Ambitieuse au moment d'aborder le tournoi olympique, l'équipe de France féminine a subi un coup d'arrêt. Finie la série de 17 victoires depuis le Mondial 2011. Face aux doubles championnes olympiques en titre, les Bleues se sont inclinées (2-4). Rapidement devant au score grâce à deux buts dans le premier quart d'heure, les filles de Bruno Bini ont bien cru qu'elles pourraient commencer du bon pied la compétition. Mais elles ont cédé au fil des minutes. En même temps si proches et si lointaines d'Américaines toujours au top. "A 2-0 je trouvais que c'était flatteur pour nous mais ensuite à 2-2 je trouvais que c'était bête de se retrouver là, a estimé Bruno Bini. Mais on a fait des erreurs individuelles sur trois buts et ça ne se fait pas contre le N.1 mondial."
Médaillés d'argent à la coupe du Monde 2011 et lauréats à Athènes en 2004 et Pékin en 2008, les Etats-Unis ont toujours un ascendant physique sur la France. "Les Américaines nous rendent 10 cm et 10 kilos, c'est toujours compliqué, a poursuivi le sélectionneur. On a certes pris quatre buts mais c'était contre les USA, pas le Luxembourg." L'imposante attaquante Abby Wambach a pu faire la démonstration de son ascendant sur le premier but des siennes. Non sans avoir profité d'une erreur défensive française et de la gardienne Sarah Bouhaddi. Malgré un changement dans la charnière centrale à la mi-temps, les Bleues ont encore montré des signes de faiblesse dans ce domaine. Comme en 2011.
Là où les Françaises peuvent considérer qu'elles ont progressé depuis leur défaite en demi-finale au dernier Mondial (1-3), c'est à l'autre bout du terrain. En l'espace de deux minutes, Gaëtane Thiney et Marie-Laure Delie ont trompé Hope Solo sur des frappes puissantes, là où la seule Sonia Bompastor avait réussi un an plus tôt sur un centre direct. "Nous n'avons pas fait un très bon match et malgré ça on menait 2-0 face aux USA, c'est ce qu'il faut retenir", préfère positiver Gaëtane Thiney. Les footballeuses tricolores ont fait preuve d'une meilleure efficacité mais ne sont pas encore au niveau de leurs adversaires. Elles ont toutefois su inquiéter l'arrière-garde adverse sur quelques actions, notamment en fin de premier acte. De quoi conserver de l'ambition et ne pas tout remettre en cause après cette défaite. "On n'est pas mort, on respire encore", a conclu Bini. "On a brûlé notre joker contre les USA, qui étaient plus forts. Il faut gagner les deux prochains matches", a analysé, lucide, l'attaquante Marie-Laure Delie. Une médaille reste l'objectif des joueuses de Bruno Bini, un objectif toujours accessible.
Jeux Olympiques (F)
Comme des Bleues
25/07/2012 À 17:49
LES JEUX OLYMPIQUES SONT A SUIVRE EN INTEGRALITE ET EN DIRECT SUR EUROSPORT
Jeux Olympiques (F)
Laure Boulleau déclare forfait pour Rio
05/07/2016 À 14:15