Getty Images

Liga : Ernesto Valverde pense que son avenir au Barça passera par un titre

Valverde, un titre ou la porte ?

Le 02/01/2019 à 14:02Mis à jour Le 02/01/2019 à 14:19

LIGA - A l’occasion d’un entretien donné à Barca TV, la chaîne officielle du FC Barcelone, Ernesto Valverde a évoqué son avenir. Si l’entraîneur du club catalan n’affirme pas qu’il partira en cas de saison vierge, il est conscient de sa situation. Il doit ramener un titre au risque d’être pointé du doigt.

Si Ernesto Valverde a déjà connu bon nombre d’émotions dans sa carrière, l’entraîneur de 54 ans connaît actuellement sa plus grande expérience depuis qu’il a rejoint le FC Barcelone à l’intersaison 2017-2018. Déjà vainqueur de la coupe d’Espagne et du championnat la saison dernière avec un record d’invincibilité à la clé (36 matches sans défaites), même avec ces accomplissements, Ernesto Valverde sait que son avenir pourra être jugé à l’aune de sa réussite avec le club catalan lors de cette seconde partie de saison.

" Nous avons un objectif commun : que le Barça soit plus grand chaque jour"

"Dans le football, qui sait ? Nous savons déjà comment les choses se passent. Je ne pense jamais au long terme parce que même deux mois, c'est très long pour nous. Si vous gagnez un match, tout le monde est content et si vous perdez, tout le monde vous surveille", a-t-il ainsi déclaré lors d’un entretien donné à Barca TV, la chaîne officielle du club. C’est la dure loi de l’entraîneur de haut niveau. Qu’importe votre passif, vous devez répondre au moment présent et être performant. Toujours, tout le temps.

Ernesto Valverde

Ernesto ValverdeGetty Images

Pourtant, Valverde peut compter cette saison sur l’unanimité à son égard, que ce soit celle de ses joueurs ou de sa direction, et ce même après le fiasco de l’élimination du club face à l’AS Roma la saison dernière (4-4 sur l’ensemble des deux matches, la Roma s’était qualifiée grâce aux buts marqués à l’extérieur, ndlr). Afin de ne pas répéter les mêmes erreurs, son credo est simple : prendre le maximum de recul pour aborder chaque situation de la meilleure manière qui soit. "C’est un apprentissage continu, a-t-il confié. Ici, il se passe toujours quelque chose et vous devez réagir d’une manière ou d’une autre. J’essaie d’affronter les diverses situations avec normalité parce que nous nous connaissons tous et parce que nous avons un objectif commun : que le Barça soit plus grand chaque jour. J’ai accepté cela et j’essaie d’apprendre de tout cela, bien que ce soit très intense."

" Ce que j’essaie de faire, c’est de répondre aux objectifs"

Pour le moment, le FC Barcelone aborde la saison dans des conditions optimales : le club est en tête de la Liga, qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions et ne déplore aucune affaire majeure en coulisses. Une situation idoine pour aborder au mieux 2019. "Ce que je veux, c’est que tout le monde soit bien et satisfait du travail effectué, a-t-il simplement rappelé. Mais je suis conscient que si tu ne gagnes pas la Liga, tout le monde regarde l’entraîneur parce que c’est comme ça. Ce que j'essaie de faire, c'est de répondre aux objectifs."

Auquel cas, il n’aura pas à assumer ses responsabilités comme ont pu le faire deux de ses prédécesseurs, Pep Guardiola et plus récemment, Luis Enrique. Guardiola avait annoncé le 27 avril 2012 son choix de ne pas poursuivre son aventure au club après quatre saisons et l’élimination contre Chelsea en Ligue des champions. Luis Enrique, lui, avait préféré anticiper. L’actuel sélectionneur de la Roja avait fait part de ses adieux le 1er mars 2017 deux semaines après le match aller de Ligue des champions perdu face au Paris Saint-Germain (0-4) avec en tête l’idée de réveiller son groupe. C’était avant la remontada.

Ernesto Valverde (FC Barcelona)

Ernesto Valverde (FC Barcelona)Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0