Getty Images

Liga - La folle série de l'Atlético prend fin

La folle série de l'Atlético prend fin

Le 03/02/2019 à 18:05Mis à jour Le 03/02/2019 à 23:13

LIGA - L'Atlético Madrid espérait profiter du match nul du Barça la veille pour revenir à trois points du leader catalan, bémol, les Colchoneros ont en fait perdu sur le terrain Betis Séville dimanche (1-0, 22e j.) et pointent à six longueurs. Un but de Canales sur penalty (64e) a suffi aux Andalous pour mettre fin à la série folle de 18 matches sans défaite des Madrilènes en championnat.

Coup d’arrêt pour l’Atlético de Madrid. Invaincus depuis début septembre en championnat, les Colchoneros ont se sont inclinés face au Betis Séville (1-0). Impuissants en attaque, Antoine Griezmann et ses coéquipiers ont cédé sur un penalty transformé par Sergio Canales (65e). Le dauphin de la Liga rate l’occasion de revenir à trois points du FC Barcelone… et reste sous la menace du Real Madrid, qui est revenu à deux longueurs après son succès face au Deportivo Alavés ce dimanche (3-0).

Alvaro Morata espérait sans doute connaître des débuts plus probants. Prêté par Chelsea à l’Atlético de Madrid au cours du Mercato hivernal, l’attaquant espagnol a eu du mal à se mettre en évidence sur la pelouse du Betis Séville. Dominés, les Colchoneros auraient d’ailleurs pu concéder l’ouverture du score en tout début de partie. Mais Jan Oblak a détourné la tête de Zouhair Feddal au prix d’une parade exceptionnelle (2e). Un arrêt de grande classe qui a été le principal fait marquant d’une première période lors de laquelle Andalous et Madrilènes se sont globalement neutralisés à hauteur du milieu de terrain.

Le Real peut revenir à deux points de l’Atlético

Le second acte a été plus animé, l’Atlético évoluant un cran plus haut et s’exposant aux contres du Betis. Les joueurs de Quique Setien ont bénéficié d’un petit peu de réussite pour débloquer le tableau d’affichage, puisque l’arbitre a désigné le point de penalty après une main involontaire de Filipe Luis dans la surface. Sergio Canales a pris ses responsabilités et a battu Jan Oblak, pourtant parti du bon côté (1-0, 65e). Antoine Griezmann a bien cru égaliser dans la foulée. Sa frappe enroulée du gauche a cependant échoué sur le montant droit de Pau Lopez (67e).

Trop peu inspirés offensivement, les joueurs de Diego Simeone n’ont pas trouvé la solution et se sont inclinés. Ce revers, leur deuxième de la saison seulement en Liga après 18 matches sans défaite, n’est pas spécialement préoccupant. Il empêche néanmoins les Rojiblancos de se rapprocher du FC Barcelone, accroché par Valence samedi (2-2). Le derby de Madrid la semaine prochaine vaudra cher.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0