aussi entré en cours de jeu mais complètement absent des débats durant la prolongation, Bukayo Saka, 19 ans, enterre les espoirs du Royaume alors que Jordan Pickford avait maintenu les sujets de sa Majesté en vie en multipliant les miracles.

Marcus Rashford, dépité après son tir au but raté face à Gianluigi Donnarumma

Crédit: Getty Images

Ils ne sont pas à blâmer pour ça, c’est mon choix en tant qu’entraineur
Hanté par les démons de 1996, quand lui-même avait raté sa tentative en demi-finale face à l'Allemagne et déjà à Wembley, Gareth Southgate a été rattrapé par son histoire tortueuse avec les tirs au but. "Les tireurs de penalties, c’est mon choix, a assumé le sélectionneur anglais. On a travaillé dessus à l’entrainement, c’est ma décision. Ce ne sont pas les joueurs qui ont choisi. Ce soir, ca ne s’est pas bien passé pour nous. Mais on sait qu’on avait les meilleurs tireurs encore sur le terrain. On a essayé de les avoir tous sur le terrain. Alors bien sur c’est déchirant pour les garçons. Mais ils ne sont pas à blâmer pour ça, c’est mon choix en tant qu’entraineur." Vingt-cinq ans après son tir au but raté face aux Allemands, l'histoire se répète. Southgate n'était pas sur le terrain mais il a encore coûté cher à l'Angleterre.
Ligue des Nations - Finales
Un dimanche de consolante pour l'Italie
10/10/2021 À 14:54
Ligue des Nations - Finales
L’Italie de retour sur terre, la Belgique sonnée : qui va se remobiliser ?
09/10/2021 À 21:31