Lui, il est allé à la salle. Et pas qu'un peu. Attaquant raffiné, Fernando Torres était un buteur plutôt élancé mais ça, c'était avant. Deux ans après avoir raccroché les crampons, l'Espagnol âgé de 36 ans a fait le buzz mardi en s'affichant tous muscles dehors dans une vidéo promotionnelle pour l'un de ses sponsors.
C'est simple : le polo que porte l'ancienne gloire de l'Atlético de Madrid est mis à mal par les gros biceps d'El Niño. A la tête de trois salles de sport dans la capitale espagnole, "l'enfant" est devenu un homme sacrément baraqué et cette transformation physique n'est pas passée inaperçue. Il suffit de se promener sur Twitter pour le remarquer :
Ballon d'Or
Messi 59 fois en tête, Lewandowski snobé par l'Argentine... L'analyse des votes pour le Ballon d'Or
IL Y A 2 HEURES
"Je ne savais pas que Torres (l'enfant ?) avait signé pour le Bayern"
"Je suis triste pour Torres car les tote bags ne vont pas tenir"
Ligue 1
"Buzz", "génie" et prospectus : Pourquoi Clauss est le piston qui monte
IL Y A 11 HEURES
Ligue 1
Comme le Real, mieux que la "MMN" : Brest, meilleure équipe d'Europe depuis un mois
IL Y A 11 HEURES