Ils n’ont pas réussi à surfer sur la vague bleue. Deux jours après la victoire d’Antoine Griezmann et de ses coéquipiers en finale de la Coupe du Monde, la France a chuté à l’occasion de son entrée en lice dans l’Euro U19. Trop friables défensivement et réduits à dix suite à l’expulsion de Malang Sarr (64e), les Bleuets ont été punis par une Ukraine joueuse et audacieuse (1-2). Les Tricolores n’auront pas le droit à l’erreur lors de leur prochain match de poule, vendredi face à la Turquie (19h30).
Absente de la compétition en 2017, la France effectue cette année son retour en phase finale de l’Euro U19. Cette génération 1999 sera-t-elle en mesure d’imiter Kylian Mbappé, Issa Diop et consorts, vainqueurs de l’épreuve en 2016 ? L’espoir est permis, mais l’entrée en matière des Bleuets n’incite guère à l’optimisme. Les hommes de Bernard Diomède ont en effet dû s’incliner face à l’Ukraine ce mardi (1-2), lors de leur premier match de la phase de groupes.
Euro U19
Les Bleuets encore frustrés par l'Espagne
24/07/2019 À 19:43
Malgré une entame plutôt intéressante, les partenaires de Malang Sarr ont été cueillis à froid par un but de Giorgi Tsitaishvili (13e). Le doute n’a toutefois pas eu le temps de s’immiscer car Rafik Guitane, idéalement servi par Boubakary Soumaré, a égalisé d’une belle frappe en pleine lucarne (23e).

Sarr voit rouge, la défense plaide coupable

Globalement dominateurs, les Français ont alors donné l’impression qu’ils étaient en mesure de prendre l’avantage. Un sentiment renforcé suite à l’entrée en jeu de Yacine Adli, qui a très vite imposé son impact physique et fait valoir sa palette technique. Mais l’Ukraine n’a, au final, quasiment pas tremblé au cours du second acte. Très bien organisés, les joueurs d’Oleksandr Petrakov ont aussi su profiter des largesses défensives de leur adversaire pour placer des contres redoutables. Sur l’un d’entre eux, Malang Sarr a été expulsé après avoir annihilé une occasion nette de but (64e). La défense tricolore était en souffrance depuis de longues minutes déjà, et ce carton rouge n’a rien arrangé.

Malang Sarr (France U19) tente de reprendre Vladyslav Supriaha (Ukraine U19)

Crédit: Getty Images

En pleine confiance et fermement décidés à jouer leur carte à fond, les Ukrainiens ont appuyé sur l’accélérateur. Et les Bleuets, en infériorité numérique, ont fini par craquer. Lancé en profondeur, Sergey Buletsa a crucifié Yehvan Diouf (86e), offrant ainsi une victoire méritée à son équipe. Le constat est implacable : ce mardi, les mini-Bleus ont tout simplement commis trop d’erreurs défensives pour espérer mieux. Ils devront absolument corriger le tir dès vendredi, contre la Turquie (19h30). Sinon, l’aventure finlandaise risque de se terminer plus tôt que prévu...
Euro U19
Les Bleuets reçus 3/3
21/07/2019 À 18:57
Euro U19
Les Bleus ont pris leur temps
18/07/2019 À 18:54