C'est la fin de ce nouveau live spécial Super Ligue sur Eurosport.fr. Encore une fois, vous avez été très nombreux à nous suivre, et on vous en remercie ! Toutes les infos et réactions sont à suivre sur notre site, avec notamment les déclarations de Florentino Pérez dans la nuit. Alors rendez-vous dès demain matin, on vous attend nombreux. Bonne nuit à tous !

23h55 : Conte souhaite que l'UEFA fasse des efforts

Antonio Conte, l'entraîneur de l'Inter Milan, club qui faisait partie des douze appartenant au projet de Super Ligue, a estimé mercredi que l'UEFA devait "réfléchir" à une meilleure distribution des recettes du football, jugeant que les clubs n'étaient pas assez "récompensés".
Ligue 1
Doublé, rempart, Dogues anesthésiés : les Tops et les Flops de la 15e journée
IL Y A 6 HEURES
L'Inter a annoncé mercredi son retrait du projet après le départ des clubs anglais mardi tout en plaidant pour une réforme du football. S'il considère que le sport doit resté basé sur la "méritocratie" et sur les "traditions", l'entraîneur du leader de la Serie A a jugé que le système de répartition des droits devait évoluer: "Seule une petite partie est reversée aux clubs qui participent aux compétitions. Les clubs investissent beaucoup sur les joueurs et les entraîneurs, l'UEFA n'investit pas alors que les joueurs sont pressés comme des citrons", a-t-il souligné sur Sky Sport après le nul à La Spezia (1-1). "Les clubs doivent être récompensés de manière plus appropriée", a-t-il ajouté.

23h35 : Perez va parler

Après avoir fait faux bond mardi soir, Florentino Pérez, le président du Real Madrid, sera bien présent sur les ondes d'El Larguero aux alentours de minuit. A l'origine de la Super Ligue, il va revenir sur le naufrage de ce projet.

23h24 : Ceferin félicite Al-Khelaifi

Dans un communiqué, le président de l'UEFA a félicité la nomination de Nasser Al-Khelaifi à la présidence de l'ECA. "Je félicite l’ECA d’avoir choisi Nasser comme nouveau président. Le foot a besoin de bonnes personnes dans des rôles majeurs. Nasser a montré qu'il est capable de défendre les intérêts de plus de clubs que le sien, ce qui devrait être un prérequis à l’ECA", a-t-il expliqué.

23h00 : Le DG de City reconnaît une erreur

Première équipe anglaise à s'être désolidarisée du projet de Super Ligue européenne dissidente qu'elle avait soutenu, Manchester City a admis "une erreur", mercredi, par la voix de son directeur général Ferran Soriano. "Nous avons fait une erreur et nous présentons nos excuses les plus sincères à nos supporters pour la déception, la frustration et l'angoisse causée par ces 72 dernières heures", a-t-il écrit dans son message.
"Quand nous faisons des choix, nous le faisons avec l'intérêt du club en tête et nous pensions que faire partie d'une telle initiative serait indispensable à notre capacité future à connaître des succès et à croître", a-t-il expliqué. "Mais en faisant ce choix, nous avons échoué à garder en tête le lien indéfectible entre la passion de nos supporters et le droit à avoir une opportunité de mériter ses succès", a poursuivi Soriano.
"Le conseil d'administration regrette profondément d'avoir pris une décision qui perdait de vue les valeurs historiques du club". Le dirigeant assure aussi que la direction "reste entièrement engagée à garantir que le club contribue significativement à la bonne santé des footballs anglais et européen", et qu'il s'attachera à "mériter à nouveau la confiance pleine et entière de (ses) partenaires et de la famille du football en général".

22h16 : Al-Khelaifi, la promotion

C'est l'une des informations de la soirée. Et va donner probablement encore plus de poids au PSG sur la scène européenne. Ce mercredi, Nasser Al-Khelaïfi a officiellement été élu président de l'ECA, l'association des clubs européens. Il succède au démissionnaire Andrea Agnelli. Toutes les informatios ici.

