Eurosport

"A quoi joue-t-il ?"

"A quoi joue-t-il ?"
Par Eurosport

Le 16/09/2012 à 09:19Mis à jour Le 16/09/2012 à 13:56

Au lendemain la défaite du Real Madrid à Séville (1-0), les médias espagnols soulignent surtout les critiques de José Mourinho envers ses joueurs après un revers qui relègue le club merengue à huit points du FC Barcelone.

Quatre journées, deux défaites, huit points de retard sur le FC Barcelone : c'est la crise au Real Madrid. Au lendemain du revers subi par le club merengue à Séville (1-0), les médias espagnols n'ont pas manqué de le souligner. Mais c'est surtout l'attitude de José Mourinho après la rencontre qui interpelle la presse de la péninsule. "A quoi joue-t-il ?", titre ainsi le quotidien Marca dans son édition dominicale, après l'état de crise décrété par l'entraîneur madrilène.

As est sur une ligne éditoriale assez similaire à celle de son voisin et s’appuie sur la déclaration la plus marquante de José Mourinho lors de la conférence de presse d'après-match : "Je n'ai pas d'équipe." "Mourinho s'est montré abattu dans ses explications", souligne le quotidien sportif de la capitale, tout en reconnaissant la supériorité du FC Séville sur l'ensemble de la partie. "L'équipe de Michel n'a jamais laissé Madrid entrer dans le match", estime-t-il, alors que Marca évoque la nervosité des joueurs madrilènes : "Séville fait enrager Madrid", peut-on lire en bas de page sous la photo de Mourinho. Les critiques du technicien portugais à l'encontre de ses hommes sont également à la Une de la presse généraliste. "La Maison Blanche perd 1-0 et Mourinho s'en prend à ses joueurs ", écrit El Pais.

Si l'entraîneur du Real fait les gros titres de la presse de Madrid, c'est un chiffre qui retient l'attention des médias catalans. Un énorme "8" apparaît en couverture d'El Mundo Deportivo pour symboliser l'écart qui sépare désormais le FC Barcelone du Real Madrid.  "Le Barça passe un coup de balai sur la Liga et s'éloigne encore du Real", résume le quotidien catalan, qui montre sur sa photo de Une un David Villa radieux dans les bras de Lionel Messi et un Cristiano Ronaldo à terre et abattu. Cette image, on la retrouve également à la Une de Sport, sans David Villa, avec le titre : "Un grand Barça, un triste Real... et les Blancs à 8 points." "A huit points", c'est aussi ce qu'on peut lire en Une de la Vanguardia, qui rappelle pour sa part que le succès du Barça à Getafe (1-4) a aussi été marqué par "le retour du meilleur Villa".

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0