Pas de précipitation. La fédération allemande de football (DFB) a indiqué jeudi vouloir "prendre son temps" pour choisir "le meilleur sélectionneur" possible pour succéder à Joachim Löw, qui quittera son poste après l'Euro en juin. "Nous ne nous donnons pas de contrainte de temps", a expliqué lors d'une conférence de presse le directeur des équipes nationales allemandes Oliver Bierhoff, sans donner aucune précision sur les différents profils susceptibles de correspondre au poste.
Jusqu’au 21 mars, l’abonnement à l’application Eurosport est à -50% pour un an, 34,99€ au lieu de 69,99€, pour suivre la Coupe de France en LIVE et sans PUB.
"Nous avons la chance d'avoir de bons entraîneurs en Allemagne. Nous avons également de bons entraîneurs allemands à l'étranger. Et nous avons de bons entraîneurs au sein de la DFB", a-t-il ajouté. L'ancien joueur de Monaco a cependant fermé la porte à un sélectionneur étranger. Si la fédération allemande n'entend pas "interférer avec les contrats existants" d'entraîneurs, elle n'exclut cependant pas de trouver un accord avec un entraîneur dont le contrat court après l'été 2021 mais "qu'en coordination avec le club concerné".
Ligue 1
Un but mais tellement plus que ça : Hakimi, ça promet déjà
IL Y A 12 MINUTES

La fin du projet Cristiano ? "Le désert technique autour de lui n'est pas de son fait"

De fait, toutes les options restent possibles pour trouver un successeur à "Joggi" qui, après 15 ans à la tête de la sélection allemande et auréolé du titre de champion du monde en 2014, laissera sa place après l'Euro 2020 décalé d'un an en raison de la crise sanitaire. Parmi les noms qui circulent figurent notamment ceux de Jürgen Klopp, actuellement en difficulté à Liverpool mais qui vient d'affirmer ne pas être "disponible" cet été ou Hansi Flick dont les relations avec le directeur sportif du Bayern Munich ne semblent pas au beau fixe. Mais le géant bavarois n'aurait pas intérêt à lâcher de si tôt l'entraîneur venant de remporté un sextuplé historique.

Rangnick "première solution" selon Klopp

Une autre personnalité sort du lot : Ralf Rangnick, l'ancien entraîneur de Leipzig actuellement libre de tout contrat. "Pour le moment je suis libre", a-t-il confié mercredi à la chaîne Sky, sans cacher son intérêt pour la Mannschaft. Il a d'ailleurs été adoubé par Klopp pour qui "Ralf Rangnick ferait du bien à la DFB. Cela serait ma première solution". De son côté, Joachim Löw s'est dit "totalement concentré" sur l'Euro et a affirmé ne pas avoir pensé à son avenir. Il n'a en revanche pas voulu confirmer le retour possible en sélection des "vieux briscards" Thomas Müller (31 ans) et Mats Hummels (32 ans), écartés depuis deux ans dans une volonté de rajeunissement de l'équipe, se contentant de dire qu'il n'avait "ni ouvert ni fermé la porte".
Tokyo 2020
Kolo Muani au débordement, Gignac à la conclusion et les Bleus avaient égalisé
IL Y A 15 MINUTES
Tokyo 2020
Penalty raté par Luther Singh (Afrique du Sud) face à la France
IL Y A 27 MINUTES