Getty Images

"Jovic n'a pas besoin de beaucoup d'occasions pour marquer"

"Jovic n'a pas besoin de beaucoup d'occasions pour marquer"

Le 05/06/2019 à 17:23Mis à jour Le 05/06/2019 à 17:24

LIGA - Le Real Madrid a déjà un frappé un grand coup sur le marché des transferts. La Maison Blanche s’est offert l’attaquant de l’Eintracht Francfort, Luka Jovic, 21 ans, contre 60 millions d’euros (+ 5 de bonus). Quel est le profil du jeune Serbe, auteur de 27 buts toutes compétitions confondues cette saison ?

Il ne reste “que” 385 millions d’euros au Real Madrid pour recruter cet été. La Maison blanche disposait d’une enveloppe d’environ 500 millions pour se renforcer. En officialisant les arrivées du défenseur de Porto Eder Militão (50 millions d’euros), et de celle de Luka Jovic, l’attaquant serbe de l'Eintracht Francfort (60 millions d’euros + 5 de bonus), le club espagnol a déjà bien vidé son porte-monnaie. Jovic n’était pas la recrue la plus attendue. Mais elle présente des qualités qui ont beaucoup plu à Zinedine Zidane.

Frankfurt's Serbian forward Luka Jovic celebrates scoring the opening goal during the UEFA Europa League semi-final first leg football match Eintracht Frankfurt v Chelsea in Frankfurt am Main, western Germany on May 2, 2019

Frankfurt's Serbian forward Luka Jovic celebrates scoring the opening goal during the UEFA Europa League semi-final first leg football match Eintracht Frankfurt v Chelsea in Frankfurt am Main, western Germany on May 2, 2019Getty Images

Renard des surfaces

Ses chiffres sont excellents : 27 buts en 48 matches toutes compétitions confondues. Le Real a offert à Zidane un joueur qui sait être décisif. Le Serbe avait fait beaucoup de mal à l’Olympique de Marseille lors de la phase de groupes de la Ligue Europa (3 buts inscrits lors des deux confrontations). En se faisant oublier, et en faisant preuve d’une efficacité et d’une spontanéité à toute épreuve, ou en se projetant très rapidement dans la surface, le Serbe avait tout simplement été le cauchemar de Rami et ses compères.

Une statistique marquante montre bien le profil du joueur, surnommé le “Falcao serbe”, et pas pour n’importe quelle raison. Cette saison, sur ses 27 buts marqués, 100% l’ont été… depuis la surface. Renard, finisseur, les deux adjectifs lui correspondent parfaitement. Son coéquipier Sébastien Haller, le définit même comme un “buteur né” auprès de RMC. Neuf buts du pied gauche, 14 du pied droit et quatre de la tête, le Serbe est plutôt complet.

Eintr. Frankfurt's Serbian forward Luka Jovic celebrates scoring the team's first goal during the UEFA Europa League semi-final second leg football match between Chelsea and Eintracht Frankfurt at Stamford Bridge in London on May 9, 2019.

Eintr. Frankfurt's Serbian forward Luka Jovic celebrates scoring the team's first goal during the UEFA Europa League semi-final second leg football match between Chelsea and Eintracht Frankfurt at Stamford Bridge in London on May 9, 2019.Getty Images

Nos confrères allemands d’Eurosport le décrivent comme un "joueur très explosif, qui n’a pas besoin de beaucoup d’occasions pour marquer". "Il sait comment casser les lignes entre les adversaires", nous confie Alice Tietje, qui pointe cependant un petit bémol : "Il doit quand même améliorer son travail défensif." Passeur à six reprises, le jeune serbe est capable de redescendre.

Avec ou contre Benzema ?

Zidane est un adepte du turn-over. Jovic pourra faire ses gammes sans avoir la pression de savoir qu’il aura toujours Benzema au-dessus. Et inversement pour KB9, 31 ans, qui pourra jouer sans penser au petit jeune de 21 ans qui tente le tout pour lui prendre sa place. Les précédentes doublures de l'ancien international français ne sont jamais parvenues à s'imposer. De retour à la Maison blanche entre 2016 et 2017, Alvaro Morata a bien tenté de concurrencer KB9, sans grand succès. Il s'envole fin 2017 pour Chelsea. C'est la même chanson pour Mariano Diaz, acheté 25 millions d'euros l'été dernier à Lyon. Il n'a été que titularisé trois fois cette saison et s'est blessé en avril (tendinite).

Karim Benzema fait une saison canon avec le Real Madrid

Karim Benzema fait une saison canon avec le Real MadridEurosport

Une autre option est à envisager. Vu le profil de Jovic, le coach madrilène peut envisager une attaque à deux pointes. S’ils s’entendent bien, les deux joueurs peuvent devenir complémentaires. L’ancien lyonnais est un électron libre qui aime bien combiner avec un autre joueur un peu plus fixe. Ce qui correspond à l’international serbe.

C’est un recrutement intelligent de Zidane et du Real, qui réaffirment leur confiance en leur meilleur attaquant de la saison (30 buts TTC en 53 matches). Mais qui pensent déjà à préparer l’avenir avec un joueur qui a dix ans de moins que Benzema. Jovic, c’est le futur du Real.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0