Getty Images

Les pronos de la semaine : le Bayern et le PSG sans souci à domicile, Monaco en souffrance ?

Les pronos de la semaine : le Bayern et le PSG sans souci à domicile, Monaco en souffrance ?

Le 18/05/2019 à 07:15Mis à jour Le 21/06/2019 à 10:27

Contenu Sponsorisé

Assuré du titre, le PSG va tenter de bien finir la saison devant son public du Parc des Princes. Le titre, c'est l'objectif du Bayern Munich, qui sera sacré en cas de victoire devant Francfort à l'Allianz Arena. Dans le match de la peur de cette 37e journée de Ligue 1, Monaco est en danger face à Amiens, qui joue aussi sa survie dans l'élite.

Monaco va-t-il craquer ?

C'est le match de la peur du week-end en Ligue 1. Monaco, 17e, ne distance Caen, le 18e et barragiste, qu'à la différence de buts avant cette 37e journée. Amiens, 16e, ne compte de son côté que deux points d'avance sur ses deux poursuivants. Monégasques et Amiénois sont donc encore loin d'être sauvés à deux journées de la fin de la saison. La faute, notamment, à une dynamique inquiétante : Monaco et Amiens, c'est une seule victoire chacun sur les dix derniers matches de championnat... Rien ne laissait penser que l'ASM allait de nouveau sombrer de la sorte après avoir réussi à relever la tête dans la foulée du retour sur le banc de Leonardo Jardim et d'un mercato qui semblait réussi cet hiver.

Mais les joueurs de la Principauté ne mettent plus un pied devant l'autre depuis des semaines et il est difficile d'imaginer, pour l'instant, une révolte pour cet ultime match à Louis-II : on parle ici de la pire équipe à domicile de L1, tout simplement (15 points pris en 18 matches)... Il faut remonter au 2 février pour trouver la trace de la dernière victoire de Monaco devant son public (2-0, contre Lyon). Amiens ne voyage pas beaucoup mieux et n'a pris que 12 points hors de ses bases cette saison (18e équipe à l'extérieur). Sur le papier, l'ASM de Radamel Falcao part légitimement favorite. Mais elle aura face à elle une équipe difficile à bouger, qui reste sur huit nuls sur ses dix dernières rencontres : un point suffirait au bonheur des Picards pour faire un grand pas vers le maintien avant l'ultime journée. C'est ce résultat qu'ils viendront sûrement chercher sur le Rocher, avec la perspective de réussir vu la forme du moment des Monégasques, qui joueraient alors leur survie dans l'élite la semaine prochaine...

Le titre avec la manière pour le Bayern ?

La Bundesliga est le dernier des cinq grands championnats à l'issue incertaine. Avant cette ultime journée, le Bayern Munich a son destin entre les pieds : un nul lui suffirait contre Francfort pour remporter un septième titre de champion de suite, puisqu'il compte deux points d'avance sur le Borussia Dortmund, mais surtout une différence de buts nettement meilleure (+52 contre +35) qui lui assurerait de dépasser son rival en cas d'égalité de points. Mais difficile d'imaginer autre chose qu'une victoire du Bayern dans ce match. Il y a d'abord la dynamique des deux équipes. Tenu en échec la semaine dernière par le RB Leipzig (1-1), le Bayern n'a plus perdu depuis le 2 février en championnat, tandis qu'il faut remonter au 6 octobre pour trouver la trace de leur seule défaite à domicile...

Actuel 6e du championnat, Francfort, battu 3 à 0 à domicile à l'aller par le Bayern (et 5 à 0 en Supercoupe en août), est de son côté en train de s'effondrer : éliminés en demi-finale de la Ligue Europa par Chelsea, les coéquipiers de Sébastien Haller n'ont gagné qu'un seul de leurs neufs derniers matches toutes compétitions confondues. Il y a ensuite la motivation qui devrait habiter les joueurs de Niko Kovac, qui joueront dans leur stade de l'Allianz Arena, où ils ont étrillé il y a peu Dortmund (5-0), avec la volonté de célébrer le dernier match de Franck Ribéry et d'Arjen Robben au club. Autant d'éléments qui nous font penser que le Bayern devrait s'imposer d'au moins 2 buts devant Francfort dans ce match.

Un PSG de gala ?

Vivement que la saison se termine pour le PSG. Après avoir eu toutes les peines du mondes à conclure et à valider son titre de champion, le club de la capitale termine en roue libre. Il a mis fin à une série de trois matches sans succès (toutes compétitions confondues) en allant s'imposer, sans la manière, à Angers la semaine passée (1-2). Il partira, bien sûr, une nouvelle fois favori face à Dijon (trois victoires sur ses dix derniers matchs) pour son dernier match de la saison au Parc des Princes. Paris devra faire sans Neymar, suspendu, et avec une défense décimée par les blessures (Thiago Silva, Kimpembe, voire Kehrer) et les suspensions (Marquinhos).

La seule bonne nouvelle réside en la présence de Kylian Mbappé, qui effectuera son retour après avoir purgé sa suspension : miser sur un but de l'international français pourrait d'ailleurs être une bonne nouvelle pour cette rencontre. Avec une nouvelle équipe qui sera à nouveau bricolée par Thomas Tuchel et vu sa forme du moment, difficile de parier sur un festival du PSG. Surtout que Dijon, en mars par Paris (0-3), débarque avec la volonté d'accomplir un exploit pour maintenir intacts ses rêves de maintien : le DFCO d'Antoine Kombouaré est 19e, avec deux points de retard sur Caen et Monaco. Il n'a plus son destin entre les pieds, mais pourra s'inspirer de... Caen, qui était venu décrocher son maintien au Parc des Princes il y a deux ans en ramenant un nul inespéré face aux stars parisiennes (2-2). Nous penchons toutefois vers une victoire parisienne pour bien terminer au Parc des Princes : un stade où Dijon compte quatre défaites en autant de rencontres dans son histoire...

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0