AFP

Malaga-FC Barcelone (2-0) : Barça, les raisons d'un échec qui peut lui être fatal

Barça, les raisons d'un échec qui peut lui être fatal

Le 09/04/2017 à 00:57

LIGA - Battu à Malaga (2-0), le FC Barcelone a manqué une opportunité en or de reprendre la main dans la course au titre en Liga. Ses chances de conserver son titre de champion paraissent même plus minces après cet échec qui a mis en lumière des lacunes récurrentes au Barça.

Ce samedi ressemblait furieusement à un tournant de la saison en Liga. Il a d'abord semblé favorable au Barça, quand Antoine Griezmann a offert un point inespéré à l'Atlético dans le derby face au Real Madrid à Santiago-Bernabeu (1-1). Une victoire à Malaga aurait replacé Barcelone à la hauteur du club merengue. Et lui aurait permis d'être maître de son destin dans la course au titre. Car, dans ce scénario, l'équipe de Luis Enrique se donnait une chance de prendre la tête du classement lors du Clasico le 23 avril prochain. Mais, à force de reproduire les mêmes erreurs, elle n'a pas su l'écrire.

Les points perdus face aux "faibles"

Le Barça a enregistré sa quatrième défaite de la saison face à Malaga. Les trois premières ? Au Camp Nou face à Alavés, (1-2), à Vigo face au Celta (4-3) et à La Corogne (2-1). Ces quatre équipes étaient au-delà de la 9e place du classement au moment où Barcelone les a affrontées et elles le sont encore à ce stade de la saison. Avec les nuls enregistrés face à Malaga, déjà, à l'aller (0-0) ou en janvier sur la pelouse du Betis (1-1), ce sont 16 points perdus face à des équipes abordables de Liga.

A titre de comparaison, le Real n'a laissé filer que cinq points face à des équipes de la deuxième moitié du classement avec sa défaite à Valence (2-1) et son nul contre Las Palmas (3-3). C'est souvent contre les équipes réputées plus petites que le titre se perd et le Barça est en train de confirmer ce phénomène. Luis Enrique a d'ailleurs dressé ce constat en conférence de presse après la défaite à Malaga avec une déclaration lourde de sens :

" C'est très bien de mettre l'accent sur le Clasico, parce qu'un Madrid-Barça est toujours attractif indépendamment du classement. Mais la Liga passe par le fait de gagner tous les points auparavant."

Le manque de profondeur d'effectif mis en lumière

Le Barça n'était pas au complet face aux Andalous. Il devait notamment faire sans deux titulaires, Gerard Piqué et Ivan Rakitic, suspendus mais également de Rafinha, blessé jusqu’à la fin de saison, devenu partie intégrante du système blaugrana depuis quelques semaines. Il devrait normalement pouvoir compenser ce type d'absences avec sa profondeur de banc pour ce type de match. Mais les habituels réservistes n'ont jamais donné de garanties suffisantes pour permettre au Barça de conserver son niveau habituel. Face à Malaga, le collectif barcelonais dans son ensemble, tant dans la création offensive que dans le repli défensif, n'a pas été à la hauteur.

Jony marque le deuxième but de Malaga face au Barça

Jony marque le deuxième but de Malaga face au BarçaEurosport

Les choix de Luis Enrique n'ont pas été des plus inspirés non plus. L'entraîneur barcelonais a opté pour la titularisation de Jérémy Mathieu plutôt que de mettre en place une défense plus classique avec Sergi Roberto sur le côté droit et une charnière Umtiti-Mascherano. Ses habituels réservistes n'ont pas justifié sa confiance. L'ancien Sochalien n'a pas donné satisfaction, pas plus qu'André Gomes ou Denis Suarez, titularisés au milieu. Ce n'est pas la première fois cette saison et cela soulève le problème récurrent du mercato barcelonais.

La MSN ne cache plus la misère

Quand le Barça tourne moins bien, il se repose régulièrement sur ses trois génies en attaque. A Malaga, ils ont échoué. Le symbole de cet échec restera Neymar. Si décisif en 2017 pour Barcelone, le Brésilien a plombé son équipe en se faisant expulser (66e), laissant son équipe à dix dans une situation déjà compromise. Pour deux cartons jaunes largement évitables.

Lionel Messi et Luis Suarez n'ont pas été brillants non plus. L'Argentin a beaucoup provoqué, obtenu des coups de pied arrêtés, mais il est resté brouillon dans le dernier geste. L'Uruguayen n'a pas été plus inspiré, à l'image d'une occasion manquée devant Carlos Kameni à la sortie du premier quart d'heure, et même si le gardien andalou a signé une belle parade sur cette action. La MSN n'était pas dans un grand soir. Le Barça dans son ensemble n'était pas dans un grand soir. Et cela pourrait lui coûter très cher dans le sprint final.

La déception de Lionel Messi face à Malaga

La déception de Lionel Messi face à MalagaPanoramic

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0