Jeudi, lors de l'annonce de l'équipe de France qui va affronter l'Uruguay en amical mercredi prochain, Raymond Domenech a surpris son monde. En appelant Steve Savidan bien entendu. Mais surtout, en laissant de côté Hatem Ben Arfa et Florent Malouda. Avec ces absences, le sélectionneur tricolore "oublie" de convoquer des gauchers pour son secteur offensif. Mais si Ben Arfa paye le retour de Samir Nasri, le mal semble plus profond pour Florent Malouda.
Raymond Domenech nie bien sûr tout problème avec son joueur : "Personne n'est jamais écarté définitivement, il y a une raison liée à la concurrence, il faut faire des choix, c'est la loi du sport" , explique le patron des Bleus avant d'ajouter : "Il n'y a pas de disgrâce pour Malouda. Il était de tous les derniers rassemblements, il a même joué quelques matches. La porte n'est jamais fermée." Malgré cette tirade pour noyer le poisson, un constat s'impose: le joueur des Blues n'est plus en odeur de sainteté chez les Bleus.
Le paradoxe Domenech
Match Amical
Domenech: "La porte n'est fermée à personne"
14/11/2008 À 06:00
Depuis le dernier match de l'équipe de France lors de l'Euro 2008 où il avait été écarté, Malouda vit des heures difficiles sous le maillot tricolore. Ses critiques à l'égard de Domenech début septembre dans les colonnes du quotidien L'Equipe ne sont pas passées inaperçues. Il reprochait alors au sélectionneur de ne pas avoir expliqué à la presse qu'il lui demandait plus d'efforts défensifs. Ça n'a pas plu. Et Malouda est maintenant régulièrement mis de côté. Relégué en tribunes contre l'Autriche (défaite 3-1), sur le banc contre la Serbie (2-1) et sorti au bout de 37 minutes en Roumanie (2-2), il n'est cette fois-ci pas sélectionné. Le point d'orgue d'une longue descente aux enfers. Au moment où il est pourtant au top à Chelsea.
Car c'est encore un des fameux paradoxes de Domenech. La saison passée, le technicien tricolore s'acharnait à titulariser l'ancien Lyonnais, malgré une période difficile chez les Blues. Même quand il passait ses week-ends en tribunes du côté de la Tamise, il retrouvait sa place dans le onze français. Aujourd'hui, le meilleur joueur de L1 en 2006-2007 a trouvé son rythme à Londres jusqu'à s'imposer dans l'effectif pléthorique de Chelsea. Mais voilà, cela ne suffit pas à convaincre Domenech. Ce dernier ne porte plus "Flo" dans son coeur. Il faudra toutefois attendre le prochain rendez-vous des Bleus contre l'Argentine pour savoir si ce désamour peut être surmonté...
Match Amical
Savidan arrive, Silvestre revient
13/11/2008 À 12:00
Coupe du monde
Rabiot : "La reconnaissance qui me touche le plus ? Celle des journalistes"
IL Y A 5 HEURES