Getty Images

Séville a fait son choix : c'est Lopetegui et non Garcia

Séville a fait son choix : c'est Lopetegui et non Garcia
Par AFP

Le 04/06/2019 à 11:10Mis à jour Le 04/06/2019 à 12:53

LIGA - Julen Lopetegui retrouve un banc. L’ancien sélectionneur de la Roja (2016-2018), sans club depuis octobre 2018 et son limogeage du Real Madrid, est le nouvel entraîneur du FC Séville. Il succède à Joaquin Caparros et s'engage pour 3 ans. Le club sévillan l'a officialisé ce mardi. Lopetegui était le favori pour l’obtention de ce poste, mais l'hypothèse Rudi Garcia était également évoquée.

Repartir pour mieux oublier. Après une année 2018 cauchemardesque, Julen Lopetegui va tenter de rebondir au FC Séville. Depuis ce mardi, l'ancien sélectionneur espagnol, débarqué du banc du Real Madrid en octobre dernier, est officiellement le nouvel entraîneur du club andalou. Il s'est engagé pour une durée de trois ans, soit jusqu'en 2022. Il succède à Joaquin Caparros. Un temps évoqué, le nom de Rudi Gacia a donc finalement été écarté par la direction de Séville. L'ancien entraîneur de l'OM, qui cherche désormais une nouvelle aventure, ne rejoindra pas la Liga.

Julen Lopetegui, quant à lui, retrouve un poste intéressant. "Le technicien basque arrive à Séville ce mardi même et sera présenté mercredi matin", a précisé le Séville FC, sixième du dernier Championnat d'Espagne. Lopetegui devra notamment disputer la Ligue Europa, compétition favorite des Sévillans qui l'ont remportée cinq fois, un record. Il succède à Joaquin Caparros, qui a annoncé après la fin de la saison renoncer à entraîner le club une saison supplémentaire. Le technicien de 63 ans qui avait pris les rênes de l'équipe en cours de saison souffre d'une leucémie chronique.

Un bilan famélique au Real

Passé auparavant par le Rayo Vallecano, le FC Porto et les catégories de jeunes de l'équipe d'Espagne, Julen Lopetegui avait été nommé sélectionneur de la Roja après l'élimination de l'Espagne en huitièmes de finale de l'Euro 2016.

Malgré une campagne de qualifications menée sans problèmes, il avait été renvoyé juste avant le début du Mondial 2018 en Russie à l'issue d'un psychodrame entre la Fédération espagnole (RFEF) et le Real Madrid qui avait annoncé le recruter après la Coupe du monde.

Successeur de Zinédine Zidane à la tête du club madrilène orphelin de Cristiano Ronaldo, il n'était resté que 14 rencontres sur le banc "merengue" avec un bilan famélique : 6 victoires, 2 nuls et 6 défaites, dont la dernière, une humiliation (5-1) à Barcelone face au rival de toujours.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0