PATRICK VIEIRA, qu'avez-vous pensé de l'accueil houleux du public, mardi à Saint-Etienne ?

P.V. : On en a parlé entre nous. Je suis déçu. Saint-Etienne a quand même une certaine réputation au niveau de ses supporteurs et siffler des Lyonnais et des joueurs de l'équipe de France, c'est décevant. Qu'ils sifflent en fin de match la mauvaise performance de l'équipe, on peut le comprendre, mais pas les sifflets pendant le match. Je trouve cela ridicule. J'ai du mal à comprendre et ce n'est pas évident à gérer. Je ne m'attendais pas à cela de la part du public stéphanois.

Match Amical
Ce qu'il faut retenir
04/06/2009 À 04:15

Ce climat a-t-il gâché vos retrouvailles avec les Bleus ?

P.V. : Non, c'est la défaite qui a gâché mon retour.

Plus généralement, peut-on parler de désamour avec le public ?

P.V. : Les sifflets sont là par rapport aux performances. On n'est pas bons et les gens sifflent. Mais le terme de désamour utilisé par la presse, la radio, la télévision, cela me gêne. Il n'y a jamais un supporter qui m'a dit qu'il n'aimait plus l'équipe de France. Parler de désamour, c'est exagéré. C'est un terme trop fort. On dit qu'il faut se rapprocher du public mais je n'ai jamais vu les Bleus en faire autant en ce moment avec le public, des choses que l'on ne faisait pas en 1998. Ce sont les résultats qui conditionnent tout.

N'est-ce pas aussi une question de culture ?

P.V. : J'ai longtemps joué en Angleterre et je n'ai jamais vu le public de Liverpool ou d'Arsenal siffler Beckham par exemple.

Allez-vous jouer contre la Turquie ?

P.V. : J'espère. On s'est dit avec le coach qu'on allait voir après l'entraînement. Je me sens bien et il n'y a pas de raison que je ne joue pas. Si le coach me pose la question, je lui dirai que je suis bien pour jouer. Après, je ne sais pas combien de temps.

Match Amical
Les Bleus mal aimés
03/06/2009 À 10:45
Euro 2020
Sarr croit en sa bonne étoile : "L'Euro ? Le rêve de toute une vie"
28/12/2020 À 17:40