Imago

Manchester United domine le Real Madrid (3-1) grâce à Ashley Young et Chicharito

Au coeur de l'été, MU est plus chaud que le Real

Le 03/08/2014 à 00:02Mis à jour Le 03/08/2014 à 00:42

Devant les quelque 110000 spectateurs du Michigan Stadium, les Red Devils ont surclassé le champion d’Europe en titre (3-1). Buts d'Ashley Young et de Chicharito.

Et de trois pour le Real Madrid ! Décidément, cette International Champions Cup n’aura pas souri à l'équipe de Carlo Ancelotti. Après ses défaites contre l’Inter (1-1, 3 t.a.b. à 2) et la Roma (0-1), le club madrilène est encore tombé, cette fois contre Manchester United (1-3), devant plus de 109 000 personnes au Michigan Stadium, aux Etats-Unis. Les Merengue, malgré la rentrée en jeu en deuxième période de Cristiano Ronaldo, n’ont jamais su mettre en danger l’arrière-garde mancunienne, du reste assez sereine. Tout le contraire de la défense du Real, martyrisée par les offensives des Red Devils. Emmené par Ashley Young (auteur d’un doublé) en première période et par la doublette Kagawa-Hernandez (buteur aussi) en seconde, l’équipe de Louis van Gaal a fait grande impression à deux semaines de la reprise de la Premier League. A dix jours de la Supercoupe d’Europe, le Real a, lui, de quoi s’inquiéter.

Que le rouleau-compresseur madrilène, vainqueur de la dernière Ligue des champions, paraît loin. Au Michigan Stadium, les supporters attendaient surtout de voir Cristiano Ronaldo. Et ils n’ont pas vu grand-chose d’autre du côté du Real Madrid. Faiblesse défensive, incapacité à produire du jeu, manque de cohésion collective, les Merengue ont souffert dans les secteurs du jeu. Surtout qu’en face, le Manchester de Louis van Gaal a semblé retrouver pas mal de valeurs. A commencer par une certaine solidité défensive, malgré le but sur penalty de Gareth Bale (27e). Il s’agit d’ailleurs de l’une des rares situations où les Anglais ont été mis en difficulté par les Espagnols. De l’autre côté, Iker Casillas a eu beaucoup plus de travail.

Positionnés en 3-4-1-2, les Mancuniens ont largement dominé la première mi-temps face à au Real Madrid amorphe. En mouvement, créatif au milieu dans le sillage du duo Herrera-Mata, les joueurs de Louis van Gaal sont venus de plus en plus souvent devant les cages du portier madrilène. Et logiquement, Manchester United a fini par ouvrir le score à l’issue d’un très beau mouvement entre Fletcher, Rooney, Welbeck conclu par Young (21e). Et, si le Real a égalisé très vite, le résultat nul n’a pas duré, Ashley Young s’offrant le doublé avant la mi-temps (37e). Plus équilibrée, la deuxième mi-temps a symbolisé les problèmes madrilènes. La possession ils l’avaient, mais pas les occasions. Tout le contraire de Manchester, auteur d’un troisième but en contre grâce à Chicharito Hernandez (80e). La finale de l’International Champions Cup opposera donc les Mancuniens à Liverpool. Déjà un air de Premier League.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0