21h47 : Aulas sort du silence et remercie Al-Khelaifi

Interrogé par L'Equipe, Jean-Michel Aulas a livré son ressenti sur l'échec de la Super Ligue. "J'avais clairement dit que nous n'en ferions pas partie parce que je pense que ce type d'organisation n'est pas compatible avec ce que souhaitent les supporters. Dans le football, toute équipe doit avoir sa chance. Il est l'un des rares sports où tout le monde peut battre tout le monde. Je ne crois pas à une ligue privée, quelle qu'elle soit. Je connaissais cette menace, mais je n'imaginais pas qu'elle aboutirait à ce qui nous a été infligé", a notamment expliqué le président de l'OL.
Avant d'ajouter : "La position de Nasser (al-Khelaïfi) m'a beaucoup aidé. J'ai été irrité en son temps par la manière et les moyens mis en oeuvre par le PSG. Mais à partir du moment où Nasser résistait plus que tous les autres, ça démontrait qu'il fallait suivre le train UEFA et PSG. J'ai appelé mon associé principal, Jérôme Seydoux (coactionnaire). On a eu une longue conversation lundi matin, où l'on a décidé de faire front uni"

21h42 : Marotta alerte le monde du football

Interrogé avant le match contre Spezia, l'administrateur délégué de l'Inter Milan Beppe Marotta est revenu sur l'épisode de la Super Ligue. "Le football risque la faillite", a-t-il notamment alerté, expliquant que ce projet partait tout simplement d'une "bonne volonté".

20h55 : Al-Khelaifi président de l'ECA

C'est une sacrée "promotion" pour le président du PSG. Ce mercredi soir, Nasser Al-Khelaifi a officiellement été élu nouveau président de l’ECA (association des clubs). Il succède à Andrea Agnelli.

20h42 : Gasperini félicite Klopp et Guardiola

L'entraîneur de l'Atalanta Bergame Gian Piero Gasperini a confié mercredi sa "grande admiration" pour Pep Guardiola, Jürgen Klopp, les joueurs de Liverpool et son homologue de Sassuolo Roberto De Zerbi pour leurs prises de position contre le projet de Super Ligue. "Ce qui reste aujourd'hui, c'est une grande admiration pour ce qu'ont dit Guardiola, Klopp... et les joueurs de Liverpool, les supporters de Chelsea, De Zerbi. La réaction des gens et des supporters a été belle", a commenté en conférence de presse l'entraîneur de la "Dea", à la veille du match contre la Roma pour la 32e journée de Serie A.
"On est content de retrouver le terrain. Lundi, il semblait qu'il ne servait plus à rien de jouer", a-t-il ajouté en référence à l'annonce du projet de Super Ligue de la part de douze des plus grands clubs européens pour supplanter la Ligue des champions.

20h10 : L'UEFA parle de conséquences

Interrogé par le site Fotbollskanalen, Karl-Erik Nilsson, l'un des vice-présidents de l'UEFA, a parlé de possibles conséquences pour les clubs fondateurs de la Super Ligue. "Nous devrons discuter d'éventuelles conséquences additionnelles. Mais il y aura de toute façon des conséquences, sur les questions de confiance notamment, et sur leur crédibilité à l'avenir", a-t-il expliqué.

19h49 : Aucune sanction pour les clubs italiens

Président de la Fédération italienne de football (FIGC), Gabriele Gravina a assuré qu'aucune sanction n'est prévue pour les clubs italiens concernés par la Super Ligue. "Des sanctions ? Absolument pas", a-t-il répondu dans des propos relayés par les médias italiens.

19h20 : Le propriétaire de United s'excuse

Après le propriétaire de Liverpool, c'est Joel Glazer, celui de Manchester United, qui s'est excusé "sans réserve" mercredi pour la participation du club au projet de Super Ligue européenne dissidente, qu'il a finalement abandonné mardi. "Vous avez très clairement exprimé votre opposition à la Super Ligue et nous vous avons écoutés. Nous nous sommes trompés", a écrit Glazer, dans une lettre ouverte, sur le site internet du club.
"Nous nous excusons sans réserve pour les troubles que cela a provoqué ces deux derniers jours", a-t-il ajouté. "En cherchant à créer une fondation plus solide pour ce sport, nous avons manqué de respect à des traditions profondément ancrées - le système de promotion/relégation, la pyramide des divisions - et de cela, nous sommes désolés", assure Glazer, qui possède également l'équipe de football américain des Tampa Bay Buccaneers, champion de la NFL. "Nous continuons à penser que le football européen a besoin de devenir plus durable dans tous ses niveaux à long terme. Cependant, nous acceptons totalement le fait que la Super Ligue n'était pas la bonne façon de s'y prendre", a-t-il également reconnu.

