Getty Images

L'Atlético se reprend

L'Atlético se reprend

Le 13/04/2019 à 20:22Mis à jour Le 13/04/2019 à 20:58

LIGA - Dominé par le Barça la semaine passée, l'Atlético Madrid s'est bien repris en dominant le Celta Vigo (2-0) samedi. Antoine Griezmann a ouvert le score d'un coup-franc surpuissant pour mettre les siens sur de bons rails. Sérieux, les hommes de Diego Simeone reviennent à 9 points du leader catalan à six journées de la fin et prennent de l'air sur leur voisin le Real, cinq points derrière.

L'Atlético Madrid regagne un peu de terrain. Une semaine après leur défaite au Camp Nou (2-0), les Colchoneros ont disposé du Celta Vigo (2-0) samedi, lors de la 32e journée. Les dauphins du Barça reviennent ainsi à neuf longueurs des Blaugrana, tenus en échec à Huesca (0-0) plus tôt dans la journée. Antoine Griezmann a débloqué la situation d'un coup franc somptueux, avant de mettre sur orbite Alvaro Morata. De leur côté, les hommes de Fran Escriba pourraient terminer le week-end dans la zone de relégation.

Encore un beau bébé pour Griezmann. Papa d'un deuxième enfant cette semaine, le Français a fêté ça en débloquant la situation d'un superbe coup franc ce samedi, face au Celta Vigo. Aux 20 mètres, le gaucher a frappé très fort, côté gardien, pour loger le ballon sous la barre de Ruben Blanco (1-0, 42e). De quoi inscrire son 14e but cette saison en Liga, le 20e toutes compétitions confondues. Mais si le champion du monde est sorti sous une ovation du Wanda Metropolitano, c'est aussi pour son ouverture parfaite à destination d'Alvaro Morata, parti faire le break dix minutes après son entrée (2-0, 74e).

Griezmann a brillé, Oblak aussi

Si la prestation offensive des Colchoneros a beaucoup dépendu de "Grizou" – seulement cinq tirs cadrés –, Jan Oblak a lui aussi livré une superbe prestation dans son but. L'international slovène n'a été sollicité qu'à trois reprises, mais a réalisé autant d'arrêts de grande classe. Les deux premiers coup sur coup, devant Maxi Gomez et une volée acrobatique de Ryad Boudebouz (18e). Le troisième sur une frappe de Sofiane Boufal qui prenait la direction du petit filet (31e). De quoi éviter aux Colchoneros un mauvais début de soirée, et laisser les siens faire parler leur efficacité juste avant la pause.

Le second acte, lui, a été beaucoup plus calme malgré l'activité d'un Boufal très entreprenant. Mais hormis sur les éclairs l'ancien Lillois, les visiteurs ont cruellement manqué d'idées. Un coup d'arrêt après avoir pris sept points sur neuf possibles lors des trois derniers matchs. Un rappel, aussi : le maintien est loin d'être assuré pour la formation de Fran Escriba, qui pourrait voir le Rayo Vallecano et Villarreal lui passer devant dimanche.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0