AFP

Espanyol Barcelone - FC Barcelone : les quatre stats qui montrent que le Barça n'a pas à avoir peur

Même si c’est un derby, Barcelone n’a pas à avoir peur de l’Espanyol

Le 25/04/2015 à 11:08

Après une qualification en demi-finale de la Ligue des champions, mardi et le tirage au sort des demi-finales, vendredi, le FC Barcelone doit se replonger dans la Liga où l’attend un derby sur la pelouse de l’Espanyol, samedi lors de la 33e journée de championnat. Une rencontre spéciale qui tourne à l’avantage des Blaugrana depuis plusieurs années.

"Samedi, on sait qu’on va rentrer dans un territoire hostile, j’ai perdu 5 minutes à regarder le tirage au sort de la Ligue des champions mais maintenant c’est l’Espanyol qui compte ! " Vendredi, Luis Enrique a rappelé l’importance des derbies à Barcelone.  Pour les grosses équipes, ces rencontres ne sont jamais simples à disputer.

L’histoire des déplacements du Barça chez son voisin peut en témoigner : en 80 confrontations, les visiteurs l’ont emporté 29 fois pour 25 défaites et 26 matches nuls.  Mais depuis quelques années, le derby de la Catalogne vire à sens unique. Et il n’y a pas de raison que cela change samedi malgré le rebond des joueurs de l’Espanyol, dixième au classement. 

Barcelone a remporté les six dernières confrontations

La suprématie du Barça dans le derby de Barcelone n’est que très récente.Les six dernières rencontres entre les deux clubs ont tourné à l’avantage des Blaugrana. Dans ce laps de temps, l’Espanyol n’a inscrit qu’un seul but. C’était lors du match aller : Sergio Garcià avait ouvert le score avant que Messi n’inscrive un triplé. Piqué et Pedro avaient ensuite bouclé l’affaire pour les visiteurs (5-1). Les hommes de Luis Enrique n’ont plus perdu face aux Pericos depuis 11 matches : 1-2, il y a six ans au Nou Camp.

Barcelone est redoutable à l’extérieur

A l’exception du Real Madrid, aucune équipe espagnole n’a pris plus de points à l’extérieur que le Barça (36). Les Blaugrana n’ont encaissé que 10 buts loin de leur base en 16 matches, dont trois rien que face au Real Madrid lors de la 9e journée de Liga (défaite 3-1).

Offensivement, il n’y a pas photo

89 – 39, la statistique est impressionnante. Depuis le début de la saison, le FCB a inscrit 50 buts de plus que son adversaire du week-end. A lui seul, Lionel Messi (35 buts) fait presque aussi bien que toute l’équipe de l’Espanyol. Ajoutez à cela Neymar (18 buts) et Suarez (11 buts) et vous obtenez la deuxième meilleure attaque du championnat. Felide Caicedo (9 buts) et Cristhian Stuani (9 buts) ne pèsent pas bien lourd face à de tels monstres d’efficacité.

Après avoir été sa bête noire, l’Espanyol n’effraie plus Messi

Trois buts en 15 matches, ce sont des statistiques qui sont loin de ressembler à celle de Lionel Messi. Pourtant, à ses débuts, l’Argentin a eu bien du mal à se montrer décisif lors des derbies. Ce n’est plus le cas. Lors des cinq dernières confrontations, l’Argentin a inscrit neuf buts face au rival du son club. Le quadruple Ballon d’Or a une relation spéciale avec ce derby puisque c’est face à l’Espanyol qu’il a fait ses débuts en professionnel, le 16 octobre 2004, en remplaçant Deco.

Lionel Messi (FC Barcelone) face à Jarque (Espanyol) - 07/01/2006

Lionel Messi (FC Barcelone) face à Jarque (Espanyol) - 07/01/2006AFP

0
0