Getty Images

Le FC Porto condamné à indemniser Benfica pour avoir divulgué des courriels internes

Le FC Porto condamné à indemniser Benfica pour avoir divulgué des courriels internes
Par AFP

Le 07/06/2019 à 16:43Mis à jour Le 07/06/2019 à 16:53

LIGA NOS - Le FC Porto et son directeur de la communication ont été condamnés à indemniser le Benfica Lisbonne à hauteur de près de 2 millions d'euros pour avoir divulgué des courriels internes embarrassants pour le club champion du Portugal, a annoncé vendredi le tribunal de Porto.

Voilà une affaire dont le FC Porto se serait bien passé. Le club portugais et son directeur de communication ont été condamnés à indemniser de près de deux millions d'euros le champion en titre, Benfica, pour avoir divulgué des courriels internes "embarrassants". Le président de Porto, Jorge Nuno Pinto da Costa, deux autres administrateurs et la chaîne du club du nord du pays ont pour leur part été acquittés, a annoncé le tribunal de Porto vendredi dans un communiqué lu aux médias.

Le FC Porto va faire appel

Benfica, qui avait déposé plainte pour outrage et violation de la correspondance privée, réclamait un dédommagement de 17,7 millions d'euros.

Porto a aussitôt réagi pour annoncer qu'il allait faire appel. Les informations révélées sur la chaîne du club par son directeur de la communication, Francisco Marques, "ont toujours été diffusées dans le respect du droit à l'information et pour la sauvegarde de la vérité sportive", a affirmé le club dans un communiqué.

M. Marques avait dévoilé à l'antenne une série de courriels qui, selon lui, attestaient de l'existence d'un système de corruption d'arbitres visant à favoriser Benfica.

Ce responsable du FC Porto a dit avoir reçu ces informations d'une source anonyme qui, d'après les médias portugais, pourrait être Rui Pinto, le pirate informatique à l'origine des révélations des "Football Leaks" pour lesquelles il est actuellement en détention provisoire.

Le scandale "des e-mails" a également conduit à la mise en examen d'un ancien conseiller juridique du Benfica accusé d'avoir eu accès à plusieurs informations de justice protégées par le secret de l'instruction. Le club lui-même a bénéficié d'un non-lieu dans ce volet de l'affaire.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0