18h59 : Maldini n'était pas au courant

Paolo Maldini est tombé de haut. Désormais dirigeant de l'AC Milan, l'ancien capitaine rossonero aux cinq Ligue des champions a assuré ne pas avoir été mis au courant de la création de la Super Ligue. "Ma famille représente la C1 ? Je voudrais préciser que je n’ai jamais été concerné par les discussions concernant la création de la Super Ligue. Je l’ai su dimanche soir comme vous tous. Ça a été décidé plus haut (...) Même si je n’ai jamais été concerné, je trouve ça normal de s’excuser avec les supporters du Milan et ceux du monde. Cette compétiion allait contre les principes fondamentaux du sport et du football", a-t-il confié à Sky Italia.

18h30 : La Juve s'écroule en bourse

Le titre de la Juventus Turin s'est écroulé mercredi à la Bourse de Milan, chutant de plus de 13% à la clôture, après la défection successive de la plupart des clubs impliqués dans le projet de Super Ligue. L'action de la Juventus, qui avait atteint lundi son plus haut niveau (0,911 euro) depuis septembre 2020 après l'annonce de la création de cette Super Ligue, a déjà reculé mardi (-4,23%) et a clôturé mercredi en baisse de 13,70% à 0,753 euro.

18h11 : Des clubs réclament des sanctions pour les douze fondateurs

Selon les informations de RMC Sport, plusieurs grands clubs réclament des sanctions de la part de l'UEFA envers les douze fondateurs de la Super Ligue. "Aujourd’hui ils ont perdu toute crédibilité sur la scène européenne. Quand on loue un appartement et qu’on casse tout l’appartement on paye des réparations. Ils peuvent rester dans le bâtiment UEFA mais ils doivent être sanctionnés de leur malice et de leurs goûts lubriques", a même confié un président de club italien au média. Sky Sports révèle que la Premier League songe elle aussi à sanctionner ses six clubs concernés.

18h00 : Ceferin aurait augmenté son salaire

En début de semaine, le président du Real Madrid Florentino Pérez avait déplore l'absence de transparence de l'UEFA pour justifier notamment la Super Ligue. "Pourquoi les salaires des membres de l’UEFA et de la Liga ne sont-ils pas publics ? Pourquoi leurs salaires n’ont-ils pas été réduits comme tout le monde durant la pandémie ? Nous avons besoin de plus de transparence. Nous connaissons le salaire de LeBron James, mais pas celui du président de l’UEFA", avait-il lâché.
Ce mercredi, le site Calcio e Finanza s'est penché sur le sujet. Le site italien révèle que le salaire d'Aleksander Ceferin a augmenté malgré la pandémie et les répercussions économiques. Pour la saison 19/20, il aurait touché - en brut - environ 2,19 millions d'euros (+ 450.000 euros).

17h35 : Les joueurs de l'Atlético satisfaits

Les joueurs de l'Atlético Madrid ont montré leur "satisfaction" à propos du retrait du club madrilène du projet de Super Ligue européenne, ont-ils indiqué au travers d'un communiqué diffusé sur leurs réseaux sociaux mercredi après-midi. "Nous, l'équipe de l'Atlético Madrid, souhaitons vous transmettre notre satisfaction sur la décision finale de renoncement au projet de Super Ligue prise par notre club", ont écrit les joueurs dans un communiqué diffusé mercredi après-midi sur leurs réseaux sociaux. "Depuis notre position, nous continuerons à lutter pour aider l'Atléti à grandir dans les valeurs d'effort et de mérite sportif qui nous ont toujours caractérisés, afin que vous tous puissiez continuer à être reflétés dans notre identité", ont indiqué les joueurs.

Diego Simeone (Atlético)

Crédit: Getty Images

16h58 : Un tag contre Agnelli à Rome


Au coeur de la tempête, le président de la Juventus Turin Andrea Agnelli est également très critiqué en Italie pour avoir été à l'initiative de la Super Ligue. Non loin du siège de la Fédération italienne (FIGC) à Rome, un tag a été dessiné sur un mur où l'on peut voir le patron de la Vieille Dame crever un ballon.

