Panoramic

Griezmann répond à Ribéry : "Chacun son opinion, pour les supporters d'ici, je suis le meilleur"

Griezmann répond à Ribéry : "Chacun son opinion, pour  les supporters d'ici, je suis le meilleur"

Le 13/10/2016 à 19:02Mis à jour Le 13/10/2016 à 20:59

Franck Ribéry a estimé dans Sport Bild mercredi qu'Antoine Griezmann n'était pas un joueur de classe mondiale. Le joueur de l'Atlético, qui nous a reçus ce jeudi à Madrid, ne s'en formalise pas et ne veut pas polémiquer avec son ancien coéquipier en Bleu. Mais il rappelle que pour les supporters des Colchoneros, il a déjà tout d'un grand.

Il en faudra plus pour faire sortir Antoine Griezmann de ses gonds. Vingt-quatre heures après des propos un brin tièdes de Franck Ribéry à son encontre, l'attaquant de l'Atlético Madrid a dégonflé la polémique. Mercredi, dans les colonnes de Sport Bild, Ribéry avait émis des réserves sur le niveau de son compatriote.

A la question de savoir si Griezmann jouait dans la même cour que lui ou Robben donc à un niveau de classe mondiale, le Munichois a pris ses distances : "La classe mondiale, c'est de se montrer constant dans la performance", a estimé l'attaquant du Bayern. "Cela arrive vite qu'on dise après une bonne année : 'Ce joueur (…) doit gagner le Ballon d'Or'. Mais moi, je dis non. La qualité, c'est de montrer ses performances sur dix, douze ou quinze ans."

Jalousie face au nouveau phénomène Français ? Volonté de tempérer l'enthousiasme qui escorte la nouvelle coqueluche des Bleus ? Rien de tout ça, pour le principal intéressé. Comment Griezmann a-t-il accueilli les propos de son ancien coéquipier en équipe de France ? "Je ne les ai pas mal pris, chacun son opinion", nous a confié ce jeudi le Madrilène.

" Comme il le dit, on verra en fin de carrière quel joueur j'ai été"

Le meilleur buteur du dernier Euro, qui a récupéré le numéro 7 laissé vacant par Ribéry chez les Bleus, a arrondi les angles à notre micro : "Chacun a son opinion. Pour mon père, je suis le meilleur joueur du monde, pour les supporters d'ici aussi", a-t-il glissé dans un sourire. "Pour d'autres, peut-être que je n'ai pas le niveau, qu'il me reste encore pas mal de choses à prouver."

L'avant-centre de l'Altético est même allé dans le sens de son aîné quant à l'importance de briller sur la durée : "Il a raison là-dessus, je cherche à être régulier, je suis sur le bon chemin", a-t-il tenu à souligner. "Je vais continuer à travailler. Comme il le dit, on verra en fin de carrière quel joueur j'ai été. Il me reste encore 10 ans." Le rendez-vous est pris.

Ribéry au duel avc Griezmann lors d'Atlético-Bayern

Ribéry au duel avc Griezmann lors d'Atlético-BayernAFP

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0