Getty Images

L'Atlético domine Alavés avec un but de Griezmann (3-0)

Tout en maîtrise, l'Atlético revient sur les talons du Barça

Le 08/12/2018 à 14:51Mis à jour Le 08/12/2018 à 15:35

LIGA - L'Atlético de Madrid s'est imposée samedi devant Alavés au Wanda Metropolitano (3-0), avec un but d'Antoine Griezmann. La formation de Diego Simeone revient provisoirement à la hauteur du leader du classement, le FC Barcelone.

L'Atlético de Madrid a tenu son rang. Les Colchoneros ont facilement disposé d'Avalés ce samedi (3-0). Un résultat logique, tant Antoine Griezmann et ses coéquipiers ont eu la maîtrise du jeu, durant la grande majorité du temps. Avec ce nouveau succès, les joueurs de Diego Simeone ont réalisé un joli coup en grimpant à la deuxième place du classement. L'Atlético de Madrid confirme ainsi sa bonne forme du moment en signant son douzième match sans défaite. Alavés reste au pied du podium (4e) mais sous la pression du Real Madrid qui se déplace ce dimanche à Huesca (16h15), en cas de succès des Madrilènes, les Babazorros reculeront d'un cran.

Dans un match contre une surprenante équipe d'Alavés et convaincante depuis le début de la saison, les Colchoneros ne se sont pas laissés piéger. Les hommes de Diego Simeone qui ont pour habitude de se délester du ballon pour mieux surprendre en contre leurs adversaires, ont changé leur mode opératoire. Dans le premier acte, Alavés n'a quasiment rien pu proposer dans le jeu. Dépassés par une équipe de l'Atlético très joueuse, les Babazorros se sont logiquement fait sanctionner par une ouverture du score, signée Nikola Kalinić (25e). L'attaquant croate qui avait la lourde tâche de remplacer Diego Costa blessé, a trouvé le chemin des filets pour la première fois de la saison en championnat.

Griezmann en chef d'orchestre, une défense qui ne faiblit pas

Une fois l'ascendant pris, l'Atlético de Madrid a fait ce qu'il sait faire de mieux : laisser la possession et punir son adversaire avec un réalisme glaçant. Si Alavés s'est offert quelques belles séquences de jeu dans le second acte, les joueurs de Abelardo Fernández ont peiné dans le dernier geste. Alors que les Madrilènes ont semblé fléchir un instant, ils ont finalement su trouver les ressources pour alourdir le score. Sur une contre-attaque éclair, Antoine Griezmann s'est repris par deux fois, avant de placer une frappe qui a fini sa course au fond des filets (82e), quelques instants plus tard, il a été imité par Rodri Hernandez, afin de sceller définitivement la victoire du nouveau dauphin du Barça.

Comme souvent, les bons résultats de l'Atlético de Madrid riment avec les belles partitions d'Antoine Griezmann. L'attaquant Français a encore pesé de tout son poids sur la rencontre. Le fer de lance de l'Atlético de Madrid a été dans tous les bons coups ce samedi. Son jeu en première intention a permis de créer beaucoup de brèches au sein de la défense d'Alavés, malmenée comme rarement cette saison. C'est en toute logique qu'il a inscrit son quatrième but de la saison. Orphelin de Diego Costa il a su s'adapter au style de jeu de son nouveau compère d'attaque. Si Nicolas Kalinic a pu livrer une prestation cohérente, il la doit en partie à l'attaquant français.

Le récent troisième du ballon d'Or 2018 a distillé de nombreux caviars pour ses coéquipiers. A l'image de Thomas Lemar (54e) ou Thomas Partey (92e), qui auraient pu alourdir le score sur ses belles offrandes. Le seul bémol de la journée est à mettre sur le compte de la sortie sur blessure de Lucas Hernandez (35e). Déjà blessé quelques journées précédentes, l'attaquant français s'est plaint d'une douleur au genou. Toutefois l'arrière-garde du deuxième de la Liga n'a pas flanché. L'Atlético de Madrid confirme son statut de meilleure défense de Liga avec seulement 10 buts encaissés.

0
0