16h45 : Les joueurs de Valence vont protester

Malgré l'abandon de la Super Ligue, la gronde n'est pas terminée dans le monde du football. Tout comme ceux de Leeds face à Liverpool lundi, les joueurs de Valence vont eux aussi porter un t-shirt où sera inscrit, notamment, que le "football est pour les fans" lors de l'échauffement contre Osasuna ce mercredi.

16h22 - Une loi à venir pour protéger les compétitions UEFA ?

Si le projet de la Super Ligue semble tombé à l'eau, les "frondeurs" pourraient toutefois se voir plus ou moins sanctionner par l'UEFA. Selon La Gazzetta dello Sport, les 55 Fédérations européennes de football sont prêtes à mettre noir sur blanc la règle suivante : Qui s’inscrit aux championnats doit s’engager à disputer les coupes UEFA”. Sinon il en sera exclu. Cette règle devrait rapidement voir le jour, peu importe le futur proche de la Super Ligue. Elle pourrait être votée dès vendredi lors du conseil UEFA. Le président de la Fédération italienne la soumettra à son conseil fédéral lundi.

Effrayante hécatombe : à quoi ressembleraient les Bleus sans les joueurs de Super Ligue ?

16h00 - "Un non-sens sportif total" pour Attal

Le projet de Super Ligue est un "non-sens sportif total", a estimé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal mercredi alors que les 12 grands clubs européens fondateurs se retirent les uns après les autres. "Cela ne me dérange pas que le sport puisse rapporter de l'argent. Ce qui me dérange, c'est quand l'argent fait oublier ce qu'est le sport", a déclaré le porte-parole, à l'issue du conseil des ministres, dans des propos rapportés par l'AFP.

15h27 - Simeone : "C'est bon pour tout le monde"

Ce mercredi l'Atletico Madrid s'est retiré du projet de Super Ligue. En conférence de presse, Diego Simeone a commenté ce choix. "J'ai été l'un des premiers à être consulté et j'ai dit que j'étais confiant que le club déciderait de ce qu'il y a de mieux pour lui, et c'est comme ça que ça s'est passé. C'est bon pour tout le monde", a indiqué l'entraîneur argentin de l'Atletico Madrid.

14h55 - Koeman allume l'UEFA

Alors que le projet de Super Ligue s'effrite d'heure en heure, Ronald Koeman s'en est pris à l'UEFA ce mercredi en conférence de presse. "Le nombre de matches dans une saison est incroyable. Les joueurs ont dû disputer beaucoup de compétitions. Tout le monde parle de la Super Ligue, de la Ligue des champions... mais l'UEFA ne prête pas attention aux joueurs concernant le nombre de matches joués. La seule chose qui lui importe, c'est l'argent. En Liga, c'est pareil. Jeudi, nous jouons à 22 heures. Il faut protéger les joueurs", a déclaré l'entraîneur néerlandais.

14h40 - Laporta s'est entrenu avec Koeman et les joueurs

El Mundo Deportivo explique que Joan Laporta, le président des Blaugrana, a échangé ce mercredi avec Ronald Koeman et les joueurs cadres de l'équipe sur la Super Ligue. Le patron catalan a affirmé que le Barça devait défendre ses intérêts, à cause notamment de la crise économique , rapporte le quotidien. Le Barça et le Real Madrid restent les seules parties prenantes de la Super Ligue. Pour l'instant...

13h46 - La Juventus aussi dit stop

Quelques minutes seulement après son rival milanais, la Juventus Turin a annoncé qu'elle ne participerait pas à la Super Ligue. "La Juventus, qui reste toujours purement convaincue du fondement sportif, commercial et légal du projet, considère qu'en l'état les possibilités de porter ce projet dans sa forme initialement prévue sont extrêmement réduites", explique la Vieille Dame dans un communiqué.

13h31 - L'AC Milan quitte la Super Ligue

Il ne reste plus que trois clubs en Super Ligue : La Juventus, le Real Madrid et le FC Barcelone. Après l'Inter et l'Atletico Madrid ce mercredi matin, l'AC Milan a annoncé qu'il se retirait du projet. "Nous avons accepté l'invitation de participer à la Super Ligue avec la véritable intention de proposer la plus belle compétition possible aux fans du monde entier. Le changement n'est jamais facile mais l'évolution est nécessaire car la structure du foot européen a évolué lors des dernières décennies. Cependant, la voix et l'inquiétude des supporters se sont exprimées quant à la Super Ligue. L'AC Milan doit y être sensible. Nous allons continuer à travailler dur pour proposer un modèle durable pour le football", écrit le club lombard.

