Getty Images

Le Real Madrid freiné à Bilbao (1-1)

Le Real Madrid freiné à Bilbao

Le 15/09/2018 à 22:35Mis à jour Le 16/09/2018 à 03:32

LIGA - Le Real Madrid a été accroché pour la première fois de la saison, à l'Athletic Bilbao samedi (1-1) lors de la 4e journée du championnat. A quelques jours du début de la Ligue des champions, Lopetegui avait choisi de se priver d'Isco ou Casemiro au coup d'envoi. Le résultat, logique, offre la tête du championnat au Barça, encore invaincu.

Le Real Madrid a laissé filer ses deux premiers points de la saison. En déplacement à San Mames pour y défier l'Athletic Bilbao, le club madrilène a concédé le match nul (1-1) ce samedi soir. Chaque équipe a eu ses opportunités et Isco (63e) a répondu à l'ouverture du score d'Iker Muniain (32e). Si les Merengue et les Basques restent invaincus en Liga, le Real, deuxième avec dix points, perd un peu de terrain sur le FC Barcelone, leader et auteur d'un carton plein. Bilbao est provisoirement quatrième.

Une belle prestation de Simon, le remplaçant de Kepa

En faisant rentrer Casemiro et Isco, le Real s'est montré beaucoup plus tranchant offensivement. Un peu plus de deux minutes après son entrée en jeu, Isco a repris un centre de Gareth Bale pour égaliser de la tête (1-1, 63e). De ce déplacement toujours compliqué en terre basque, les coéquipiers de Karim Benzema - resté muet après deux doublés consécutifs en Liga - retiendront peut-être le nom d'Unai Simon, sur lequel ils ont buté. Le gardien espagnol, qui prend la succession de Kepa Arrizabalaga parti à Chelsea, a mis en échec Sergio Ramos (60e) en rattrapant un premier arrêt moyen, mais aussi Marco Asensio (69e) au prix de deux belles parades.

Dans une fin de match hachée, durant laquelle les coups et les cartons (8 au total) ont plu, les duels que se sont livrés les acteurs de la rencontre leur ont permis de se replonger complètement dans le quotidien d'un club au sortir de la trêve internationale. Et certains en garderont un souvenir plus amer que d'autres comme Muniain, le buteur, sorti sur blessure (54e). En seconde période, chacune des formations a eu des munitions pour s'imposer. Casemiro n'est pas passé loin de concéder un penalty pour une main dans la surface (67e) et Yuri Berchiche a échappé au pire dans une position de dernier défenseur en stoppant irrégulièrement Isco (72e). Mais, pour l'Athletic Bilbao, tenir en échec le triple champion d'Europe en titre, c'est loin d'être la pire performance.

0
0