Getty Images

L'entraîneur-joueur, une espèce en voie de disparition

L'entraîneur-joueur, une espèce en voie de disparition

Le 20/05/2019 à 01:37Mis à jour Le 20/05/2019 à 12:54

Ce dimanche, Vincent Kompany a annoncé quitter Manchester City pour retourner à Anderlecht, et y prendre un poste d'entraîneur-joueur. Si cet office a été un temps monnaie courante, particulièrement en Angleterre, il se fait de plus en plus rare.

Une tradition anglaise

Après onze années passées dans le nord de l'Angleterre, Kompany a forcément été influencé par la tradition britannique. Car les "players-managers" les plus célèbres ont officié outre-Manche. Kenny Dalglish a notamment été l'un des précurseurs. En 1985, "King Kenny" accepte de devenir entraîneur-joueur à Liverpool, à la suite du drame du Heysel. Il offre aux Reds, dès sa première saison, un doublé Championnat - FA Cup, en inscrivant lui-même le but du titre, contre Chelsea à Stamford Bridge. L'Écossais reste en charge de l'équipe jusqu'en 1991, après avoir raccroché les crampons quatre ans plus tôt et glané deux autres titres (1988, 1990) et une Coupe nationale.

Graeme Souness, Kenny Dalglish, Alan Hansen

Graeme Souness, Kenny Dalglish, Alan HansenGetty Images

Après sa nomination, d'autres ont suivi le même chemin en Grande-Bretagne, comme Graeme Souness avec les Glasgow Rangers. L'Écossais a remporté trois titres de Champion d'Écosse entre 1987 et 1990, avant d'arrêter sa carrière pour succéder à Dalglish sur le banc de Liverpool. Chelsea a aussi tenté l'expérience, en nommant trois entraîneurs-joueurs consécutifs entre 1993 et 1999 : Glenn Hoddle, Ruud Gullit, et Gianluca Vialli - le dernier restant le plus fameux, avec deux Coupes nationales, une Supercoupe d'Europe, et surtout une Coupe des vainqueurs de Coupe remportée en 1998, l'Italien ayant joué les 90 minutes de la finale.

Et en France ?

Dans l'Hexagone, peu ont remporté autant de succès dans ce rôle. À 22 ans seulement (!), Guy Roux avait tracé la voie en 1961, à Auxerre, faisant remonter le club en Division 3 en 1969-1970. Après lui, Jean-Michel Larqué a également tenu ce double rôle au PSG, en 1977 : d'abord entraîneur, il revient sur le terrain pour replacer Paris dans le ventre mou… et redevient simple joueur la saison suivante.

Raymond Domenech, lui, a commencé sa carrière de coach avant de raccrocher les crampons, en 1984 à Mulhouse (quatre ans avant de rejoindre le banc de l'OL). Citons également, à Saint-Etienne, Robert Herbin qui "s'utilisa" peu entre 1972 et 1975 mais offrit tout de même deux titres aux Verts avant d'occuper la pleine fonction d'entraîneur jusqu'en 1983, et Jean-Guy Wallemme, bien moins heureux car entraîneur-joueur de l'équipe des Verts reléguée en 2001. Cannes avait également tenté le coup avec le Néerlandais Adick Koot en 1998. Sans réussite puisque les Cannois avaient été relégués.

Une mode dépassée ?

Peu ont toutefois retenté l'expérience au 21e siècle, en France ou en Europe. À l'exception célébrissime de Ryan Giggs, à la fois joueur et adjoint de David Moyes en 2013-2014, et successeur de l'Écossais sur le banc pendant quatre petits matches en fin de saison, se faisant même entrer en jeu contre Hull City. La mode est malgré tout restée d'actualité dans les Championnats mineurs ou exotiques.

Ryan Giggs durant son interim en 2013/2014

Ryan Giggs durant son interim en 2013/2014Eurosport

Marco Materrazzi a par exemple tenu la triple casquette d'entraîneur-joueur-ambassadeur de l'Inter Milan en 2014 à Chennai (Inde). Edgar Davids, lui, n'a pas vraiment rencontré le succès avec Barnet, en D4 anglaise (2012-2014), mais est resté célèbre pour avoir été exclu trois fois en six rencontres, ou s'être offert le numéro de maillot n°1. Gennaro Gattuso n'a pas fait mieux à Sion : il fut limogé en 2013, après n'avoir pris que dix petits points en dix rencontres. La palme revient tout de même à Nicolas Anelka, qui n'aura tenu lui que deux mois au Shangai Shenhua, entre avril et mai 2012, avant d'abandonner la casquette de coach.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0