13h25 - Koeman d'accord avec Piqué sur la Super Ligue

Interrogé sur la Super Ligue ce mercredi en conférence de presse, à la veille de la réception de Getafe, Ronald Koeman a sous-entendu qu'il était contre. "Je ne veux pas trop évoquer ce sujet. Je peux juste dire que je suis d'accord avec le tweet de Gerard Piqué", a indiqué le Néerlandais. Quelques heures plus tôt, l'international espagnol avait écrit : "Le football appartient aux fans. Plus que jamais aujourd'hui".

13h07 - Carragher et Neville décorés ?

Leurs voix ont finalement trouvé écho. Très acerbes au sujet de la Super Ligue ces derniers jours, Jamie Carragher et Gary Neville, les anciennes légendes de Liverpool et Manchester United, n'ont pas ménagé leurs efforts au cours de ces dernières heures. De quoi leur garantir la légion d'honneur ? C'est le souhait de certains outre-Manche.

12h05 - L'Inter Milan abandonne le projet

L'Inter est la première formation italienne à quitter la Super Ligue. "Nous confirmons que l'Inter ne fait plus partie du projet de Super Ligue. Nous nous engageons à toujours offrir la meilleure expérience de football aux supporters. Notre engagement avec toutes les parties prenantes pour améliorer l'industrie du football ne changera jamais. L'Inter estime que le football, comme tout secteur d'activité, devrait améliorer constamment ses compétitions, pour continuer à susciter l'intérêt des fans de tous les âges à travers le monde, pour sa viabilité financière. Avec cette vision, nous continuerons à travailler avec les institutions et toutes les parties prenantes pour l'avenir de ce sport que nous aimons tous", a indiqué le leader de la Serie A dans un communiqué.

12h00 - L'Atletico Madrid jette l'éponge

Le premier club espagnol à se retirer de la Super Ligue est l'Atletico Madrid. Les Colchoneros viennent d'officialiser la nouvelle par le biais d'un communiqué. "Notre conseil d'administration, réuni ce mercredi matin, a décidé de communiquer formellement à la Super Ligue et au reste des clubs fondateurs sa décision de ne pas formaliser son adhésion... Pour le club, l'harmonie est essentielle entre tous les groupes qui composent la famille rojiblanca, en particulier nos fans. L'équipe première et son entraîneur se sont montrés satisfaits de la décision du club, sachant que les mérites sportifs doivent prévaloir sur tout autre critère", indique la direction de l'Atletico.

11h55 - McGregor propose de racheter Manchester United

Ed Woodward, vice-président exécutif de Manchester United, démissionnera de son poste en fin d'année, ont annoncé mardi les Red Devils dans un communiqué. Quelques heures après cette annonce, la star de MMA Conor McGregor a proposé... de racheter le club mancunien. "Je réfléchis à racheter Manchester United... Qu'est-ce que vous en pensez ?" a-t-il écrit sur Twitter.

11h25 - Les doutes d'Agnelli sur la Super Ligue

Alors qu'Andrea Agnelli se disait convaincu de la viabilité de la Super Ligue ce mercredi matin dans la presse italienne (La Repubblica et le Corriere dello Sport), le patron de la Juventus a émis des premiers doutes sur cette compétition, dans un entretien accordé à Reuters, après le départ des six clubs anglais. "La concrétisation de la Super Ligue ? Pour être franc et honnête, non, évidemment ce n'est plus le cas", a déclaré le dirigeant italien, qui est l'un des instigateurs de la Super Ligue.

11h02 - Piqué salue le départ des clubs anglais

Alors que le FC Barcelone est toujours impliqué dans la Super Ligue, Gerard Piqué a félicité les six clubs anglais qui ont déjà quitté la compétition. "Le football appartient aux fans. Plus que jamais aujourd'hui", a-t-il écrit sur Twitter.

