Getty Images

Dembélé, rater pour mieux se relever

Dembélé, rater pour mieux se relever

Le 27/06/2019 à 15:11Mis à jour Le 27/06/2019 à 15:12

EURO U21 - Moussa Dembélé assume son statut de leader d'attaque de l'équipe de France Espoirs avant la demi-finale face à l'Espagne à 21h00. Dans la foulée de sa fin de saison avec Lyon, l'avant-centre tricolore confirme sa capacité à justifier la confiance placée en lui, tant en club qu'en sélection. Une qualité essentielle dans la panoplie du buteur complet.

Lyon a pu compter sur lui. L'équipe de France Espoirs aussi. À la pointe de l'attaque des Bleuets, Moussa Dembélé assume parfaitement ses responsabilités. Si les Tricolores disputeront les demi-finales de l'Euro U21 jeudi face à l'Espagne, c'est en grande partie grâce à lui. Et son but si capital face à la Croatie (1-0). Une détente vertigineuse et un coup de tête parfaitement ajusté pour offrir à la formation de Sylvain Ripoll une victoire essentielle dans l'optique d'une qualification pour les demi-finales, validée après le nul obtenu face à la Roumanie (0-0).

Dembélé a répondu présent quand son équipe a eu besoin de lui. C'était loin d'être la première fois. Lyon peut en témoigner. Les onze buts de l'avant-centre des Gones en 2019 ont pesé lourd sur la qualification du club rhodanien en Ligue des champions. Il a eu un impact fort dans les grands rendez-vous. Dans le derby à Geoffroy-Guichard, où il a donné la victoire à l'OL dans le temps additionnel (1-2). Face au PSG (2-1), avec un but et un penalty provoqué. Mais aussi à Bordeaux (2-3) ou en sortie de banc à Marseille (0-3), l'ancien attaquant du Celtic a fait son travail : être décisif.

Le but de Moussa Dembélé face à l'ASSE

Le but de Moussa Dembélé face à l'ASSEGetty Images

Cela en dit long sur ses qualités de buteur. Mais pas seulement. Dembélé a aussi prouvé qu'il avait un sacré mental. Sa première saison sur les bords du Rhône n'a pas vraiment ressemblé à un long fleuve tranquille. Il est tombé en panne d'efficacité après son doublé face à Dijon fin septembre (0-3). Il a été écarté du onze de départ au plus fort de la crise lyonnaise au printemps. À chaque fois, Dembélé a su rebondir. Pour un joueur de 22 ans dans sa première année au sein d'un club aussi exigeant que Lyon, c'est plutôt remarquable.

Il ne doute jamais

Si Dembélé s'est toujours relevé, c'est parce qu'il ne doute jamais. Le constat est aussi valable sous le maillot des Bleuets. Son premier match face à l'Angleterre (2-1) avait de quoi nuire à sa confiance. Il a manqué un penalty et une petite pelleté d'occasions. Il a réagi de la meilleure des manières face aux Croates. Par son but, mais pas seulement. "Moussa a eu une efficacité remarquable sur le but, a jugé Sylvain Ripoll, le sélectionneur des Bleuets. Et, au total, ça n'était pas facile de se trouver de la place, avec des décalages trop lents de notre côté. Mais il s'est accroché. Il a été très généreux dans les courses, notamment défensives quand il fallait tenir ce résultat. Il a été très précieux."

Dembélé a pris du volume. La nécessité de s'adapter à une équipe au jeu collectif très identifié comme l'Olympique lyonnais n'y est probablement pas étrangère. Venu du Celtic où il était la cible prioritaire de l'animation offensive, le joueur formé au PSG a dû faire face à une situation totalement différente chez les Gones avec la présence de Nabil Fekir et Memphis Depay. Ce qui ne l'a pas empêché de s'imposer comme l'homme fort de l'attaque lyonnaise. Avec 20 buts en 46 matches toutes compétitions confondues, Dembélé a terminé largement en tête des buteurs de l'OL, huit longueurs devant Depay, Fekir et Maxwel Cornet.

Ripoll ne s'y est pas trompé en l'installant comme l'avant-centre titulaire des Bleuets. Le sélectionneur des Bleuets ne manquait pas d'option pour un statut auquel pouvait aussi prétendre Jean-Philippe Mateta, auteur d'une très belle saison avec Mayence en Bundesliga. Un luxe qui pourrait prendre tout son sens face à l'Espagne. Touché à la cheville gauche face à la Croatie, Dembélé a manqué le match contre la Roumanie et reste encore incertain pour affronter la Roja. L'optimisme est quand même de rigueur. Heureusement. Chez les Bleuets comme à l'OL, il devient de plus en plus difficile de se passer de Dembélé.

Moussa Dembélé lors de la rencontre France-Croatie / Euro espoirs 2019

Moussa Dembélé lors de la rencontre France-Croatie / Euro espoirs 2019Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0