AFP

L'Atlético écrase Grenade (7-1) et reprend les commandes

Pour retrouver son trône, l'Atlético a sorti l'artillerie lourde

Le 15/10/2016 à 20:16Mis à jour Le 15/10/2016 à 20:48

LIGA - Grâce notamment à un triplé de Ferreira Carrasco et un doublé de Gaitan, l'Atlético Madrid n'a pas fait de détails contre Grenade (7-1), samedi, lors de la 8e journée de Liga. Ce large succès permet aux Colchoneros, qui étaient menés 0-1 après 18 minutes de jeu, de reprendre la tête du championnat au détriment du FC Séville.

Un sacré sang froid ! Dominateur mais peu inspiré en première mi-temps, l'Atletico Madrid a finalement mis une belle claque à Grenade lors de la 8e journée de Liga, samedi. Les Colchoneros se sont malgré tout fait peur en première période, incapables de trouver la faille face à la défense très regroupée de Grenade.

Ce sont les visiteurs qui ont marqué en premier grâce à une demie volée fantastique d'Isaac Cuenca (17e). Pas de quoi enrayer la machine madrilène cependant. Yannick Ferreira-Carrasco a rapidement enfilé le costume de sauveur. Inefficaces et trop dépendants des centres des latéraux Felipe Luis et Juanfran offensivement, c'est sur coups de pied arrêtés que la remontée a commencé. Sur un corner mal dégagé par Ochoa, Yannick Ferreira Carrasco, opportuniste, a égalisé d'une frappe soudaine (33e). L'ancien Monégasque a même permis à son équipe de rentrer aux vestiaires avec l'avantage. Bien servi par Correa, il a vu sa frappe déviée prendre Ochoa à contrepied (43e).

Antoine Griezmann et Nicolas Gaitan (Atlético) contre Grenade

Antoine Griezmann et Nicolas Gaitan (Atlético) contre GrenadeAFP

Premier triplé pour Ferreira Carrasco

En seconde période, la vaillance des joueurs andalous n'a plus suffi pour contenir l'Atletico. Parfaitement servi en retrait par Antoine Griezmann, Ferreira Carrasco, encore lui, en a même profité pour inscrire son premier triplé en Liga d'un plat du pied puissant (61e). Le début du naufrage pour Granada.

Nico Gaitan, à peine entré en jeu, a poussé ensuite le ballon dans le but vide (62e). Après un bon crochet dans la surface, l'ex-joueur de Benfica s'est offert son premier doublé sous ses nouvelles couleurs d'une frappe sèche (81e). Coaching gagnant. Très actif sur le front de l'attaque, Angel Correa a été récompensé de ses efforts lui aussi. Après un ballon perdu bêtement par Vezo, l'Argentin a parfaitement enroulé son ballon pour tromper Ochoa (85e). Entré en jeu en fin de match, Tiago a profité lui aussi d'une percée saignante de l'inévitable Carrasco pour marquer son petit but (87e) et achever cette rencontre sur le score hallucinant de 7 buts à 1. Du grand art. Avant de retrouver la C1, l'Atletico a repris la tête de la Liga avec la manière.

0
0