10h35 - La Juventus s'écroule en Bourse

Le titre de la Juventus Turin s'écroulait mercredi matin à la Bourse de Milan, avec une baisse de plus de 10% à l'ouverture, après la défection des clubs anglais dans le projet de Super Ligue dont le club italien est l'un des instigateurs. L'action de la Juventus, qui avait atteint lundi son plus haut niveau (0,911 euro) depuis septembre 2020 après l'annonce de la création de cette Super Ligue, a déjà baissé mardi (-4,23%) et était de nouveau orientée à la baisse mercredi matin, à -10,37% (à 0,782 euro) un peu plus d'une demi-heure après l'ouverture.
La Juventus, sollicitée mercredi matin par l'AFP, a indiqué ne pas s'exprimer pour le moment après l'annonce du retrait des six clubs anglais initialement inclus dans ce projet de Super Ligue, aux côtés de trois clubs espagnols et trois italiens.

9h50 - Les excuses du propriétaire de Liverpool

John W Henry a enregistré une vidéo pour présenter ses excuses aux supporters des Reds. Le champion d'Angleterre en titre l'a publiée ce mercredi matin sur son compte Twitter. "Je tiens à m'excuser auprès de tous les fans pour la gêne occasionnée lors des 48 dernières heures. Le projet proposé n'allait jamais aboutir sans le soutien des supporters. Nous vous avons entendus, je vous ai entendus. Je tiens aussi à m'excuser auprès de Jürgen (Klopp) et de tous les joueurs qui travaillent dur pour Liverpool. Un travail qui rend si fiers nos fans", a-t-il d'abord expliqué.
"Je sais que toute l'équipe du Liverpool FC possède l'expertise et la passion nécessaires pour rétablir la confiance et nous aider à aller de l'avant, a-t-il ajouté. Notre travail n'est pas terminé. J’espère que vous comprendrez que même lorsque nous commettons des erreurs, nous essayons de travailler dans l’intérêt de votre club. Pour cela, je vous ai laissé tomber. Je suis encore une fois désolé et le seul responsable de ce qui s'est passé lors des deux derniers jours. C’est quelque chose que je n’oublierai pas. Cela montre le pouvoir qu'ont les fans aujourd'hui et qu'ils continueront d'avoir à juste titre... Il est important que la famille du football de Liverpool reste intacte."

9h40 - La FA avait menacé ses clubs d'exclusion

Dans son édition du jour, The Guardian affirme que la fédération anglaise de football avait menacé Manchester United, Manchester City, Arsenal, Liverpool, Chelsea et Tottenham d'exclusion en cas de participation à la Super Ligue. Finalement, les six clubs de Premier League ont préféré capituler.

9h18 - Agnelli s'exprime : "C'est un processus accéléré par l'épidémie"

"Le football n'est plus un jeu mais un secteur industriel". Andrea Agnelli, l'un des instigateurs du projet de Super Ligue, s'est exprimé mardi dans un entretien qui est paru ce mercredi dans La Repubblica (ndlr : avant la sortie des clubs anglais). "Entre nos clubs, il y a un pacte de sang, on va avancer. (Le projet) a 100% de chances de succès, indiquait-il. Nous avons besoin de règles économiques et financières strictes telles que celles établies dans la Superligue... Les jeunes de 10 à 15 ans sont intéressés par autre chose. C'est un processus accéléré par l'épidémie."
Le patron de la Juventus s'est également confié au Corriere dello Sport. "Nous sommes tous nés comme un jeu et avons des statuts et des règles du jeu, mais nous ne pouvons plus lancer les dés et voir quel chiffre sort, aujourd'hui nous sommes une industrie de 25 milliards", a-t-il remarqué.

9h07 - Ceferin veut "aller de l'avant"

Satisfaction également du côté d'Aleksander Ceferin. Ce mercredi matin, l'UEFA est revenue sur la décision des six clubs de Premier League. "L'important maintenant est d'aller de l'avant, de rebâtir l'unité dont ce sport jouissait auparavant, et d'avancer ensemble... Il est admirable de reconnaître son erreur, et ces clubs ont fait une grosse erreur. Mais ils sont de retour au bercail maintenant, et je sais qu'ils ont beaucoup à offrir non seulement à nos compétitions, mais aussi à l'ensemble du football européen", a précisé l'UEFA dans un communiqué.

