Le Real continue sa fin de saison en dilettante. Globalement dominés par une équipe de Getafe qui avait tout à gagner à ne pas perdre, ce jeudi chez elle dans le cadre de la 34e journée, les joueurs de Zinédine Zidane n'ont pas montré d'envie particulière de remporter ce match, malgré l'intronisation dans le 11 de trois jeunes joueurs testés par l'entraîneur français. Getafe récupère sa quatrième place qualificative en Ligue des champions grâce au point du nul (0-0) à la barbe du Séville FC tandis que les Merengue gardent leur troisième place, qui a l'air de leur convenir.
Le Real n'en voulait pas tant que ça... et Getafe juste un peu plus. Au terme de 90 minutes complètement inégales en termes d'intensité et d'envie de créer du jeu, les deux équipes se sont donc séparées sur un score nul et vierge arrangeant les affaires de tout le monde. Alors que le début de rencontre promettait un spectacle très plaisant, le match est tout à coup retombé en intensité, comme si les deux équipes, en y réfléchissant bien, ne voyaient finalement pas d'intérêt à se découvrir.
Ligue 1
Chelsea, Juventus, Newcastle... : Neymar, des options en questions
26/06/2022 À 22:07

Le Real attend l'an prochain

Compréhensible pour le Real Madrid, dont la 3e place est quasiment validée et qui n'a plus rien à prouver ni préparer à échelle européenne depuis son élimination en Ligue des champions, ni à échelle nationale, le titre, promis au Barça, n'étant plus accessible. Même si on pouvait imaginer un peu de folie mise par les jeunes Sergio Reguilon (22 ans), Federico Valverde (20 ans) et Brahim Diaz (19 ans), tous trois titulaires afin d'être testés par Zinédine Zidane. Oui, l'entraîneur de la Maison Blanche n'a, tout comme ses joueurs, que la saison prochaine en tête et prépare déjà son mercato. Le moins que l'on puisse dire est qu'il n'est pas avancé. Du moins pour le cas des deux premiers, aussi transparents que Gareth Bale ce jeudi soir. Quant à Diaz, malgré pas mal de déchets, il aura époustouflé les 13 135 spectateurs du Coliseum de plusieurs gestes exceptionnels, dont un enchaînement roulette-petit pont que pourraient lui envier les meilleurs techniciens mondiaux. Mais lui aussi est resté muet devant le but.

Getafe se rapproche de l'exploit

Et cela fait bien les affaires des locaux, promus il y a tout juste deux ans et grande surprise de cette saison. Eux-mêmes n'auraient pas pariés être mieux classés que des écuries telles que Bilbao, Valence ou encore les deux Séville à ce stade du championnat. Ils auront peut-être des regrets en repensant aux deux points perdus ce soir, notamment sur cette double parade de Keylor Navas faisant suite à des boulets à bout portant de Molina puis Mata (74e). Mais ce match nul suffit aux joueurs de José Bordalas, qui avaient perdu "leur" 4e place au profit de Séville juste avant le coup d'envoi. Eux ont parfaitement joué le coup afin de récupérer, du moins temporairement, le dernier ticket qualificatif en Ligue des champions. Pour continuer à rêver.
Ligue des champions
Incidents au Stade de France : La RATP n'a pas conservé ses images, la SNCF si
10/06/2022 À 17:17
Ligue des champions
Chaos au Stade de France : Les images de vidéosurveillance détruites, pas celles de la police
09/06/2022 À 15:28