Ada Hegerberg

26 ans
Norvège
70 sélections
42 buts
Son palmarès en sélection : Prodige surclassée dès son plus jeune âge, Ada Hegerberg était déjà là en 2013, lorsque la Norvège a raflé l'argent lors du championnat d'Europe. Mais son immense carrière en club pèse bien plus lourd que ses faits d'armes internationaux. Jusqu'à quand ?
Euro 2022
La folie à Londres : Les Anglaises ont fêté leur titre historique
01/08/2022 À 13:23
Tout savoir sur l'Euro 2022 | Le calendrier des Bleues | Le programme TV complet
Pourquoi elle va animer la compétition : Parce que son retour en équipe nationale est un événement. En 2017, après un Euro décevant, elle avait fait le choix d'abandonner la sélection, se justifiant notamment par l'inégalité hommes/femmes concernant les primes versées par la fédération. Entretemps, elle est devenue la première Ballon d'Or de l'histoire mais a surtout connu deux blessures terribles : rupture du ligament croisé antérieur du genou droit puis fracture de fatigue au tibia gauche qui l'ont éloignée des terrains pendant plus d'un an et demi. Son retour dans la lumière aura finalement été tonitruant, couronné par un nouveau sacre continental (et un but au passage, la faisant devenir la première à marquer dans quatre finales de C1 en carrière). L'OL a retrouvé une Ballon d'Or en puissance. La Norvège espère pouvoir dire la même chose.
La stat qui claque : 55 buts en… 53 matches de Ligue des champions. Ne cherchez pas, c'est bien elle la meilleure buteuse historique de la compétition européenne.
La décla qui résume tout : "C'est juste un avant-goût", après son triplé pour son retour contre le Kosovo (5-1).

Ada Hegerberg, porte-drapeau de la Norvège pour cet Euro

Crédit: Getty Images

Marie-Antoinette Katoto

23 ans
France
30 sélections
22 buts
Son palmarès en sélection : Vierge. La jeune Française, absente de la liste de Corinne Diacre en 2019, va disputer sa première grande compétition internationale. Comme un certain Kylian Mbappé, à qui elle ne cesse d'être comparée, en 2018…
Pourquoi elle va animer la compétition : Parce qu'elle est l'argument offensif principal des Bleues pour cet Euro. Sa montée en puissance au PSG a également coïncidé avec sa prise de pouvoir dans la troupe de Corinne Diacre. Rapide, puissante, tueuse, solide de la tête, Katoto a tous les attributs de la buteuse moderne, avec des aptitudes physiques exceptionnelles. Parfois critiquée pour son absence de grosses performances dans les matches importants, elle semble avoir franchi un cap dans ce domaine. Mais cet Euro est à même de définitivement l'inscrire dans une caste à part. Le système offensif des Bleus, notamment via sa connexion avec Kadidiatou Diani, sera centré sur ses qualités. De quoi faire trembler les filets. Beaucoup l'imaginent déjà meilleure buteuse de la compétition.
La stat qui claque : 10 buts en 8 matches lors des éliminatoires de l'Euro. Vous avez dit tueuse ?
La décla qui résume tout : "J'ai rarement vu une attaquante aussi forte et aussi complète", selon Laure Boulleau.

Marie-Antoinette Katoto avec le maillot des Bleues

Crédit: Imago

Pernille Harder

29 ans
Danemark
134 sélections
68 buts
Son palmarès en sélection : Grâce à ses buts, elle a porté le Danemark en finale de l'Euro 2017, sans réussir à terrasser les Pays-Bas en finale.
Pourquoi elle va animer la compétition : Parce que c'est l'une des meilleures joueuses au monde, tout simplement. Au moment de rejoindre Chelsea en 2020, la Danoise est devenue la joueuse la plus chère de l'histoire (270 000 euros), sans que cela n'affecte ses performances. A 29 ans, elle est au summum de son jeu et sera le fer de lance d'une sélection danoise en quête de résultats. Très engagée dans la lutte pour l'égalité salariale et les droits LGBTQ+ dans le sport, elle incarne aussi l'un des visages du football engagé de 2022.
La stat qui claque : 2. Comme le nombre de fois où elle a remporté le Top 100 du Guardian (2018, 2020), référence en la matière. Ada Hegerberg, Lieke Martens, Sam Kerr et Alexia Putellas n'ont remporté la timbale qu'une fois.
La décla qui résume tout : "Je n'ai peur de personne. Je n'aime pas la peur. Nous respectons nos adversaires, mais nous ne craignons personne", a-t-elle avancé auprès de l'AFP.

Pernille Harder

Crédit: Getty Images

Vivianne Miedema

25 ans
Pays-Bas
111 sélections
94 buts
Son palmarès en sélection : C'est la seule de notre sélection à avoir déjà soulevé le trophée. En 2017, elle avait terminé deuxième meilleure buteuse des Pays-Bas malgré un début de compétition poussif. Son réveil fut brutal : but en quarts, but en demie, doublé en finale. Elle est aussi vice-championne du monde. Son expérience, à seulement 25 ans, est déjà très solide.
Pourquoi elle va animer la compétition : Parce qu'au fond, elle est un peu chez elle. A Arsenal depuis 2017, où elle vient d'ailleurs de prolonger malgré la cour des plus grands clubs, Miedema prend un malin plaisir à briller sur les pelouses anglaises. Comme Katoto, elle ressemble à l'archétype de l'attaquante moderne, complète, rapide, prolifique. Dès son plus jeune âge, elle a prouvé que son sens du but était au-dessus de la norme devenant, déjà, meilleure buteuse de l'histoire de la sélection.
La stat qui claque : 100. Actuellement à 94 buts avec sa sélection, elle aimerait faire de cet Euro le moment pour franchir la barre des 100. Compliqué mais pas impossible la connaissant.
La décla qui résume tout : "Les Anglais doivent être fatigués de mon visage, car je me vois passer tout le temps quand j'allume la télé", sur sa relation avec son pays d'adoption.

Viviane Miedema, le goût du but

Crédit: Getty Images

Leah Williamson

25 ans
Angleterre
31 sélections
3 buts
Son palmarès en sélection : Maigre puisque la défenseure n'était pas titulaire dans l'équipe des Three Lionesses retenue pour le Mondial en France. C'est son premier Euro et elle sera capitaine de l'équipe favorite. Il faudra des épaules solides.
Pourquoi elle va animer la compétition : Parce qu'elle est l'incarnation de cette équipe anglaise que le pays ne demande qu'à aimer. Williamson, c'est la fidélité incarnée : fan d'Arsenal, membre de toutes les catégories de jeunes depuis 2006, elle n'a connu que les Gunners comme club professionnel. Chez les Three Lionesses, c'est la même chose. Passée par toutes les catégories d'âge, elle a instantanément tapé dans l'œil de Sarina Wiegmann, nouvelle sélectionneure, au moment de choisir sa capitaine. C'est l'âme des Anglaises, favorites dans leur pays. Histoire de ramener le football à la maison ?
La stat qui claque : 16 ans, comme le nombre d'années passées à Arsenal. Série en cours.
La décla qui résume tout : "Être la capitaine de l'Angleterre pour l'Euro à la maison sera le plus grand honneur de ma vie".
https://i.eurosport.com/2022/07/04/3403952.jpg
Euro 2022
"Irréel", "un rêve", "je ne vais pas dormir de la semaine" : l'Angleterre au 7e ciel
31/07/2022 À 20:31
Euro 2022
L'Euro rentre à la maison, l'Angleterre sacrée
31/07/2022 À 18:33