"Le report de l'Euro m'a donné du temps en plus pour grandir". Manuel Locatelli avait annoncé la couleur avant le début de la compétition. Et en Italie après une année si compliquée en raison de la pandémie, tout le monde se dit ce mercredi soir que c'est l'une des rares bonnes nouvelles de ce report tant le milieu de terrain a éclaboussé de son talent la victoire de la Squadra Azzurra contre la Suisse (3-0). "C'est un groupe incroyable, très uni. Je suis fier d'en faire partie", s'est contenté dans un premier temps de glisser le joueur de Sassuolo à la Rai pour résumer sa deuxième sortie dans cet Euro 2020.
Son humilité devant les micros est à la hauteur de sa capacité à rayonner sur les pelouses. Face aux Suisses, le grand milieu de terrain de 23 ans a en effet inscrit un doublé, ses deuxième et troisième buts en 12 sélections. Mais c'est son élégance sur la pelouse qui a aussi séduit. Avec une sérénité rafraichissante, il semble toujours avoir un temps d'avance. Et sa technique lui permet de réaliser ce qu'il voit avant les autres. C'est un régal, surtout qu'il est aussi présent dans la récupération. Et en plus, ils se trouvent les yeux fermés avec Domenico Berardi, l'autre trouvaille de Sassuolo pour Roberto Mancini. Que demander de plus ? Des indices sur son avenir peut-être ?
Car si Manuel Locatelli a encore réussi à dénicher une occasion pour faire monter sa cote sur le marché des transferts alors qu'on l'annonce sur le départ cet été (la Juve et le PSG sont sur les rangs), il a aussi pris date avec la Nazionale, qu'il a rejoint seulement en septembre dernier. Déjà précieux contre la Turquie (3-0), le natif de Lecco , sorti sous l'ovation du public de Rome, a démontré face aux Suisses qu'il avait tous les arguments pour s'imposer dans ce milieu de terrain italien qui est le point fort de l'équipe de Mancini. Et ça peut générer un joli casse-tête au patron de la sélection italienne, qui ne s'en plaindra sûrement pas.
Euro 2020
"Je voulais en prendre un" : Critiqué, Grealish assure qu'il voulait frapper un tir au but
12/07/2021 À 11:12
Inamovible? Non je ne pense pas
Depuis sa première cap en septembre dernier, Manuel Locatelli, qui sort de sa saison la plus régulière (34 matches, 4 buts, 3 passes décisives), a en effet régulièrement profité des absences de Marco Verratti pour engranger de l'expérience internationale. Il continue de le faire de la plus belle des manières durant cet Euro alors que le milieu du PSG est encore sur la touche. Mais ce dernier, qui a pris une dimension cruciale avec l'Italie ces deux dernières années, est sur le retour. L'ancien entraîneur de l'Inter Milan l'attend même avec impatience. Mais alors comment se passer de Manuel Locatelli, qui n'est plus qu'un simple recours pour accompagner Nicolo Barella et Jorginho au cœur du jeu ? Toute la question est aujourd'hui bien là. Et le débat va animer les prochains jours dans la Botte.
A peine le coup de sifflet final entendu, l'ancien de l'AC Milan y a d'ailleurs déjà été confronté. "Inamovible? Non je ne pense pas, on est un groupe, j'espère énormément que Marco pourra revenir, c'est un joueur très fort qui fait la différence", a-t-il glissé désireux de ne pas faire de vague. Il sait de toute manière que ses dernières performances et sa polyvalence parlent pour lui. Et ne lui ferment aucune porte. Surtout que la compétition est encore longue pour cette Italie qui a une belle tête de prétendante : "Les choix, c'est le sélectionneur qui les fera", lance-t-il encore avant de conclure : "Et maintenant? Que ça continue!" Pour lui et la Squadra.
Euro 2020
"Historique", "Grazie", "Malédiction" : La presse italienne savoure, les médias anglais en enfer
12/07/2021 À 06:59
Euro 2020
Southgate, fier malgré tout : "Mieux que n'importe quelle équipe d'Angleterre depuis plus de 50 ans"
12/07/2021 À 00:30