Eurosport

15e journée : Le Barça écrase l'Espanyol pour rester seul en tête (0-4)

Messi régale, le Barça se frotte la panse

Le 08/12/2018 à 22:38Mis à jour Le 08/12/2018 à 23:07

LIGA - C'est le Barça le patron. Rejoint par Séville et l'Atlético peu de temps avant son match du soir, le FC Barcelone restera seul en tête après la 15e journée espagnole, suite à sa large victoire lors du derby barcelonais (0-4). Deux coups francs magiques de Lionel Messi et deux buts de Dembele et Luis Suarez ont complété une soirée parfaite pour les Blaugrana.

L'Espanyol n'a décidément pas la cote dans le derby de Barcelone. Sur leur pelouse, les coéquipiers de l'ancien Lyonnais Sergi Darder ont subi une véritable déculottée (4-0) ce samedi, portant à 19 le nombre de derbies consécutifs sans victoire face au FC Barcelone en Liga. Dominateurs, les Blaugrana sont premiers du championnat espagnol avec trois points d'avance sur Séville et l'Atlético, et peuvent remercier Lionel Messi, auteur de ses 10e et 11e buts de la saison en championnat. Et pas les plus laids.

L'Argentin a bien choisi sa soirée pour briller, lui qui a égalé le record de Xavi ce samedi en disputant pour la 32e fois ce derby face à l'Espanyol. Sur ses premières prises de balle, et sa soif de ballon, on a très vite compris que la soirée allait être compliquée pour la bande de Rubi, qui a assisté au spectacle désemparé depuis son banc, ses joueurs affichant de nombreuses lacunes en première période en défense et à la relance.

Une soirée record pour Messi

C'est la "Pulga" qui a débloqué la situation, en inscrivant un but superbe sur coup franc sur la droite juste après le quart de jeu face à un Diego Lopez impuissant (0-1, 17e). L'ouverture du score était totalement logique, puisque le FC Barcelone dominait largement son adversaire. Les Blaugrana pourront ainsi regretter d'avoir touché par deux fois les poteaux (36e, 37e). Ces occasions manquées ne les ont pas hantés longtemps, puisqu'ils avaient déjà fait le break, et ont poursuivi leur festival ensuite.

Sur une nouvelle ouverture géniale de Messi, Ousmane Dembélé a trompé Lopez d'un bel enroulé (0-2, 26e), avant que Luis Suarez ne marque dans un angle impossible juste avant la mi-temps (0-3, 45e). Les Pericos (perruches en VF), qui avaient déjà eu quelques occasions (9e, 32e, 41e), ont bien réagi au retour des vestiaires, en jouant plus haut, réussissant quelques bons mouvements, mais sans vraiment faire trembler Ter Stegen dans ce match. Surtout, Messi s'est lui-même chargé d'enterrer tout espoir au cœur de la deuxième période.

0
0