Football
Euro 2004

Au Panthéon des déceptions

Partager avec
Copier
Partager cet article
ParEurosport
25/06/2004 à 20:34

L'équipe de France a quitté l'Euro 2004 vendredi, battue en quart de finale par une étonnante formation grecque (0-1). Incapables d'accélérer le jeu et de trouver la faille sur les quelques occasions qu'ils se sont procurées, les Bleus ont déçu. Et perdu

FRANCE - GRECE : 0-1
But : Christeas (65e)

PREMIERE PERIODE :

Football

Griezmann, liste élargie et son avenir : Deschamps passe en revue l'actu des Bleus

12/07/2020 À 18:03

Sans complexe, les Grecs bousculent les Bleus d'entrée. Après une bonne frappe de Nikolaidis (14e), Barthez doit s'employer pour sauver sur sa ligne un ballon renvoyé par le poteau (15e). A côté de leur sujet, les Français peinent à réagir. Exceptée une tête hors-cadre de Henry (25e), les occasions sont grecques - tirs de Karagounis (27e) et Fyssas (37e). A la pause, le score est toujours vierge, mais la Grèce mène aux points.

SECONDE PERIODE :

Les Français reviennent avec de meilleures intentions. Et les occasions s'enchaînent : frappes d'Henry (49e et 64e), percées de Lizarazu (57e) et Gallas (58e). Rien ne veut rentrer... côté français. Car les Grecs, eux, vont trouver la faille sur leur 1ère et unique occasion: après avoir éliminé Lizarazu, Zagorakis adresse un Centre parfait pour Charisteas, qui crucifie Barthez de la tête (0-1). Entré en jeu à la place d'un Trezeguet transparent, Saha sonne la révolte (75e). En vain. Seul au point de penalty, Henry loupe la balle de match de la tête (87e). Invaincus depuis 21 matches, les Bleus s'inclinent, laissant tomber au passage leur couronne de Champion d'Europe.

LE FAIT DU MATCH :

La défense tricolore a encore cédé. A chacune de ses sorties, l'équipe de France a encaissé au moins un but dans cet Euro. Arrivés au Portugal avec une série d'invincibilité de plus de 1000 minutes, les Bleus ont de nouveau pris un but face aux Grecs (comme lors de leurs six précédentes confrontations). Mais cette fois-ci, les attaquants se sont tus. Pas de coup de patte de Zidane, de coup de pouce pour Trezeguet ou de coup de rein pour Henry... Hellas, trois fois Hellas !

DECLA : Robert Pires

"C'est une page qui se tourne. Maintenant, il faut penser à autre chose et cette autre chose, c'est la Coupe du monde 2006 qui se profile. Ce soir, il faut tout simplement rendre hommage à cette équipe grecque qui a réussi à concrétiser l'une de ses rares occasions. Chose qu'on n'a pas su faire."

Coupe du monde

"Domenech n'a pas su gagner le respect de ses joueurs car il n'avait rien gagné"

19/06/2020 À 23:02
Coupe du monde

"Un jour, Domenech s'invite chez Anelka et lui demande comment il souhaite jouer…"

19/06/2020 À 13:10
Dans le même sujet
FootballEuro 2004France
Partager avec
Copier
Partager cet article