9h00 - Boris Johnson salue le départ des clubs anglais de la Super Ligue

"C'est la bonne issue pour les fans de football, les clubs et les communautés à travers le pays. Nous devons continuer de protéger ce sport national que nous chérissons... J'espère que les autres clubs engagés dans la Super Ligue vont suivre", a tweeté mercredi matin le Premier ministre britannique.

8h52 - L'Inter prête à quitter le navire ?

L'Inter prête à suivre ? Selon l'ANSA l'actuel leader de Serie A pourrait imiter ses homologues britanniques. "Le projet de Super League à l'heure actuelle n'est plus considéré comme d'intérêt par l'Inter", ont expliqué des sources internes à l'agence de presse italienne.

8h45 - Gallagher y va de son tweet

Le célèbre chanteur mancunien Liam Gallagher, fan inconditionnel de Manchester City, s'est réjoui ce jeudi matin sur Twitter, après le départ des six clubs anglais de la Super Ligue : "Le pouvoir du peuple".

8h38 - Revue de presse européenne

La presse européenne évoque largement le départ des six clubs anglais ce mercredi. "La Premier League enterre la Super Ligue" titre L'Equipe. "Super ridicule", tacle en Une le quotidien madrilène Marca. Si le quotidien Sport souligne que "La Super Ligue s'effondre", El Mundo Deportivo met en avant "Le Brexit" et de "l'agonie de la Superligue". "La superfuite. Les clubs anglais s'en vont, le projet se disloque", renchérit de son côté l'édition électronique de Tuttosport en Italie. "Super Fugue", peut-on lire également en Une de La Gazzetta dello Sport.
"Victoire pour les fans, les six clubs anglais se sont retirés de la Super Ligue européenne, laissant le tournoi en lambeaux", note le quotidien britannique Daily Mirror dans son édition web et évoque un "nouvel espoir". "Six comme des perroquets", titre pour sa part The Sun Sport. "La Super League vacille alors que les clubs cèdent face à la colère des supporters", estime aussi , dans son édition électronique, le Times, qui souligne également le rôle des joueurs, des managers et des politiques.

8h20 - Mendy : "Quel beau jour pour le football"

Benjamin Mendy salue l'effritement de la Super Ligue sur Twitter. "Quel beau jour pour le football. Désormais jouons et rêvons. C'est la toute première raison pour laquelle nous avons fait ça", a écrit le joueur de Manchester City.

8h06 - Les clubs fondateurs veulent "remodeler" le projet

Les créateurs de la Super Ligue ont annoncé mercredi qu'ils allaient "reconsidérer les étapes les plus appropriées pour remodeler le projet" de compétition privée censée concurrencer la Ligue des champions de football, face aux nombreux désistements de clubs fondateurs auxquels ils font face.

8h03 - Après le Brexit, le "Super Liguexit"

Il n'y a plus aucun club anglais engagé dans la Super Ligue, dont la création a été annoncée dans la nuit de dimanche à lundi. Alors que Manchester City avait devancé l'appel, Liverpool, Arsenal, Tottenham et Manchester United se sont retirés du projet mardi tard dans la soirée. Chelsea, le dernier représentant, a suivi dans la nuit.
Super Ligue : les clubs anglais s'en vont

7h58 - Le message fort d'Henderson

Jordan Henderson avait publié un communiqué suite à sa réunion avec les capitaines de Premier League. Mais il a posté un message pour donner la voix commune des joueurs de Liverpool. "On n'aime pas cette compétition et on ne veut pas qu'elle se fasse. Notre dévouement à ce club et à ses supporters est absolu."

7h56 - Revivez la journée de mardi

Revivez toutes les informations de la journée de mardi sur notre page consacrée.

7h54 - Super Ligue : Troisième journée de live

Bonjour à tous et bienvenu sur notre site pour suivre, EN DIRECT, toutes les informations concernant l'actualité de la Super Ligue. Vous ne manquerez rien du suivi du dossier.

Florentino Pérez

Crédit: Getty Images

Eliteserien
Craquage complet : il frappe son propre gardien et est exclu
IL Y A 7 HEURES
Ligue 1
Semaine "éprouvante" mais "objectif atteint" : l'OM n'a pas tendu l'autre joue
IL Y A 7 HEURES